• Menu
  • Menu

Y-a-t-il un âge idéal auquel débuter la randonnée ?

Vous souhaitez savoir si vous ou votre enfant avez l’âge requis pour commencer la randonnée ? Mais la vraie question est de savoir s’il existe bel et bien un âge minimum ou idéal auquel découvrir la randonnée. En fait, vous allez voir qu’à tout âge, même bébé,il est possible de partir sur les sentiers à côté de chez vous. Mais il va falloir adapter cette marche à pied en fonction de l’âge et aux capacités physiques des débutants. Focus sur cette importante question et sur les bases à connaitre avant que vous ou votre enfant ne débutiez la randonnée.

Figure 1 : il n’y a pas d’âge idéal pour découvrir les joies de la promenade

L’âge idéal pour commencer la petite randonnée

Outre la petite balade dominicale, existe-t-il un âge idéal pour que votre enfant vous suive lors de vos randonnées ? Première tentative de réponse avec les bébés !

La promenade est bénéfique pour les bébés

Vous êtes passionnés de randonnée et êtes de jeunes parents ? Eh bien vous serez heureux d’apprendre que votre bébé peut vous accompagner lors de randonnées bien précises ! Alors bien sûr, il ne va pas vous accompagner en marchant, mais plusieurs systèmes de maintien sont conçus pour vous permettre de rester libre de vos mouvements durant la marche tout en restant au contact de votre bébé. Nous allons les voir plus tard car, pour le moment, nous allons nous concentrer sur les bienfaits pour votre bébé de vous accompagner durant vos balades. La grande diversité des paysages, des sons et des couleurs que l’on connait pendant une marche est bénéfique pour les bébés. En effet, ceux-ci ont justement besoin de stimuli sensoriels pour aider leur cerveau à se développer et pour apprendre à connaitre le monde. Une randonnée en votre présence lui permettra de voir de nouvelles choses, ressentir de nouvelles sensations, tout en restant en sécurité.

Préparer sa promenade avec bébé

Une randonnée doit être préparée et organisée, nous en avons d’ailleurs déjà parlé, mais elle doit l’être d’autant plus quand vous partez avec votre enfant de moins de deux ans. Vous devez déjà savoir qu’un enfant en bas âge, de moins de deux ans donc, est plus sujet aux déperditions de chaleur corporelle qu’un individu adulte. Pour éviter de le mettre en danger, vous devrez donc choisir minutieusement le moment de la randonnée. Évitez les journées trop froides et trop chaudes et préférez la demi-saison. Le printemps semble donc être la meilleure saison pour partir en randonnée avec bébé. Il n’y fait pas trop chaud, le vent est moins violent qu’en automne et le froid vif a disparu. Couvrez les extrémités de son corps, notamment ses mains et ses pieds, alors même que les déperditions de chaleur corporelle sont plus importantes à ces endroits. N’oubliez pas non plus la casquette et la crème solaire si le soleil fait son apparition ou le bonnet bien chaud pour les matinées un peu fraiches. Pour l’habituer à cette nouveauté petit à petit, vous pouvez également planifier une randonnée calme, en pleine nature et d’une durée d’une heure ou deux au maximum. Durant ce laps de temps, n’hésitez pas à multiplier les pauses afin de voir qu’il va bien et qu’il ne manque de rien. L’hydratation est alors un point sensible : pensez à toujours emporter de quoi l’hydrater et le nourrir même si vous pensez que la randonnée ne durera qu’une petite demi-heure. Lorsque nous avons abordé les méthodes pour comprendre et suivre le balisage en randonnée, nous avions déjà vu à quel point on pouvait se perdre rapidement. Ne manquez donc pas de planifier votre randonnée avec bébé !

Systèmes d’attache pour emmener un bébé en balade

Plusieurs systèmes d’attache sont disponibles sur le marché. Appelés aussi porte-bébés, ils permettent à votre bébé de vous accompagner dans toutes vos aventures ! Très différents les uns des autres, ils doivent être choisis en fonction de la morphologie de votre enfant et du type de randonnée que vous comptez faire. Voici donc les 2 principaux modèles à découvrir :

  • Le porte-bébé léger : ce modèle propose une séparation physique entre le corps du porteur et le bébé transporté. Cela permet une meilleure aération et donc une diminution de l’effet de transpiration. Les porte-bébés Little Life Ranger et Little Life Traveller sont deux modèles légers et intéressants pour les randonnées d’une heure ou deux.
  • Le porte-bébé de randonnée : sur le plan technique, il est identique au porte-bébé léger. À ceci près que ce système adopte les protections minimales contre le soleil et la pluie et qu’il intègre de nombreux rangements comme un sac à dos de randonnée. Le porte-bébé Osprey Poco Plus et le modèle Kid Comfort Lite de Deuter sont particulièrement réputés et appréciés des randonneurs.

Mais qu’en est-il des écharpes de portage très en vogues ces dernières années ? Idéales pour les petits trajets, elles peuvent devenir inadaptées aux randonnées de plusieurs heures. Les terrains accidentés et irréguliers comme le sont certains sentiers de campagne ou de montagne présentent ainsi des risques pour votre dos avec ce système d’attache. Par contre, elles sont une vraie solution pour balader votre bébé de quelques semaines, là où un porte-bébé est plutôt dédié aux enfants de plusieurs mois. C’est donc à vous de trouver le meilleur moyen d’emporter bébé dans vos randonnées en fonction de son âge et de sa morphologie !

Figure 2 : les porte-bébés de randonnée permettent aux parents de partager leur passion avec leur enfant très tôt !

À quel âge commencer les randonnées de plusieurs kilomètres ?

Dès 3 ans en moyenne, un enfant prend plaisir à marcher sur plusieurs kilomètres. Il aime découvrir le monde qui l’entoure par ses propres moyens et cherche à voir de nouveaux paysages. C’est donc l’occasion rêvée pour l’initier aux sentiers de promenade et de randonnée près de chez vous !

Le développement des enfants en bas âge

Savoir s’y prendre en randonnée avec les enfants n’est pas si facile ! Leur rythme est différent du vôtre, ils n’ont pas la même patience que nous autres adultes et n’ont pas non plus la même endurance. Toutefois, leur relative autonomie de marche vous permettra de les emmener sur les sentiers de promenade et de randonnée. Au sein des topoguides de la FFRandonnée, vous trouverez des dizaines de parcours de quelques kilomètres à faire près de chez vous. Sur Visorando, vous pourrez même dénicher un parcours dont la longueur sera en adéquation avec les capacités de marche de votre enfant. Alors que l’enfance est un moment de la vie pendant lequel nous ne cessons d’apprendre, les petites randonnées seront idéales pour le développement sensoriel et intellectuel de votre fils ou de votre fille. C’est l’occasion rêvée pour apprendre les bases des noms de fleurs, d’arbre ou pour développer un goût pour les voyages. Sur les 2 ou 3 kilomètres que compte ce type de randonnée, les lieux visibles varient, les couleurs sont presque infinies et la nature est souvent omniprésente. Une telle promenade est donc un avant-goût des vacances dont toute la famille peut tirer parti !

Adaptez le parcours aux capacités de l’enfant

À 3 ou 4 ans selon l’enfant, c’est l’âge idéal pour que ce dernier commence à gambader de lui-même sur plusieurs kilomètres. Sur terrain plat, il peut atteindre un rythme plus régulier qui oscillera entre 1 et 2 km/h. Sachant cela, deux opportunités s’offrent à vous : soit vous partez pour 2 kilomètres sans pause, soit une heure de marche, soit vous tentez la demi-journée de marche avec 3 ou 4 kms espacés de pauses méritées. Choisissez en fonction des capacités physiques de votre enfant mais aussi en fonction de ses goûts. S’il aime se dépenser physiquement, la première option est alors la seule possible. Par contre, s’il est de nature curieuse et est passionné par ce qui l’entoure, alors les pauses seront l’occasion de discuter de ce que vous aurez vu en chemin. Dans tous les cas, n’oubliez pas de baser votre rythme sur celui de votre enfant pour lui donner l’impression qu’il mène la marche.

L’âge pour se lancer dans la randonnée à la journée

Vous aimez partir marcher la journée entière, avec une pause pique-nique le midi, alors vous vous demandez certainement à partir de quel âge votre enfant sera-t-il capable de vous accompagner ? Eh bien, la réponse sera double : quand son corps le lui permettra et quand il sera capable de porter une partie de l’équipement nécessaire à une telle randonnée.

L’âge idéal pour découvrir la montagne

Entre 8 ans et 10 ans, selon sa constitution, un enfant voit ses articulations se former et ses os se solidifier. Le cartilage laisse petit à petit la place à l’ossature d’un préadolescent. Physiquement, l’enfant de 8 ans devient donc capable de parcourir des sentiers plus accidentés qu’avant. Il peut marcher dans des chemins caillouteux typiques de la montagne. Par contre, il reste plus sensible qu’un adulte au mal aigu des montagnes, dont nous avions déjà parlé dans un autre article. C’est pourquoi, à cet âge, il peut être intéressant de tenter les randonnées à la journée en moyenne montagne. Les Vosges, l’Auvergne et le Jura deviennent des sites naturels abordables dès cet âge. Cela lui permettra de partir à la découverte de nouveaux paysages, avec sa flore et sa faune endémiques, mais aussi de développer sa passion pour les longues randonnées.

Le premier matériel spécialisé pour votre enfant

Ici, je ne parle pas de l’habituel système des 3 couches vestimentaires, qui est un principe applicable à tout âge, ni de la casquette, du bonnet ou des lunettes de soleil, mais bien de l’équipement de randonnée que l’enfant de 8 ans peut déjà emporter. À commencer par le sac à dos junior, fabriqué par de nombreuses marques de nos jours. Disposant d’un volume compris entre 7 litres et 40 litres, il dispose de tous les atouts d’un sac à dos de randonnée adulte : ceinture ventrale et/ou pectorale, réglage des attaches, nombreuses poches et parfois même un compartiment pour y glisser une poche à boire ! Votre enfant sera alors fier de pouvoir emporter sa gourde de randonnée et sa nourriture pour le pique-nique du midi ! Dans une petite poche, il pourra même glisser quelques barres énergétiques si une fringale s’installe. Plus largement, vous trouverez des chaussures de randonnée pour enfant de qualité chez Decathlon. Qu’elles soient taille basse ou haute, elles protègeront la cheville encore fragile de votre fille ou de votre fils et lui permettront de marcher sur les chemins les plus accidentés. En résumé, c’est donc l’âge idéal pour lui apprendre une certaine idée de la randonnée en autonomie. Il peut apprendre à gérer ses besoins vitaux ainsi que son rythme, qui sont les bases pour pouvoir partir en randonnée à la journée.

L’adolescence pour découvrir les GR

Les sentiers de grande randonnée, abrégés en GR, sont des randonnées qu’il est possible de terminer en plusieurs jours. Certains d’entre eux, comme le Camino de Saint-Jacques de Compostelle ou le GR 20 en Corse, demandent plusieurs semaines de marche. Ils permettent bien souvent de traverser des régions naturelles exceptionnelles et de découvrir des paysages fabuleux. Mais leur difficulté compte parmi les plus élevées du monde. C’est le cas du GR 20 justement qui est considéré comme le sentier de randonnée le plus dur d’Europe. Comme pour beaucoup de GR, les dénivelés importants et l’accumulation de centaines de kilomètres à pied forcent le randonneur à se dépasser pour atteindre le bout du chemin. Vous comprendrez donc que les enfants ne puissent pas tenter l’aventure ! Par contre, les adolescents, qui possèdent une bonne endurance et une meilleure force musculaire que les enfants, peuvent tenter leurs chances sur plusieurs GR. C’est même l’âge idéal pour découvrir les sensations d’un chemin de grande randonnée.

Avant de tenter le GR, long de 2600 kms, ou le GR 34, long de 1700 kms, il est nécessaire d’aborder ce type de sentier avec prudence ! Alors même que les randonneurs adultes ont besoin de se préparer physiquement à marcher tous les jours, un adolescent aura forcément les mêmes besoins. Pour cela, voici quelques tronçons de GR qu’il peut être intéressant de tenter avec un adolescent avant de partir pour de plus longues balades :

Débuter la randonnée à la retraite

Durant la vie active, on n’a pas forcément le temps ou l’énergie pour se mettre enfin à la randonnée. La retraite, par contre, est l’occasion idéale pour s’y mettre à son rythme ! Vous vous demandez certainement si c’est bon pour la santé ou si c’est une bonne idée de solliciter votre corps à plus de 50 ans ? Eh bien la réponse est oui dans les deux cas. Au-delà de 50 ans, une activité physique régulière et non-intense est d’ailleurs conseillée par tous les médecins. À cet âge, le corps ne peut plus fournir d’effort intense mais il est tout à fait capable d’en fournir un dans la durée. La randonnée arrive par ailleurs en tête des activités physiques recommandées pour les seniors.

Figure 3 : la randonnée est vivement conseillée pour les seniors

Voici, pêle-mêle, les multiples bienfaits que peut procurer la marche chez les seniors :

  • Amélioration du rythme cardio-vasculaire
  • Diminution de plusieurs problèmes de santé dus à l’âge comme l’arthrose, l’ostéoporose, obésité
  • Amélioration du moral et diminution du risque d’anxiété et de dépression
  • Remise en forme des muscles

Mais alors, à quel rythme faut-il débuter la randonnée à la retraite ? Le mieux à faire, si vous n’aviez jamais vraiment marché durant votre vie active, est de commencer par des randonnées à la demi-journée. Pour cela, je vous conseille de trouver le topoguide correspondant à votre département, à votre région ou à votre région naturelle afin de tenter quelques randonnées faciles et près de chez vous. Ces randonnées font entre 5 kms et 25 kms de long, ce qui vous permet de choisir celle qui vous plait le plus, mais aussi de la faire à votre rythme. Notez que vous n’êtes pas obligé de tenir le rythme de 4 km/h indiqué sur le livret. Ce sera à vous de trouver le vôtre ! Pendant la marche, n’hésitez pas à faire des pauses dès que vous en ressentez le besoin, mais aussi à manger souvent et à boire régulièrement. Une alimentation saine, équilibrée et riche en sucres lents vous sera d’une grande aide pour que votre corps puisse s’habituer à la randonnée plus facilement. Pour ce faire, je vous renvoie à notre article sur les meilleurs plats maison pour la randonnée, et à celui qui traite de la préparation de la randonnée en amont.

Après quelques randonnées de quelques heures puis à la journée, rien ne vous empêche de tenter les GR à votre rythme et tout en écoutant votre propre corps. Ainsi, les chemins de Compostelle, le GR qui mène au Mont-Saint-Michel ou encore le chemin de Stevenson sont autant de longues randonnées où se concentrent de nombreux marcheurs retraités. Avec le grand nombre d’auberges, d’hôtels-restaurants et de petits commerces le long de ces chemins, vous aurez le loisir de choisir la difficulté de chacune de vos étapes. Vous pourrez vous reposer plusieurs jours au même endroit, vous laissant la possibilité de visiter les lieux. Puis, vous pourrez repartir quand vous le souhaitez. En résumé, un GR après 60 ans peut se révéler à la hauteur de vos envies de voyage et de découverte des autres et de vous-même.

Pour mieux préparer vos randonnées, voici quelques sujets qui vous seront utiles :

En conclusion

Il n’y a donc pas d’âge idéal pour découvrir les joies que procure la marche à pied. Bébé comme retraité, tout le monde peut partir à la découverte des sentiers de randonnée. Par contre, il y en a un pour chaque type de randonnée et chaque niveau de difficulté. Pour les premières promenades d’une heure ou plus, même les bébés de quelques semaines peuvent accompagner leurs parents à l’aide d’un porte-bébé adapté. À cette occasion, ils pourront éveiller leurs sens et découvrir de nouvelles odeurs et de nouveaux paysages. Puis, vers 3 ou 4 ans, leur irrésistible envie de gambader leur permettra de vous accompagner durant quelques heures. Les boucles d’1 kilomètre ou 2 seront à leur portée, vous permettant de faire le tour des étangs de petite taille ou de découvrir les premiers chemins forestiers. Vers 8 ans, ils pourront découvrir les joies de la randonnée à la demi-journée et seront capables d’emporter eux-mêmes l’eau et la nourriture dont ils auront besoin sur la route. À cet âge, la moyenne montagne est même abordable. Vers 12 ans, un enfant est bien souvent capable de partir durant toute une journée en randonnée d’une quinzaine de kilomètres. Les pique-niques du midi et les pauses seront alors des instants de récupération précieux pour lui. Puis, pour celles et ceux qui se demandent à partir de quel âge un enfant est-il capable de découvrir son premier GR, la réponse est simple : à l’adolescence. Chaque ado étant différent, c’est à vous de savoir quand il devient capable de partir pour 3 jours ou plus à vos côtés. Enfin, en tant que retraité, il est tout à fait possible de commencer la marche à pied. A votre rythme, bien sûr, en écoutant les capacités de votre corps. En commençant par les PR, vous pourrez ensuite vous attaquer aux plus beaux GR d’Europe en prenant votre temps ! Et si vous transmettiez votre passion de la randonnée à vos enfants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *