• Menu
  • Menu

Les bonnes raisons d’emporter une lampe frontale en randonnée

Vous vous apprêtez à partir pour effectuer une randonnée de quelques heures ou de quelques jours. Vous avez préparé votre sac à dos, pris la plupart du matériel indispensable pour une randonnée, mais avez-vous pensé à emporter une lampe frontale ?

À la fois puissante, légère et discrète, elle présente tous les avantages d’une lampe torche avec des qualités supplémentaires. Nous verrons qu’elle est utile pour toutes les randonnées et qu’elle se décline en de nombreux types afin de s’adapter à tous les contextes. Tour d’horizon des bonnes raisons d’emporter une lampe frontale en randonnée !

Pour quelles randonnées doit-on s’équiper d’une lampe frontale ?

On pense à tort que pour une randonnée de quelques heures, il n’est pas nécessaire d’emporter une lampe frontale. Vous vous dites certainement que vous serez rentré avant que la nuit tombe, surtout en été. Pourtant, quelle que soit la saison et la durée de la randonnée, une lampe frontale vous sera d’une grande aide. Selon le contexte, elle remplira un rôle différent, voire multiple, mais se rendra rapidement indispensable !

La question des randonnées de quelques heures

En ce qui concerne les randonnées de quelques heures, la question ne sera pas de bien voir, mais d’être bien vu. On peut alors faire le parallèle avec le cycliste qui possède des catadioptres pour refléter la lumière du jour ou les phares des voitures. Il doit être vu pour garantir votre sécurité vis-à-vis des autres usagers. Un randonneur se doit d’avoir le même degré de sécurité lorsqu’il emprunte les chemins passants. Pendant une randonnée, nous avons tous connu, par exemple, un moment où nous devions traverser une route départementale car le chemin de Petite Randonnée est coupé ou reprend de l’autre côté. Une lampe frontale vous permettra d’être vu par les automobilistes et améliorera donc votre sécurité. Beaucoup de modèles de frontales possèdent d’ailleurs un mode « visibilité » afin d’être remarqué, mais nous y reviendrons plus tard.

Les frontales servent aussi à être vus lorsque vous empruntez des portions partagées avec des cyclistes ou des automobilistes. Pensez à votre sécurité et à celle des autres utilisateurs.

Les randonnées à la journée

Connaissez-vous les randonnées à la journée et les moments de retour qui s’éternisent ? En hiver, alors que le soleil se couche à 17h, la nuit tombe rapidement et peut vous prendre de court. La lampe frontale sera alors votre meilleure alliée pour vous permettre de rentrer chez vous avant que la nuit devienne complètement noire. Comme pour les randonnées de quelques heures, elle augmentera aussi votre visibilité vis-à-vis des autres usagers. Pour une randonnée d’une journée, la lampe frontale devient alors utile pour voir mais aussi pour être vu.

Les grandes randonnées de plusieurs jours

Pour les randonnées de plusieurs jours, comme les fameux GR, la lampe frontale devient l’un des outils dont on ne peut pas se passer. Elles deviennent très utiles alors que vous partez dès l’aurore vers votre prochaine étape de la randonnée. Toute la journée durant, elle indique votre présence aux autres randonneurs et aux automobilistes. Plus largement, elle permet de signaler votre présence en cas d’accident. Elle vous aidera aussi à faire face aux changements subits de météorologie, comme la levée d’un banc de brouillard ou l’arrivée soudaine de nuages en haute-montagne. Elle permet de se guider lorsque la visibilité décroit en pleine journée, mais aussi lorsque survient la nuit. Car, pour ces longues randonnées, les mauvais chemins ou les détours sont légions et peuvent vous faire arriver tard dans la soirée à votre prochaine destination. La lampe frontale de randonnée sera là pour éclairer les bas-côtés, afin de limiter les risques d’entorses, et pour éclairer votre chemin afin de vous mener à destination. Le soir, elle vous permet de lire un livre ou de vous faire à manger.  

Lorsque la lumière décroît, la lampe frontale devient rapidement indispensable. En outre, elle permet de garder les mains libres pour cuisiner, lire, et toutes vos manipulations sur le camp.

Pourquoi préférer la lampe frontale à la lampe torche ?

Dans le cadre d’une randonnée, quelle que soit sa durée, plusieurs paramètres font qu’une lampe frontale vous sera plus utile qu’une lampe torche habituelle :

  • La liberté de mouvements : positionnée sur votre front, la lampe frontale laisse vos deux mains libres, vous permettant de faire un nombre illimités d’activités nécessaire en randonnée : regarder votre carte, faire à manger, trier son sac à dos, etc.
  • Le poids : une lampe frontale pèse maximum 100g et certains modèles, plus légers encore, ne pèsent que 35g. Au contraire, les lampes torches sont plus lourdes et bien plus encombrantes et nous savons tous que le moindre gramme compte lors d’une randonnée !
  • L’autonomie : le flux de lumière des lampes torches diminue à mesure que décroit la réserve d’énergie de la batterie ou des piles. Les lampes frontales, elles, gardent la même puissance lumineuse pendant plusieurs centaines d’heures pour les modèles plus avancés. Cela vous permet de partir plusieurs jours sans avoir besoin de la recharger.
  • L’expérience utilisateur : comme nous l’avons vu précédemment, de nombreux modèles de lampes frontales possèdent plusieurs modes lumineux, de la lumière rouge à la vision latérale. Les lampes torches ne sont pas aussi polyvalentes que les premières et sont donc moins bien adaptées aux besoins multiples d’une randonnée.

Les meilleures marques de lampes frontales pour la randonnée

Depuis quelques années, les marques de lampes frontales fleurissent sur le marché de l’outdoor. Difficile alors de savoir vers quel modèle se tourner alors que les choix se multiplient. Pourtant, il existe 3 marques véritablement spécialisées dans la confection de lampes frontales pour les activités outdoor, dont la randonnée.

Silva, le meilleur rapport qualité/prix

Silva est un fabricant spécialisé dans la confection de lampes frontales d’entrée de gamme, comme par exemple la Silva Siju Cube, très appréciée des randonneurs. Cette marque propose donc des lampes légères (30g pour le Siju Cube !) et peu chères, puisque les modèles de base sont accessibles à moins de 13€. Les lampes frontales Silva peuvent être idéales pour les petites randonnées ou les bivouacs le soir mais restent insuffisantes pour les grandes randonnées ou la marche de nuit. Voir les lampes Silva…

Black Diamond pour la polyvalence

Black Diamond est une firme américaine créée par un alpiniste en 1989 ! Son but était simple : aider les hommes et les femmes passionnés de sport outdoor à vivre leur passion en toute sécurité. Les lampes frontales proposées par Black Diamond sont alors très polyvalentes, adaptées à tous les contextes possibles. En somme, il y aura une lampe frontale Black Diamond pour chaque pratique sportive d’extérieur.

 

Figure 1 : chaque modèle de lampe frontale Black Diamond dispose de son propre faisceau lumineux

Parmi les fonctionnalités intéressantes du fabricant figurent entre autres la vision périphérique, la fonction SOS ou encore la vision nocturne de spectre rouge. Voir les lampes Black Diamond…

Petzl, la référence

La marque Petzl est le nec-plus-ultra de la lampe frontale et leader mondial actuel en la matière. Comme Black Diamond, Petzl propose des modèles d’entrée de gamme comme des lampes frontales de qualité professionnelle. Disponible à moins de 15€, la Petzl Tikkina est une lampe d’entrée de gamme dotée d’une puissance de 150 lumens, ce qui équivaut à une très bonne lampe pour les randonnées à la journée. La marque propose aussi des modèles enfants, comme les fameuses lampes Tikkid. Pour 30€ à peine, Petzl met à votre disposition des lampes frontales d’excellente facture, comme les modèles Actik, dotés d’une vision nocturne rouge, d’un sifflet de secours et d’un éclairage multifaisceaux. Pour les lampes d’exception, comptez sur la Petzl Nao, qui se voit dotée du système Reactive Lighting. Celui-ci adapte la puissance lumineuse en temps réel en fonction de vos besoins et de la nébulosité. Voir les lampes Petzl…

Les critères pour choisir sa lampe frontale 

Les critères de sélection sont tellement nombreux que vous n’arrivez pas à vous décider ? Ce n’est pas grave, voici les critères les plus importants qui feront pencher la balance :Le type d’éclairage : optez pour un faisceau à large balayage sur les chemins accidentés ou, au contraire, à longue portée pour les randonnées nocturnes.

La puissance de l’éclairage : si vous recherchez une lampe frontale pour être vu et effectuer des tâches à l’arrêt comme la lecture, une puissance de moins de 60 lumens est l’idéal. Pour les randonnées à la journée, comptez plutôt sur une puissance comprise entre 60 et 150 lumens. Au-delà, il s’agit des lampes frontales destinées aux randonnées nocturnes, à l’alpinisme voire même à la spéléologie.

Puissance en LumensUtilisations recommandées
1-20Trouver votre serrure, marcher dans l’obscurité, lire une carte
20-35Utilisation générale à l’intérieur ou dans votre garage
35-100Utilisation générale à l’extérieur, camping, randonnée
Plus de 100Utilisation tactique pour la police, les pompiers, les agents de sécurité
Plus de 1000Opérations de recherche et de sauvetage, spéléologie, utilisations extrêmes

L’autonomie : les grandes randonnées, où il est plus rare de trouver des sources électriques, sont parfaites pour les lampes frontales dotées d’une grande autonomie.Ce sont alors les modèles à piles qui sont les plus autonomes en énergie, alors que les modèles à batteries tiennent moins longtemps.

Le budget : les lampes frontales d’entrée de gamme seront les moins chères et seront plutôt dédiées à une utilisation lors de courtes randonnées ou pour être vu. Elles sont dotées de 3 modes d’éclairage : léger, fort et clignotant. Les modèles plus développés sont dotés de nombreux paramètres supplémentaires et sont destinés à une utilisation professionnelle.

L’étanchéité : elle est exprimée avec l’indice IP XX composé d’un chiffre ou deux chiffres de 0 à 8. Le premier X (à gauche) correspond à la résistance à l’intrusion de poussière et le second (à droite), qui nous intéresse, correspond à la protection aux liquides. Plus le chiffre est élevé et plus votre lampe frontale supportera le contact de l’eau.

IndiceChiffre 1 : Protection à la poussièreChiffre 2 : Protection aux liquides
0Aucune protectionAucune protection
1Protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mmProtégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau
2Protégé contre les corps solides supérieurs à 12 mmProtégé contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° de la verticale
3Protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5 mmProtégé contre l’eau en pluie jusqu’à 60° de la verticale
4Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mmProtégé contre les projections d’eau de toutes directions
5Protégé contre les poussièresProtégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance
6Totalement protégé contre les poussièresProtégé contre les paquets de mer/jets d’eau puissants
7Protégé contre les effets de l’immersion, c’est-à-dire un bain de
30 minimum à une profondeur maximum d’un mètre
8Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée)
Figure 2 : Différents niveaux de protection contre l’eau

Conclusion

Les bonnes raisons d’emporter une lampe frontale en randonnée sont nombreuses. Que vous partiez une heure, à la journée ou pour faire le GR20, les lampes frontales permettent d’être vu mais aussi de voir le chemin lorsque la nuit tombe. Elles permettent de lire la carte, les panneaux de signalisation ou de faire à manger près de la tente lors d’un bivouac. Déclinées en de nombreux modèles, elles correspondent à tous les usages et tous les profils, du marcheur débutant au randonneur aguerri. Comme la trousse à pharmacie ou la couverture de survie, elle fait partie du matériel indispensable que tout randonneur se doit d’avoir dans son sac à dos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *