• Menu
  • Menu

Enfants et randonnée : comment s’y prendre ?

Parents ou grands-parents, vous vous demandez certainement à partir de quand vous allez bien pourvoir emmener les enfants en randonnée ? Nous l’avons déjà vu, leur troisième année semble être l’âge auquel il est préférable de commencer à randonner. Mais alors, comment s’y prendre alors que leur constitution est encore fragile ? Nous verrons que tout passe par l’adaptation à leur rythme, tant sur la vitesse que la distance. Mais pas seulement, car il faut aussi savoir allier marche et plaisir. Pour cela, nous aborderons quelques astuces qui ont fait leurs preuves ! Prêt à transmettre votre passion de la randonnée aux enfants ?

La gestion du rythme

Cela parait évident mais il est bon de le rappeler : un enfant n’a pas du tout le même rythme de marche qu’un adulte. Alors qu’un adulte sait trouver son rythme et le garder lors d’une marche, celui d’un enfant sera bien plus irrégulier. Il n’est pas rare de les voir accélérer sans raison puis ralentir un peu plus loin. Dans ces conditions, il est absolument nécessaire qu’un adulte prenne la tête de la marche afin d’imprimer le rythme de celle-ci. Il est un peu le lièvre nécessaire lors d’une course de lévriers ! En voyant ses parents, ou tout du moins un adulte avancer à un pas homogène, l’enfant va copier sans même s’en rendre compte. Il est alors important de trouver ce fameux rythme qui ne soit pas trop rapide pour que les enfants puissent tenir la cadence. Vous éprouvez des difficultés à calculer la vitesse de marche ? Jetez un œil à notre article dédié !

L’adulte doit prendre la tête de la marche

Adaptez la distance

Après le rythme de la marche, vous devez prévoir une certaine distance à parcourir en fonction de l’âge de l’enfant. Pour choisir plus facilement, voici quelques données généralement admises en fonction de l’âge :

  • En-dessous de 3 ans : l’enfant ne pourra faire que quelques centaines de mètres sur un terrain non accidenté. À cet âge, les muscles sont encore tendres et les os sont proches du cartilage. Ne vous lancez pas sur des distances de plusieurs kilomètres car votre enfant ne pourra jamais vous suivre !
  • De 3 à 6 ans : à cet âge, les enfants commencent à aimer la notion de promenade et aiment gambader dans la nature comme en ville. En effectuant le nombre de pauses nécessaires, un enfant de 5 ans est tout à fait capable de marcher 2 heures à un rythme lent tournant autour de 2 km/h.
  • De 6 à 10 ans : Les randonnées à la demi-journée avec halte en refuge ou en terrain de camping deviennent réalisables si votre enfant a l’habitude de marcher. Les notions de dénivelé et de terrain à forte déclivité peuvent aussi être appréhendées à cet âge puisque les ossements et les muscles sont assez développés.
  • 10 ans et + : l’enfant possède les facultés physiques pour effectuer des randonnées à la journée à un rythme situé autour de 3 km/h, ce qui reste proche du rythme moyen des grandes randonnées (4 km/h sur terrain plat). Les paysages traversés peuvent être aussi variés que les marches pour adultes !

Protection de l’enfant en contexte de randonnée

Les enfants, par définition, ne possèdent pas encore un corps d’adulte. Autrement dit, leur corps supporte différemment les températures extrêmes et les changements d’altitude. De plus, ils vivent différemment la fatigue engendrée par la marche. Focus sur les notions de sécurité infantile en contexte de randonnée.

Protection contre la météo

Le soleil et les températures extrêmes sont à surveiller pour les enfants. La crème solaire doit toujours être à portée de main.

Encore en cours de formation, le corps des enfants est plus sensible que celui des adultes et doit être protégé en conséquence ! L’été, les randonnées sont propices aux coups de chaleur et aux coups de soleil. Pensez alors à la crème solaire sur toutes les parties du corps nues, aux lunettes de soleil et à la casquette pour éviter le coup de chaleur ! En hiver, même lorsqu’il fait un beau soleil, les températures peuvent chuter rapidement. Il ne faut surtout pas négliger les pertes de chaleur corporelle que peuvent connaitre les enfants en contexte de randonnée. N’oubliez pas qu’à leur âge, ils n’ont pas l’habitude de rester dehors lorsque les températures sont froides. Comme pour vous, la notion des 3 couches de vêtements est alors une base à revoir ! Aussi, leur âge ne leur permet pas de passer à côté des ampoules au pied. Jetez un œil à notre article qui vous indiquera comment éviter les ampoules au pied ou comment les soigner lorsque votre enfant en développe.

L’équiper comme un grand

Pensez au sac à dos de randonnée junior et aux bâtons de marche adaptés !

Vous avez certainement déjà eu le tour pendant l’une de vos randonnées avec vos enfants : ils veulent toujours faire comme vous ! C’est ce qu’on appelle le mimétisme : l’enfant grandit et améliore ses connaissances en copiant les adultes qu’il côtoie. En contexte de randonnée, c’est exactement la même chose et ce n’est pas un problème ! C’est même une très bonne idée de l’équiper comme les grands en lui donnant un sac à dos de randonnée junior. Il pourra y mettre sa gourde et ses biscuits, cela le mettra en confiance. Pour améliorer sa sécurité pendant la marche, les chaussures de randonnée pour enfants sont indispensables. Si l’enfant le souhaite ou si vous partez pour une marche en terrain accidenté, des bâtons de randonnée pour enfants sont également une bonne idée !

Allier marche et plaisir

Savoir allier la randonnée et le plaisir est assez facile pour nous, les adultes, mais c’est loin d’être évident pour les enfants. Ils peuvent trouver cela monotone alors même que les paysages sont variés et peuvent aussi s’ennuyer au bout de quelques minutes de marche. Heureusement, plusieurs astuces simples à mettre en place permettent de générer un vrai plaisir chez l’enfant en contexte de randonnée.

Piochez dans leurs intérêts

À tout âge, un enfant développe un intérêt ou une vraie passion pour des thématiques précises. Cela peut être les animaux, les fleurs ou les cailloux, peu importe mais vous allez pouvoir puiser dans ses passions l’inspiration pour égayer ses randonnées. Votre enfant se passionne pour les oiseaux ? Les balades en bord de mer ou en montagne sont l’occasion de voir quelques espèces endémiques ou rares ! Il/elle se passionne pour les animaux ? Les balades à la campagne sont une occasion en or pour croiser une multitude d’animaux de la ferme ou parfois sauvages. Bref, vous avez compris le principe ! Utiliser ses passions, c’est lui donner envie de poursuivre la randonnée pour découvrir de nouveaux trésors.

Quelques idées de marches découvertes

Ne choisissez pas votre prochaine randonnée en famille au hasard ! Profitez de ce dont nous venons de parler pour trouver le parcours qui le/la ravira le plus. Pensez alors aux itinéraires chargés d’histoire où vous croiserez des châteaux, des manoirs ou d’anciens moulins. Pensez aussi aux chemins où vous devez traverser des gués de rivières, les enfants adorent.  Empruntez aussi des sentiers qui rendront son imagination très fertile ou choisissez les parcours connus pour être traversés par de nombreux animaux. À ce titre, le GR70, plus connu sous le nom de « chemin de Stevenson », est célèbre car vous pouvez le faire accompagné d’un âne ! Les enfants fatigués peuvent alors monter sur son dos puisqu’ils peuvent porter jusque 30 kgs ! Mais ce n’est pas tout : les ânes marchent lentement, 3 km/h en moyenne, soit l’équivalent d’un pas d’enfant de 10 ans ! C’est une occasion en or pour mêler sensibilisation aux animaux et aventure.

Randonnée à dos d’âne : le paradis des enfants

Multipliez les pauses

Les enfants ont très souvent des baisses de concentration car leur attention est attirée par les plus petits détails. Marcher pendant une heure sans s’arrêter peut alors vite devenir lassant pour eux. Mais ce n’est pas une fatalité ! Utilisez ces pauses à bon escient en programmant justement une visite à ce moment-là. Vous randonnez en été près de cours d’eau ? Programmez des pauses baignades dont raffolent les enfants, petits et grands. Lors d’une randonnée à la journée, n’hésitez pas à organiser un pique-nique le midi, afin de profiter d’un instant détente mais aussi d’un moment en famille. Cela permettra à votre enfant de recharger ses batteries.

Pour conclure

Partir en randonnée avec des enfants n’est pas complexe mais demande de l’organisation en amont. Comme pour les adultes, l’enfant doit être équipé avec du matériel adapté à sa morphologie : chaussures de marche, bâtons, protection contre rayons UV et le système des 3 couches. Vous devrez aussi adapter le rythme et la distance à parcourir en fonction de l’âge des enfants. N’oubliez pas que son corps encore en formation ne réagit pas de la même manière que le vôtre ! Puis, vous devrez faire en sorte d’allier plaisir et randonnée, pour que vos enfants développent la même passion pour la marche que vous. Utilisez ses intérêts et ses passions pour imaginer des itinéraires parsemés de découvertes, d’observation et de moments de pause. Et si votre prochaine randonnée se faisait en famille ?

La FAQ enfant en randonnée

🥾 Quel âge doivent avoir mes enfants avant que je les emmène en randonnée ?

Il n'est jamais trop tôt pour initier votre enfant à la randonnée ! C'est à cela que servent les porte-bébés. Si vous voulez que votre enfant devienne un randonneur, plus tôt vous lui montrez la beauté et la grandeur du monde naturel, mieux c'est. De nos jours, vous voyez beaucoup de jeunes parents qui portent leurs bébés et même des bambins sur les sentiers. Pour ce qui est de marcher seul, cela dépend beaucoup de la personnalité de chaque enfant. Vous ne saurez vraiment que lorsque vous vous lancerez sur le sentier si votre enfant est capable de le parcourir, et cela dépend beaucoup du parcours que vous empruntez. Vous pouvez cependant supposer que la plupart des enfants de plus de trois ans en bonne santé sont capables de marcher sur un sentier facile. Bien sûr, ce ne sera pas une randonnée très agréable pour vous, mais là n'est pas la question. Vous devrez attendre au moins la dizaine d'années pour cela. C'est une bonne idée d'emmener le porte-enfant lors des premières randonnées en solitaire de votre enfant, au cas où il serait fatigué et refuserait de continuer.

🥾 Dois-je acheter des équipements spéciaux pour mon enfant ?

Bien sûr, mais commencez lentement. Un petit cadeau, comme une nouvelle bouteille d'eau ou un sifflet de sécurité, crée un engouement pour la randonnée à venir et permet à vos enfants d’apprécier par anticipation. Plus tard, lorsqu'ils s'amélioreront et s'intéresseront davantage à la randonnée, un nouvel équipement les aidera à développer un désir de s'approprier la randonnée et à s'enthousiasmer pour un passe-temps qui durera toute la vie. Bien qu'il existe de nombreux équipements spécialement conçus pour les enfants, assurez-vous que les équipements coûteux tels que les sacs à dos, les sacs de couchage, les gigoteuses et les tentes resteront utiles à mesure que votre enfant grandira.

🥾 Combien mon enfant doit-il porter ?

Pas grand-chose pour commencer. Bien que permettre aux enfants, même très jeunes, de porter leurs propres sacs à dos et fournitures soit un excellent moyen de les faire participer à la randonnée, la pire chose que vous puissiez faire est de les alourdir et de les fatiguer. Ajoutez des objets et du poids au fur et à mesure qu'ils vieillissent et développent leurs aptitudes à la randonnée, mais faites toujours le choix du côté le plus léger. De plus, laissez-les vous le demander ; ne forcez pas vos enfants à faire un sac à dos avant qu'ils ne vous disent qu'ils sont prêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *