• Menu
  • Menu

Vivre en van/fourgon aménagé à l’année : ce qu’il faut savoir !

Passer d’une vie sédentaire comme la nôtre à celle de vanlifer qui vit sur les routes du monde entier ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut savoir de quoi il en retourne, ainsi que les obligations que cela implique. Nous allons d’abord voir que les démarches à entreprendre, qu’elles soient administratives ou pratiques, sont nombreuses et qu’elles demandent une certaine préparation. Mais nous aborderons aussi la question du choix du fourgon dont vous aurez vraiment besoin pour vivre à l’année dedans, ainsi que les aménagements qu’il vous faudra prévoir. Tout cela vous amènera forcément à vous questionner sur le quotidien que vous souhaitez pour votre futur road-trip longue durée en van aménagé et sur le degré d’autonomie que vous désirerez atteindre. Êtes-vous prêt à tout savoir sur la vie en fourgon aménagé à l’année ?

Il faut savoir ce qu’implique la vanlife à l’année avant de se lancer

Vanlife : démarches à prévoir

La vanlife, bien que synonyme de plus grande liberté que la vie sédentaire, ne veut pas dire non plus impréparation. Au contraire, vous devrez planifier plusieurs démarches administratives et d’ordre pratique.

Assurances

Dès que vous allez quitter la France, votre carte vitale d’Assurance Maladie ne sera plus fonctionnelle. Pendant 3 mois et sans sortir de l’Union Européenne, vous pourrez utiliser une carte européenne d’Assurance Maladie. Mais, si vous choisissez de vivre à l’année en van aménagé, il y a de fortes chances pour que vous ne reveniez pas tous les 3 mois en France afin de renouveler cette carte. Comme substitut, vous pouvez alors souscrire une assurance voyageur auprès de la firme Chapka Assurances, véritablement plébiscitée par les vanlifers Français ! Sur leur site web, vous avez le choix entre plusieurs formules de souscription afin de choisir celle qui vous correspond le mieux. Les tarifs varient mais comptez une centaine d’euros par mois et par personne pour obtenir une assurance de bonne qualité et qui compte le rapatriement en France en cas de soucis graves de santé.

Vous devrez aussi penser à assurer votre fourgon aménagé, comme n’importe quel véhicule à moteur. Pour ce point, la question de la VASP vous obligera, ou non, à souscrire une assurance pour camping-car ou pour véhicule utilitaire. Pour résumer, si vous disposez de la mention VASP sur votre carte grise de véhicule, alors l’assurance camping-car est possible. Dans le cas contraire, votre véhicule est considéré comme un simple utilitaire et l’assurance est alors identique à ce type de fourgon. Attention aux arnaques à l’assurance qui peuvent arriver en cas de contournement de l’homologation VASP !

Dernier point, si vous souhaitez partir en road-trip avec votre animal de compagnie. En Union Européenne, depuis 2011, tout chien ou chat voyageant dans un pays étranger, même en compagnie de son maître, doit posséder une puce électronique ! Ce n’est pas tout, vous devrez avoir en votre possession deux documents administratifs liés à vos animaux : un certificat de santé et un passeport européen pour animal de compagnie. Pour ces derniers, il faudra vous rapprocher du Ministère des Affaires Étrangères afin d’engager de telles démarches. En UE, comme dans beaucoup de pays du monde, le vaccin contre la rage est obligatoire. Si vous quittez l’UE, vous devrez vous rapprocher des Ambassades concernées afin de voir quelles sont les obligations pour chaque pays. À titre d’exemple, la Jordanie ou l’Australie imposent une quarantaine à tous les animaux en provenance de l’étranger !

La vanlife est possible pour nos amis chiens et chats mais cela nécessite plusieurs documents administratifs obligatoires

Domiciliation et courrier

Sauf si vous décidez de conserver un petit appartement pour quand vous aurez décidé de revenir au bercail, votre nouvelle maison sera votre van aménagé ! Vous devrez donc changer la domiciliation de votre foyer ainsi que votre adresse postale. Pour cela, vous pouvez encore vous mettre chez quelqu’un de votre famille ou chez l’un de vos amis. Cela facilite le transfert des courriers et toute autre démarche. Mais cela peut poser quelques problèmes sur le plan fiscal, car du point de vue des impôts, vous appartiendrez au même foyer fiscal que votre famille ou ami. Leur part d’impôts augmente alors d’autant qu’était la vôtre avant de partir en road-trip. S’ils étaient bénéficiaires d’aides de l’État comme l’aide au logement, ces dernières peuvent se retrouver suspendues à cause de votre venue dans ce foyer ! Pour éviter ce genre de désagréments, il est possible de placer sa domiciliation fiscale dans sa commune de naissance. Pour cela, renseignez-vous auprès du CCAS ou de la mairie de la ville en question. Pour le courrier, vous pouvez aussi choisir la solution de votre ville de résidence actuelle, mais ce service vous oblige à récupérer le courrier tous les 3 mois au grand maximum, sinon le courrier est jeté… Autre solution pour le courrier : chez un proche, ou directement dans un bureau de poste de votre choix. Par contre, cette dernière solution est payante. Dernière possibilité : certains services en ligne comme le courrier du voyageur ou Ubidoca qui proposent de recevoir, ouvrir et vous transmettre par scan vos lettres et courriers. Ce service coûte entre 10€ et 50€ par mois mais vous serez plus serein de ce côté-là.

Stocker ses affaires et ses meubles

À moins que vous ne possédiez qu’un petit logement étudiant de 9m² avant de partir en fourgon, vous devrez faire un énorme tri dans vos affaires personnelles et encore davantage dans vos meubles. Pour vivre en van aménagé à l’année, vous devrez faire entrer tous vos effets personnels indispensables dans la cellule du fourgon. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous pour passer d’un appartement à un petit fourgon de quelques mètres carrés : mettre vos meubles et effets personnels non-indispensables pour la vanlife chez des personnes de confiance ou tout stocker dans un box payant. Les deux solutions sont viables, mais elles doivent être mûrement réfléchies dans les deux cas. Si vous choisissez le box, vous devrez ajouter le prix mensuel de stockage à votre budget total.

Documents administratifs à emporter

Voyager d’un pays à un autre, sortir de l’Union Européenne, ou simplement à cause du fait que votre fourgon sera votre nouveau domicile sont autant de raisons qui vous obligeront à toujours avoir certains documents administratifs sous le coude. Il y a bien sûr les basiques : passeport et carte d’identité. Pour cette dernière, attention au basculement de sa durée de validité de 10 ans à 15 ans. C’est valable en France mais certains pays, même membres de l’UE, ne le reconnaissent pas. Ils considèreront que votre carte est périmée, donc non valable, alors même que l’administration française la considère comme valide… C’est pour cela que rien ne vaut un bon vieux passeport pour sortir des frontières françaises. Outre ces documents personnels, vous devrez emporter ceux du véhicule : carnet d’entretien, carte verte d’assurance en cours de validité, certificat de contrôle technique valide (macaron sur le pare-brise) et bien sûr la carte grise du véhicule. Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est préférable pour vous d’emmener votre carnet de santé avec votre carte de groupe sanguin. Emportez également votre carte d’assurance privée de type Chapka ainsi que votre carnet de vaccination (certains pays hors-UE exigent certains vaccins en règle).

Penser l’aménagement pour la vanlife à l’année

Préparer les documents et son départ n’est que le début du voyage si vous ne possédez pas encore le fourgon en question. Si vous comptez l’aménager vous-même, celui-ci devra être pensé de manière simple. Il devra vous être utile en toutes saisons, par tous les temps et sous toutes les températures. Voyons cela plus en détails.

Choisir un grand fourgon

Dans notre article qui traitait du van idéal pour vos projets, on avait déjà abordé la question de la taille du fourgon. En fonction de la fréquence des road-trips, la taille de celui-ci augmente à mesure que s’allonge votre temps de voyage. Pour la vanlife à l’année, il vaut donc mieux partir sur un fourgon de type L3H2 au minimum. La hauteur H2 vous permettra de tenir en position debout, ce qui est loin d’être une option pour vivre à l’année ! En ce qui concerne le L3, il vous donnera, en ce qui concerne un Peugeot Boxer, une longueur utile de 3705 mm, soit un peu plus de 3,7 m de long. Cela vous permettra d’améliorer le confort et de pouvoir installer quelques équipements, comme nous allons le voir.

Équipements recommandés

Sans rentrer dans les détails de l’aménagement que vous choisirez, il vous faudra tout de même réfléchir à un confort minimum car il y a une énorme différence entre partir en week-end en van aménagé ou vivre en fourgon aménagé à l’année. Cette dernière option demande de sacrifier quelques effets personnels, comme on l’a vu, mais aussi quelques habitudes du quotidien. Vous n’aurez plus d’énergie ou de consommables à profusion et vous devrez donc réfléchir à modifier votre manière de vivre à l’instant T. En hiver, ou quand le temps est à la pluie pendant des semaines, la vie en van peut être plus dure que ce qu’on s’imaginait et seul un aménagement un minimum confortable vous permettra de mieux supporter ces aléas. Une longueur utile importante du fourgon vous permettra d’installer plus de rangements, mais pas seulement. Vous aurez l’occasion de mettre en place le fameux couple isolation thermique et chauffage stationnaire. Vous gagnerez en fraicheur pendant les épisodes de canicule mais surtout de chaleur en plein mois de janvier. À ce titre, la mise en place d’un chauffage hybride Truma, qui fait à la fois office de chauffage stationnaire et de chauffe-eau, se révèlera bénéfique. Vous aurez alors la place pour installer une vraie cabine de douche fixe, qui profitera même de l’eau chauffée par le Truma ! Pour vivre à l’année en van, vous devez penser simplicité. Évitez les meubles modulables, qui ne posent pas de problème pour deux semaines de vacances, mais qui deviennent usants au bout de plusieurs années de rangement et de remise en place. Vous gagnerez ainsi en confort de vie. Utilisez la grande longueur de votre fourgon pour installer des réservoirs d’eau de 80 à 100 litres d’eau propre ainsi qu’un réservoir d’eaux grises de 20 à 30% inférieur en termes de volume. Pour résoudre les problèmes d’approvisionnement en électricité, vous aurez même assez de surface de toiture pour mettre en place des panneaux photovoltaïques qui seraient reliés à une batterie auxiliaire. Pour le dimensionnement de votre production électrique en fonction de vos besoins énergétiques, je vous renvoie au site MyShop-solaire, le spécialiste français de cette question ! Avec un approvisionnement en électricité maîtrisé, vous serez plus serein au quotidien car vous ne dépendrez plus des sites extérieurs comme les campings. Vous pourrez envisager d’emporter certains équipements auxquels vous n’auriez même pas pensé, comme une petite télévision, un routeur 4G ou un réfrigérateur de camping-car.

La vie quotidienne du vanlifer

La vie quotidienne du vanlifer est différente de la vie sédentaire sur essentiellement deux points : les dépenses et les habitudes de vie. Certaines habitudes d’avant n’ont plus lieu d’être, alors que de nouvelles s’imposent d’elles-mêmes. Les dépenses diminuent, comme le soulignent certains vanlifers, mais en fait, elles ont plutôt tendance à changer.

Travailler en tant que vanlifer

À moins que vous n’ayez un petit pécule de côté sur votre compte en banque, le fait de vivre en van à l’année vous coûtera de l’argent. Cela sera moins coûteux que la vie sédentaire, mais la nourriture sera identique et le carburant aura même tendance à augmenter. Il vous faudra donc travailler de-ci-de-là pour renflouer vos caisses et poursuivre un peu plus cette aventure. Pour cela, plusieurs solutions existent. Vous pouvez ainsi devenir saisonnier, en cueillant les légumes et les fruits dans des exploitations agricoles prévues à cet effet et lors des saisons adéquates. En vous organisant bien, vous serez capable de travailler toute l’année mais dans des pays différents et en cueillant des fruits et légumes très variés. Plutôt bien rémunéré, ce type de métier est pourtant éreintant physiquement et ne s’adresse donc pas au plus grand nombre. Vous pouvez également découvrir le woofing, ce concept anglo-saxon qui consiste à travailler dans des fermes du monde entier en échange de quoi vous êtes nourri et logé. Pour consulter les offres, allez jeter un œil au site wwoof.

À terme, la meilleure solution pour travailler en tant que vanlifer reste le fait de devenir Digital Nomade. Autrement dit, de gagner sa vie en télétravaillant. Plusieurs métiers du web sont parfaits pour cela : concepteur de sites internet, rédacteur web ou graphiste sont autant de possibilités de vivre de son travail à domicile. Pour cela, un routeur 4G et un ordinateur sont les seuls prérequis techniques pour y arriver. Or, les deux sont à votre portée grâce à l’installation de cellules photovoltaïques et d’une batterie auxiliaire, comme nous l’avons vu précédemment !

Applications indispensables pour la vanlife

En tant que vanlifer, vous aurez de nouvelles obligations que vous n’aviez pas du tout quand vous étiez dans un appartement ou une maison. Faire le plein des réservoirs d’eau, vider les eaux grises ou même changer la bouteille de gaz sont autant de manœuvres que vous devrez anticiper pour ne pas vous retrouvé débordé à chaque instant. Pour faciliter ces nouvelles habitudes, des applications sont souvent mises en avant par les vanlifers eux-mêmes. Park4Night, qui permet de trouver un endroit propice au stationnement et au bivouac, fait bien entendu partie de celles-ci. Mais aussi Maps.me, qui est une aide à la navigation, ou encore Freetaps, qui recense tous les points d’eau près de votre position. Grâce à toutes ces applications utiles pour la vanlife, vous gagnerez en sérénité et faciliterez votre quotidien. Elles participent donc directement à la réussite de votre expérience de vie à l’année en fourgon aménagé.

En conclusion

Faire le choix de partir en road-trip en van aménagé à l’année dans le cadre de la vanlife ne s’improvise pas, c’est même un choix qui doit se faire à tête reposée. Pour cela, vous devrez avant tout préparer votre départ sur le plan administratif en changeant votre domiciliation, votre boîte postale et votre foyer fiscal. Vous devrez aussi faire le tri parmi vos biens et vos effets personnels afin de ne conserver que ce qui tiendra dans la cellule du fourgon. Vous devrez souscrire à une assurance privée et préparer les documents de votre animal de compagnie. Mais vous devrez également prévoir d’acheter un fourgon de taille L3H2 au minimum pour jouir d’un espace suffisant et l’aménager à votre gré. Vous aurez la possibilité d’y mettre un chauffage, un chauffe-eau ou encore un réfrigérateur et une cabine de douche fixe. Pour que le voyage dure aussi longtemps que vous le souhaitez, vous devrez réfléchir à travailler et gagner votre vie sur le trajet. En tant que digital nomade, peut-être, ou même à travers des missions saisonnières un peu partout dans le monde. Enfin, bien que vos habitudes de vie et vos dépenses seront bousculées durant l’expérience de vanlife, vous pourrez compter sur un florilège d’applications pour Smartphones pour vous aiguiller au quotidien. Maintenant que vous savez tout ce qu’il faut savoir pour préparer la vie en fourgon aménagé à l’année, quand envisagez-vous de partir ?

FAQ

Je souhaite partir en roadtrip à l'année avec mon chien, est-ce possible ?

Il est bien évidemment possible de partager votre aventure avec votre animal de compagnie, en revanche, il sera nécessaire de réunir des documents pour être en règle. Ça tombe bien, nous les détaillons dans notre guide !

Quelles sont les étapes à gérer avant de partir à l'aventure ?

Avant de partir en road-trip à l'année, il est primordial de réfléchir votre voyage et le préparer comme il se doit : gérer votre départ du point de vue administratif, du point de vue pratique, du point de vue matériel, etc. Nous développons toutes ces étapes dans notre guide pour vous aider !

Comment faire pour gagner ma vie en road-trip ?

Pour amortir le coût de votre voyage ou vous imprégner de la culture locale en faisant de belles rencontres humaines, il sera possible de trouver des solutions telles que le woofing. Rien ne vous empêche également de poursuivre une activité en télétravail, à l'aide d'un équipement vous permettant de rester connecté, si cette solution est techniquement envisageable pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *