• Menu
  • Menu

Chauffage stationnaire : ce que vous devez savoir !

Au moment d’aménager son van vient rapidement la question de l’utilité ou non d’un chauffage stationnaire. En fait, nous verrons que cela dépend de votre profil, de votre budget ou encore de vos préférences en matière d’énergie de chauffage. Indispensable pour passer l’hiver dans son fourgon aménagé, le chauffage stationnaire va toujours de pair avec une bonne isolation. Qu’importe l’énergie que vous allez emprunter pour alimenter le chauffage, celle-ci comportera des avantages et des inconvénients pour tout vanlifer. Encore limité, le marché du chauffage stationnaire tourne autour de quelques marques réputées à travers le monde, de Webasto à Truma. Plusieurs modèles de chauffages font alors l’unanimité de par leur efficacité, leur coût accessible et surtout, leur compatibilité avec une homologation VASP réussie. Tour d’horizon de ces différents points !

Le chauffage stationnaire est celui que l’on retrouve dans les caravanes et les camping-cars ; crédit photo : mon-fourgon-amenage.fr

Qu’est-ce qu’un chauffage stationnaire ?

Différent du chauffage d’appoint, le chauffage stationnaire n’est utile qu’à certains moments bien précis.

Définition

Comme son nom l’indique, le chauffage stationnaire est un système qui ne se met en route que lorsque le véhicule est en stationnement. On le retrouve dès les années 1960 dans les premières caravanes puis un peu plus tard avec l’arrivée sur le marché des premiers camping-cars. Popularisé avec ces derniers, il est présent dans les véhicules aménagés de série dès le début des années 2000. Contrairement au chauffage d’appoint du véhicule en mouvement, celui-ci n’utilise pas toujours l’électricité de votre batterie ou votre carburant pour fonctionner. Plusieurs énergies sont alors utilisés, dont nous allons parler plus tard (gaz, électricité, gasoil et même bois plus récemment).

Utilité d’un tel chauffage pour la vanlife

Autant être honnête tout de suite : investir dans un chauffage stationnaire n’est pas intéressant pour tous les profils de vanlifer. Si vous envisagez de partir uniquement quelques week-ends par an ou simplement pendant la belle saison, alors il ne servira absolument à rien d’investir dans un tel chauffage. Même si vous partez en week-end en hiver, un bon duvet d’hiver suffit pour la nuit alors qu’en journée, vous serez certainement à l’extérieur du fourgon, en train de skier ou de vous promener. Si vous partez en vacances plusieurs semaines à la belle saison, là encore, cela ne sert à rien d’investir dans un chauffage qui sera mis en route une matinée sur les deux semaines de vacances !

Pour celles et ceux qui vivent à l’année dans leur fourgon, un chauffage stationnaire couplé à une bonne isolation thermique du véhicule aménagé permet de gagner en liberté. Je m’explique : quand vient l’hiver, il est intéressant de partir vers le sud pour gagner en durée d’ensoleillement et en températures afin d’avoir moins froid de manière astucieuse. Or, la présence d’un chauffage stationnaire permet de supprimer cette obligation de partir là où la météo est la plus belle. Plus rien de nous retient de visiter les pays Scandinaves en plein mois de janvier !

Les différentes énergies utilisables pour un chauffage stationnaire

Pour rappel, nous avions détaillé les différents types de chauffages disponibles pour un van aménagé mais nous allons tout de même faire un point succinct. Pour résumer, il existe 4 énergies possibles pour alimenter un chauffage stationnaire :

  • Le chauffage au gaz: conçus pour procurer du chauffage pour les bateaux, les chauffages stationnaires au gaz sont aussi disponibles pour les camping-cars et donc les fourgons aménagés. Retenez qu’un chauffage de 2 kW suffit pour chauffer la cellule en une demi-heure. Le principe est simple : le système va mélanger de l’air avec du gaz pris dans la bouteille de butane ou de propane que vous aviez installée pour les feux de cuisine afin de créer une combustion. De la chaleur sera ensuite créée pour chauffer de l’air, qui sera lui-même expulsé dans la cellule sous forme d’air chaud. L’intérêt de ce chauffage est la simplicité de son utilisation et sa parfaite adaptation à la vanlife. Il est peu coûteux à l’entretien et les bouteilles de gaz vous servent aussi bien à cuisiner qu’à vous chauffer. De plus, les bouteilles de butane se trouvent dans tous les pays du monde et ne coûtent pas très cher.
  • Le chauffage au carburant : le principe est le même qu’avec le chauffage au gaz sauf que, pour celui-ci, l’énergie utilisée pour créer la combustion est le carburant de votre véhicule. Dans 99% des cas, ce sera donc le gasoil. Même si cela parait risqué de piocher dans le réservoir de gasoil pour se chauffer et que la peur de tomber en panne est réelle, vous serez ravis d’apprendre que la consommation moyenne de ce type de chauffage est de 1 litre de carburant pour 10 heures de chauffage! Vous aurez donc largement le temps de voir venir la panne et aurez le temps de trouver une station service à deux pas. N’ayez crainte, ce système ne dégage aucune odeur de gasoil dans l’habitacle et il n’est pas plus risqué que le chauffage au gaz. Par contre, de nombreux vanlifers se plaignent du bruit qu’il émet quand il fonctionne mais aussi de son importante consommation électrique lors de sa mise en marche. Si vous choisissez celui-ci, pensez à installer une batterie auxiliaire, sous peine de ne plus pouvoir redémarrer le véhicule.
  • Le chauffage électrique : facile à installer et très efficace quand il s’agit de chauffer rapidement, le chauffage électrique n’est pourtant pas du tout adapté à la vanlife. Trop énergivore, il viderait votre batterie auxiliaire en une heure et vos panneaux photovoltaïques ne seraient pas suffisants pour suivre le rythme. Votre budget énergétique deviendrait colossal alors même que l’isolation du fourgon ne serait jamais capable de conserver la chaleur toute une journée.
  • Le chauffage au bois : semblable au poêle à bois de votre domicile, celui du fourgon est de très petite taille. Très efficace lui aussi, il nécessite pourtant un espace dédié au stockage et au séchage du bois de chauffe, ce qui n’est pas pratique quand la place est déjà limitée par la taille du fourgon. Alors qu’un poêle à bois restitue environ 30% de la chaleur accumulée, vous vous doutez que vous allez vite mourir de chaud dans votre fourgon ! Mais le plus gros problème reste la mise en place d’un conduit d’évacuation des fumées, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone ainsi qu’une impossibilité de faire homologuer son van en VASP avec ce type de chauffage. Vous souhaitez la contourner ? Suivez le guide par ici !

Les marques à privilégier

Si vous décidez d’installer un chauffage stationnaire dans votre véhicule aménagé, alors son choix se fera entre quelques marques seulement car il en existe en tout et pour tout moins d’une dizaine. Voici vers lesquelles vous devrez orienter vos recherches :

  • Truma: spécialisé dans la confection de chauffages pour les bateaux et les camping-cars, Truma propose des chauffages qui font aussi office de chauffe-eau si vous le désirez.
  • Webasto: concurrent direct de Truma, Webasto est très connu pour ses chauffages au gasoil économiques et surtout, silencieux.
  • Propex, qui fabrique les plus petits chauffages du marché.
  • Eberspächer: leader du marché durant les années 1990, il a petit à petit laissé sa place à d’autres marques mais il continue à proposer des modèles très performants.
  • Cubic Mini Wood Stoves: pour le plus petit poêle à bois du marché des véhicules de loisirs !

Coûts et compatibilité VASP

Types de chauffageAu gazAu carburantÉlectriqueAu bois
Fourchette de prix sans poseDe 500€ à 1500€De 100€ à 800€De 20€ à 400€De 350€ à 600€
Compatible avec VASPOUIOUIOUINON

Vous remarquez donc que le faible prix d’un chauffage électrique est un trompe-l’œil puisque vous ne pourrez pas trouver l’énergie électrique partout et toute la journée. Pour chaque chauffage, il vous faudra de toutes façons ajouter le prix de l’énergie utilisée pour chauffer. Quelle qu’elle soit, celle-ci a un coût qui doit être pris en compte lors de votre réflexion autour du budget alloué au chauffage. Notez que le prix de la pose équivaut à celui de la main d’œuvre et que cette dernière va de 20€/h pour les prix les plus bas à près de 100€/h pour un artisan qualifié et reconnu. Tous ces critères mettent en lumière le coût élevé d’un achat et d’installation de chauffage. Vous comprenez donc que si vous ne vivez pas à l’année dans le fourgon, cela ne vaut vraiment pas la peine d’en installer un. De plus, cela complique naturellement les plans d’aménagement de votre fourgon en vue d’obtenir la fameuse homologation VASP. Bien que les chauffages au gaz et au carburant n’y mettent aucune entrave, celui à l’électricité ou pire, au bois, peuvent poser problème.

Pour conclure

Le chauffage stationnaire est le chauffage qui se met en route quand le véhicule est en stationnement. Il tire d’ailleurs son nom de ce principe élémentaire. Fonctionnant au gaz, au diesel, à l’électricité ou même au bois, celui-ci n’est utile que si vous comptez vivre à l’année dans votre van aménagé. Si ce n’est pas le cas, alors l’investissement que vous aurez fait en termes de chauffage ne sera jamais amorti. L’achat et l’installation d’un chauffage stationnaire possèdent un coût assez élevé qui peut atteindre 20 à 30% du coût total de l’aménagement du fourgon et cela, sans compter le coût de l’énergie au quotidien ! Avant même de vous lancer dans de tels préparatifs, vous devrez réfléchir à la place qu’il prendra, à sa réelle utilité, à son prix mais aussi à sa compatibilité avec les normes VASP qui n’est pas toujours acquise. Et vous, quelles solutions avez-vous préféré en termes de chauffage stationnaire ?

FAQ chauffage strationnaire

Ai-je besoin d'investir dans un chauffage stationnaire pour mon van aménagé ?

La réponse dépendra de l'usage que vous ferez de votre fourgon aménagé. Si vous ne comptez l'utiliser qu'à la belle saison ou sous des latitudes clémentes, l'investissement mobilisé pour un chauffage stationnaire risque de ne jamais être amorti. En revanche, si vous comptez faire des roadtrips à l'année et voyager dans des pays froids, alors le chauffage stationnaire deviendra rapidement votre meilleur ami !

Quelles énergies sont utilisables pour un chauffage stationnaire ?

On retrouve 4 énergies possibles pour un chauffage stationnaire. Nous les développons unes à unes dans notre guide !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *