• Menu
  • Menu

Le contrôle technique des fourgons aménagés

On entend souvent dire que la réforme du contrôle technique de 2018 pose dorénavant de nombreux problèmes aux vanlifers qui doivent faire passer celui de leur fourgon aménagé. Pourtant, avec la VASP ou non et pour les fourgons de tout tonnage, le contrôle technique reste une formalité à partir du moment où vous l’entretenez convenablement. Il existe quelques différences entre le passage du contrôle technique pour un véhicule utilitaire, un fourgon aménagé de série ou encore pour les vans de plus de 3,5 tonnes. En fonction de ces paramètres, vous devrez effectuer cette obligation légale une fois par an ou tous les deux ans, selon le cas. Retour sur la règlementation en vigueur depuis 2018 ainsi que les différents centres agréés où passer ce fameux contrôle technique !

Le contrôle technique du fourgon peut vous obliger à modifier son aménagement ; crédit photo : garage-maille-roye.fr

Contrôle technique des fourgons aménagés : la règlementation

Comme nous l’avions vu dans notre article qui traitait de l’homologation VASP, cette dernière conditionne le type d’aménagement à faire à l’intérieur du fourgon. Elle change également le type de véhicule que vous aurez en votre possession, comme cela est visible sur votre carte grise. Pour le contrôle technique, c’est la même chose : chaque type de véhicule aménagé aura droit à son propre système de contrôle technique. Focus sur ces différentes possibilités et ce qu’elles impliquent.

Fourgons aménagés de série

Pour la loi française, est appelé un « camping-car » tout véhicule aménagé dont la carte grise possède la mention VASP. Les fourgons aménagés de série, qui la possèdent d’office, sont alors des camping-cars aux yeux de la loi et doivent donc passer le même contrôle technique que ces derniers ! Voici les points principaux à retenir à ce propos :

  • Tous les véhicules aménagés de moins de 3,5 tonnes de PTAC et avec mention VASP sont concernés
  • Le premier contrôle technique doit avoir lieu dans les 6 mois précédant le 4e anniversaire de la première mise en circulation du véhicule
  • Les contrôles suivants s’effectuent tous les 2 ans comme pour n’importe quelle voiture
  • Les prix sont supérieurs d’environ 20% par rapport à une voiture standard

Fourgons aménagés maison : VASP ou non

Si vous avez aménagé votre fourgon vous-même et que vous avez obtenu, par la suite, l’homologation VASP pour celui-ci, alors le contrôle technique sera identique aux fourgons de série. Considéré comme un camping-car classique, votre fourgon devrait avoir un avis favorable sans trop de problèmes, surtout si vous l’entretenez régulièrement. Par contre, si vous avez fait le choix de contourner la VASP en n’installant pas de meubles fixes, alors cela change tout. Comme votre fourgon n’est pas équipé des 5 « règles qui composent un camping-car » (cuisine équipée, lit, banquette, table et rangements), alors il est aux yeux de la loi un simple véhicule utilitaire. Voici les principales différences au regard de la loi :

  • Il y a un premier contrôle technique à faire passer à son fourgon dans les 6 mois avant son 4e anniversaire à partir de la date de la première mise en circulation (comme un camping-car ou même une voiture).
  • Il y a ensuite un contrôle technique supplémentaire qui doit être fait « dans les deux mois avant la fin du délai d’un an après le contrôle technique ». Je vous renvoie au site de service-public pour de plus amples informations.
  • Les points de contrôle sont les mêmes que pour un fourgon avec VASP ou que pour une voiture en ce qui concerne le 1er contrôle technique
  • Le contrôle technique supplémentaire vise à mesurer le taux de CO2 rejeté dans l’atmosphère par votre fourgon pour voir s’il ne pollue pas plus que prévu.

Fourgons aménagés de plus de 3,5 tonnes

Le contrôle technique des fourgons aménagés dont le PTAC dépasse 3,5 tonnes sera celui d’un poids-lourd. Les centres agréés ne seront pas les mêmes que ceux qui accueillent les voitures et les utilitaires et les points de contrôle seront eux aussi différents par rapport aux véhicules de moins de 3,5 tonnes de PTAC. Voici les principales différences :

  • Le contrôle technique aura lieu tous les ans
  • Au lieu des 133 points de contrôle habituels, le centre vérifiera, ici, plus de 200 points
  • Le contrôle technique est valable 2 ans si votre véhicule est considéré comme de collection

Passer le contrôle technique avec un fourgon aménagé sans VASP

Au moment d’aménager votre fourgon, vous êtes passé outre l’homologation VASP en faisant le choix de la contourner pour simplifier les démarches administratives ou simplement pour partir plus rapidement sur les routes du monde. Bien qu’officiellement, cela vous mette en porte-à-faux avec la nouvelle règlementation du contrôle technique, vous verrez que ce choix ne vous empêche pas d’obtenir un avis favorable pour votre fourgon. Suivez le guide !

Même sans la VASP, un fourgon aménagé peut obtenir un avis favorable lors du contrôle technique

Jouer avec les règles du camping-car

Point névralgique de la nouvelle définition de ce qu’est un camping-car, le système des 5 « règles » est aussi sa faiblesse. Ou plutôt, ce qui nous permet à nous, vanlifers, de contourner la règlementation en vigueur. Pour résumer la question, il suffit de comprendre que votre fourgon ne devra plus ressembler à un véhicule aménagé au moment de passer le contrôle technique. Vous devrez donc retirer tout ce qui fait penser à un fourgon aménagé et le faire redevenir un simple utilitaire ! Si vous avez fait en sorte que tous vos meubles et rangements ne soient pas fixés au moment de l’aménager, alors cela sera un jeu d’enfant. Certains centres agréés prennent même la loi au pied de la lettre et acceptent de passer le contrôle technique de votre fourgon s’il manque ne serait-ce qu’un seul des meubles obligatoires ! Parlez-en directement avec lui et si cela lui convient, vous ne serez plus obligé de tout retirer. Dans le cas contraire, vous serez bon pour le vider entièrement, ou presque. Laissez toutes les affaires qui peuvent passer pour être du chargement mais retirez tout ce qui peut faire croire que vous avez vécu dans le fourgon.

Certaines modifications posent problème

Déjà abordée dans notre article sur la VASP, la question de la modification de la structure du fourgon peut poser problème au moment de passer le contrôle technique, surtout si vous ne l’avez pas fait homologuer ! Pour rappel : toute modification de la structure du véhicule doit être effectuée avec l’accord tacite et écrit du constructeur. Or, si vous n’avez pas demandé la VASP, vous avez peut-être ajouté des fenêtres, des aérations, une isolation ou des lanterneaux sans avoir demandé l’autorisation au préalable. Cela peut être une source de problèmes qui peut forcer le centre agréé à refuser de prendre en charge votre véhicule. Si vous envisagez de modifier la structure de votre utilitaire non VASP, renseignez-vous bien sur ce point avant de percer la carrosserie ou autre. Pour résoudre définitivement la question, envoyez un courrier au constructeur de votre fourgon afin qu’il vous donne l’autorisation de modifier la structure (sachez que certains constructeurs font payer cette demande !).

Centres où passer le contrôle technique

Trouver un centre agréé par la Préfecture où passer votre contrôle technique est facile. Cela change en fonction d’un seul critère : le PTAC de votre fourgon aménagé. S’il ne dépasse pas 3,5 tonnes, vous pourrez aller dans tous les centres habituels. Dans le cas contraire, des centres spécifiques sont à votre disposition.

Pour fourgons aménagés de moins de 3,5 tonnes

Les centres agréés où passer le contrôle technique de votre fourgon aménagé sont exactement les mêmes que ceux où vous emmenez habituellement votre voiture. Les principaux centres sont bien connus de tous et sont présents dans tout l’Hexagone : Dekra-Norisko, Autosur, Autovision ou encore Feuvert. Si vous possédez la mention VASP, vous pourrez remplir les formulaires de prise de rendez-vous en ligne afin de gagner du temps. Comptez un prix qui peut varier de 60€ à plus de 100€ en fonction de votre lieu de résidence, du type de véhicule que vous possédez mais aussi du centre que vous choisirez. Si vous avez contourné l’homologation VASP et que vous devez faire passer le contrôle technique à votre van aménagé, rendez-vous d’abord sur place afin de demander directement au centre si vos modifications de structure ou les aménagements internes ne posent pas de problème.

Pour véhicules aménagés de plus de 3,5 tonnes

Certains centres sont agréés à la fois pour les véhicules légers et les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes de PTAC. C’est le cas de Dekra qui a créé sa firme Dekra PL, ou encore Autovision PL et Autosur PL. De nouvelles firmes se sont spécialisées dans le contrôle pour véhicules de plus de 3,5 tonnes uniquement comme Renault Trucks, qui effectue le contrôle technique des poids-lourds Renault. C’est un avantage si vous possédez un Renault Master de plus de 3,5 tonnes de PTAC ! C’est aussi le cas de ControlePlus, qui est reconnu pour les vérifications poids-lourds.

En conclusion

Le contrôle technique d’un fourgon aménagé s’effectue différemment selon le tonnage de son véhicule, mais aussi selon la présence ou non de la mention VASP sur sa carte grise. Avec la mention VASP, le contrôle technique d’un fourgon aménagé est identique à celui d’une voiture lambda avec les 133 points de contrôle standards. Le premier rendez-vous est lors de la 4e année, puis les prochains contrôles techniques s’effectuent tous les deux ans par la suite. Pour un van aménagé sans VASP, c’est différent car votre van sera considéré comme simple utilitaire. Pour cette raison, deux contrôles sont obligatoires : le premier est identique à celui d’une voiture mais le second vérifie le degré de pollution du véhicule. De plus, vous devrez retirer au moins un aménagement parmi les 5 qui définissent un camping-car. Attention aux modifications de structure que vous avez effectuée sans l’accord constructeur, cela peut vous faire recaler ! Enfin, vous trouverez des milliers de centres agréés en France où faire passer le contrôle technique de votre fourgon aménagé, que celui-ci soit un véhicule léger ou poids-lourd. Soulagé de voir que le contrôle technique de votre van aménagé sera bien une formalité ?

FAQ Contrôle technique fourgon aménagé

Est-ce que mon fourgon aménagé peut recevoir un avis positif du contrôle technique, même sans VASP ?

Oui, il est tout à fait possible de recevoir un avis positif du contrôle technique pour votre fourgon aménagé, même sans VASP.

Où puis-je passer le contrôle technique pour mon fourgon aménagé ?

Selon le type de fourgon aménagé, vous pourrez soit passer le contrôle technique dans un centre habituel pour les vans de moins de 3,5 tonnes ou dans des centres spécifiques pour les vans de plus de 3,5 tonnes.

A quelle fréquence dois-je renouveler le contrôle technique de mon fourgon aménagé ?

Tout dépend du type de van que vous possédez : soit une fois par an, soit tous les deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *