• Menu
  • Menu

Méfiez-vous des tiques et de la maladie de Lyme en randonnée !

Véritable problème sanitaire depuis quelques années, les tiques sont présentes partout dans l’Hexagone et peuvent donc être rencontrées sur la plupart des sentiers de randonnée. De taille variable, elles mordent les animaux puis les humains afin de se nourrir du sang. De ce fait, elles peuvent transmettre des agents pathogènes aux hôtes qu’elles mordent si elles ne sont pas retirées rapidement. Dans certains cas, elle donne une infection connue aujourd’hui sous le nom de maladie de Lyme ! Retour sur ce qu’est une tique et sur cette fameuse maladie qu’elle peut transmettre !

Les tiques : c’est quoi ?

Du point de vue scientifique, les tiques sont des acariens hématophages, autrement dit qui se nourrissent de sang des animaux et des êtres humains !

Reconnaître une tique

Figure 1 : Les tiques peuvent mesurer d’1mm à plusieurs centimètres

À cause de leur petite taille, les tiques ne sont pas faciles à voir ou à reconnaître. Elles peuvent parfois être confondues avec des insectes qui n’ont pourtant pas les mêmes caractéristiques. Les tiques possèdent une couleur marron et noir caractéristique ainsi que 8 pattes, contre 6 pour les insectes. Leur abdomen est de forme hémicirculaire et vous trouverez deux crochets du côté de leur tête. Ce sont ces crochets qui leur permettent de s’accrocher à une proie afin de lui sucer le sang. Les tiques se déclinent en plusieurs dizaines d’espèces distinctes en fonction de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez. Cela n’aurait aucun intérêt de s’attarder dessus puisque toutes possèdent la même faculté de s’accrocher pour sucer le sang. Par contre, leur taille varie d’un continent à un autre. Par exemple, celles que l’on rencontre en France ne mesurent que quelques millimètres, dans la plupart des cas, alors qu’en Australie, elles peuvent atteindre 3 cms !

Rencontrer des tiques en randonnée

Les tiques sont donc présentes sur les 5 continents, mais pas dans tous les pays. En 2020, on les recense dans 80 pays à travers le globe. Bien que ce recensement ne soit pas exhaustif, on sait tout de même que ces acariens préfèrent les lieux humides comme les forêts. La température de l’air n’est pas un facteur déterminant puisqu’on les retrouve aussi bien au Brésil, en pleine forêt tropicale, qu’en Australie ! Si l’on regarde plus précisément la France, on note qu’elles sont présentes dans les forêts humides ou dans les zones d’herbes hautes. Elles apprécient particulièrement les fougères qui pullulent dans nos forêts. Elles se placent ainsi à l’extrémité haute d’une feuille ou d’une tige afin de multiplier leurs chances de s’accrocher à un animal qui passe ! Vous comprenez donc que le problème des tiques peut se rencontrer presque partout dans notre pays ! Une carte interactive est d’ailleurs disponible à cette adresse : elle donne le niveau de risque de rencontre de tiques dans chaque pays.

Méthode d’accroche des tiques

Situées sur les feuilles, les tiques doivent d’abord mordre des rongeurs pour grandir, avant de mordre des animaux de plus en plus gros. Lorsqu’elles sont assez fortes, elles aiment particulièrement les chiens ! Prudence donc si vous partez en randonnée avec votre animal ! Lorsque le canidé se frotte à la feuille, la tique se déplace dans ses poils et cherche une zone où la peau est moins épaisse afin de s’accrocher. Lorsque c’est fait, elle vient planter ses crochets dans la peau et devient alors très difficile à retirer. Elle utilise ensuite son rostre (une trompe) pour pénétrer la peau et atteindre la veine. Elle libère alors un anesthésiant afin que vous ne sentiez rien, c’est pourquoi il peut être difficile de déceler une piqûre de tique ! Cela fait, elle peut sucer le sang durant plusieurs jours si vous ne la retirez pas, grossissant de plusieurs fois sa taille normale en l’espace de quelques heures !

Méthode pour retirer une tique accrochée sur soi

La technique utilisée par la tique pour s’accrocher à la peau et pour sucer le sang fait qu’elle ne doit pas être retirée n’importe comment. Il existe d’ailleurs des pinces à tiques spécifiques disponibles dans les parapharmacies.

Figure 2 : Méthode pour utiliser un tire-tique

Pour utiliser un tire-tique efficacement, 4 étapes sont nécessaires :

  • Placez le tire-tique au plus près de votre peau, afin coincer la tête de la tique. Surtout, ne touchez pas son abdomen et ne l’aspergez pas de produit désinfectant comme l’alcool, car cela entrainerait une réaction de sa part, elle libèrerait des agents pathogènes dans votre sang !
  • Tournez le tire-tique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, afin de libérer les crochets de la tique.
  • Tirez la tique de manière verticale, à l’aide d’une pince à épiler et sans toucher à son abdomen encore une fois.
  • Aspergez la zone de la morsure avec un produit désinfectant adapté.

Le danger des tiques : la maladie de Lyme

Le danger principal lié à une morsure de tique est l’échange d’agents pathogènes entre l’acarien et sa proie, à savoir votre chien ou vous-même. La maladie de Lyme est le danger le plus important. Focus sur cette maladie encore trop méconnue !

Définition clinique de cette maladie

Selon le Ministère de la Santé français, la maladie de Lyme, connue aussi le nom de borréliose de Lyme est une infection due à une bactérie. Cette fameuse bactérie, présente naturellement dans l’abdomen de la tique, parvient à s’introduire dans l’organisme de la proie entre 24h et 48h après le début de la piqûre de la tique. C’est pourquoi vous ne devez pas attendre de retirer une tique en train de vous mordre ! Il n’y a pas de temps à perdre. En cas d’infection, les symptômes apparaissent après quelques jours et continuent à se développer des années après la piqûre. Soignée assez tôt, la maladie de Lyme est bénigne, mais lorsqu’elle n’est pas soignée elle peut avoir des conséquences désastreuses.

Symptômes de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une pathologie reconnue récemment et ses symptômes sont encore mal connus sur le long terme. Voici toutefois les symptômes les plus connus et qui apparaissent entre 3 et 30 jours après la piqûre de tique :

  • Une plaque rougeâtre de forme circulaire autour de la morsure : dans le jargon médical, cette plaque rouge est appelée un érythème migrant.
  • Apparition de fièvre, de douleurs musculaires et de maux de tête, qui peuvent faire penser à un état grippal
  • Développement d’un état de fatigue chronique, qui peut aller jusqu’à une certaine forme d’apathie dans les cas les plus graves. Ce symptôme est parfois confondu avec la partie visible d’une dépression nerveuse !
Une plaque rougeâtre de forme circulaire autour de la morsure : dans le jargon médical, cette plaque rouge est appelée un érythème migrant.

Maladie de Lyme : prévention et soins

Le danger que peut représenter la borréliose de Lyme amène le randonneur que vous êtes à faire preuve de vigilance quant à la présence et à la morsure de tiques. La prévention est le meilleur moyen de ne pas en souffrir mais quelques soins existent aussi lors de l’apparition des premiers symptômes !

Prévenir les morsures de tiques

Le premier conseil que je peux vous donner serait d’éviter autant que faire se peut les zones infestées de tiques ! Exit les sous-bois remplis de fougères ou les champs en jachère parsemés de hautes herbes. N’oubliez pas que ces acariens sont à l’affut de proies telles que les chiens et les êtres humains et qu’elles peuvent se regrouper en plusieurs centaines d’individus dans les zones les plus à risque. Restez donc le plus possible dans les sentiers balisés. Pour cela, n’hésitez pas à consulter notre article abordant les méthodes pour savoir reconnaitre et suivre le balisage en randonnée ! Vous pouvez aussi penser à asperger les zones de votre corps susceptibles d’attirer les tiques de produits répulsifs. Préférez ceux qui se composent d’au moins 50% de DEET, le principe actif déjà efficace contre les moustiques. Alors que les bras, la nuque et les jambes sont les parties du corps les plus exposées aux piqûres de tiques, il est nécessaire d’adapter ses vêtements au problème. Pensez alors aux tee-shirts à manches longues et aux pantalons de randonnée d’été plutôt que le bermuda !

Vos jambes étant particulièrement exposées, vous pouvez vous tourner vers des guêtres anti-tiques ou tout simplement faire entrer votre pantalon de randonnée dans vos chaussettes dans les zones à risque. Ce n’est pas spécialement élégant, mais cela peut vous éviter des déconvenues !

Rentrer son pantalon dans ses chaussettes n’est pas vraiment élégant mais ça a le mérite d’empêcher les tiques d’atteindre votre peau !

Le soir, après la journée de marche, pensez à vérifier qu’aucune tique ne soit sur vous. Pensez à regarder particulièrement le dos, les dessous de bras et les jambes, là où la peau est moins épaisse. Si vous partez en randonnée avec votre chien, il est nécessaire de regarder attentivement ses poils à la recherche de la moindre tique !

Choisissez des répulsifs composés d’au moins 50% de DEET si vous vous aventurez dans des zones à risque. Ici le Care Plus Spray 50% DEET.

Soins de la maladie de Lyme

Lors de l’apparition des premiers symptômes de la maladie de Lyme, que nous avons abordé précédemment, il est nécessaire d’aller consulter votre médecin traitant. Celui-ci peut vous prescrire des antibiotiques s’il le juge nécessaire afin de ralentir voire supprimer les premiers signes de l’infection. Il est bon de savoir que, lorsqu’elle est prise en charge rapidement, la maladie de Lyme est bénigne. Vous ne courrez donc aucun risque si vous vous y prenez très tôt. Pour les cas les plus graves ou lors d’une recrudescence des symptômes, une thérapie combinée et intermittente peut être décidée par votre médecin traitant. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas vous soigner seul et la consultation d’un médecin est obligatoire !

En conclusion

Les tiques, ces acariens hématophages, se nourrissent de sang animal ou humain pour grandir et se développer. Se positionnant dans les hautes herbes ou dans les forêts humides, ils attendent qu’un chien ou un être humain passe à proximité pour s’y accrocher. À l’aide de deux crochets et de leur rostre, elles s’accrochent à la peau et sucent le sang. À cette occasion, des bactéries et des agents pathogènes peuvent être échangés entre la tique et la proie, transmettant la maladie de Lyme. Il est alors nécessaire de retirer la tique délicatement avec une pince tire-tique adaptée et sans l’asperger d’alcool ! Dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie, il faut consulter votre médecin traitant qui pourra vous prescrire des antibiotiques s’il le juge nécessaire. Dans tous les cas, notez qu’il vaut mieux prévenir la morsure de tiques plutôt que de miser sur les médicaments curatifs. Restez sur les chemins balisés, emportez du produit répulsif et habillez-vous avec des manches longues et un pantalon de randonnée. Éviter les piqûres de tiques, c’est éviter de gâcher le plaisir de randonner !

La FAQ

🦟 À quoi ressemble une morsure de tique ?

Si vous êtes mordu par une tique, une petite bosse rouge peut apparaître en quelque jours à une semaine, généralement à l'endroit de la morsure, qui peut être chaude et sensible au toucher. Il ne faut pas confondre cette bosse avec l'éruption cutanée dites « en œil de taureau », qui est une caractéristique de la maladie de Lyme. Si cette tique a transmis la bactérie de la maladie de Lyme, la rougeur peut s'étendre au cours des semaines suivantes et former une éruption rouge ronde ou ovale d'une taille supérieure à 5 cm. Cela se manifeste parfois par un anneau rouge entourant une zone claire et un centre rouge (c'est-à-dire l’œil de taureau), mais souvent l'éruption est uniformément rouge ou bleu-rougeâtre et est légèrement sensible et provoque des démangeaisons.

🦟 Comment traite-t-on les morsures de tiques ?

La chose la plus importante à faire lorsque vous trouvez une tique sur vous est de l'enlever. Vous pouvez enlever la tique vous-même avec un outil pour enlever les tiques ou avec une pincette. Suivez les étapes suivantes : 1. Saisissez la tique aussi près que possible de la surface de votre peau. 2. Tirez vers le haut et éloignez-vous de la peau en exerçant une pression constante. Essayez de ne pas plier ou tordre la tique. 3.Vérifiez le point de morsure pour voir si vous avez laissé des parties de la tête ou de la bouche de la tique dans la morsure. Si c'est le cas, enlevez-les. 4. Nettoyez le site de la morsure avec de l'eau et du savon. Une fois que vous avez retiré la tique, plongez-la dans de l'alcool à brûler pour vous assurer qu'elle est bien morte. Placez-la dans un récipient scellé. 5. Consultez votre médecin dès que possible pour savoir si un traitement est nécessaire en fonction du type de tique qui vous a mordu.

🦟 Que faire si la tête d'une tique est restée dans votre peau ?

La tête de la tique : 1. Si la tête de la tique des bois se détache dans la peau, il faut la retirer. 2. Nettoyez la peau avec de l'alcool à brûler. 3. Utilisez une aiguille stérile pour découvrir la tête et la retirer. 4. S'il reste un petit morceau de la tête, la peau se débarrassera lentement de celle-ci. 5. S'il reste la plus grande partie de la tête, appelez votre médecin pour vous faire aider.

🦟 Combien de temps une tique reste-t-elle attachée ?

La durée pendant laquelle une tique reste attachée dépend de l'espèce de tique, du stade de vie de la tique et de la réaction de l'hôte à la piqûre. En général, si elles ne sont pas dérangées, les larves restent attachées et se nourrissent pendant environ 3 jours, les nymphes pendant 3-4 jours, et les femelles adultes pendant 7-10 jours.

🦟 Toutes les tiques sont-elles infectées par des microbes pathogènes ?

Toutes les tiques ne sont pas infectées. Seule une partie des tiques sera infectée par un microbe pouvant causer une maladie chez l'homme. Pour la plupart des agents pathogènes, les tiques naissent non infectées et seules les tiques qui se nourrissent d'un hôte infecté e deviennent à leur tour. L'état qui est le plus susceptible de transmettre une maladie est la nymphe. En tant que larves, elles s'infectent souvent en se nourrissant d'une souris, d'une musaraigne ou d'un rouge-gorge. Puis, après s'être transformées en nymphes, elles peuvent transmettre un agent pathogène lors de leur prochain repas.

🦟 Comment puis-je savoir si une tique est infectée ?

Il est impossible de le savoir en se basant sur l'apparence : les tiques infectées et non infectées se confondent. Dans la section Identification des tiques, vous trouverez une liste des services d'identification et de dépistage des tiques. Remarque importante : même si la tique est infectée, cela ne signifie pas que vous êtes infecté, car l'infection nécessite de nombreuses étapes, comme par exemple savoir si le nombre de pathogènes dans la tique était suffisamment élevé ou si la tique s'est nourrie suffisamment longtemps pour vous transmettre le pathogène. À l'inverse, même si la tique n'est pas infectée, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas l'être ; il se peut que vous n'ayez pas vu une autre nymphe infectée et qu'elle vous ait mordue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *