• Menu
  • Menu

Comment choisir son équipement de randonnée raquettes ?

Après avoir vu tout l’équipement nécessaire pour une première randonnée raquettes, il est maintenant essentiel d’aborder ensemble la manière de choisir ce fameux équipement. Avec le grand nombre d’articles pour chacun de ces produits, on peut avoir du mal à arrêter son choix. Pourtant, quelques critères permettent de rapidement faire le tri afin de garder uniquement l’équipement adapté à sa pratique de la randonnée raquettes. Des bâtons de marche aux raquettes elles-mêmes, quels sont les critères sur lesquels fonder notre choix du matériel ? Faisons le tour ensemble !

Figure 1 : L’équipement adapté à la randonnée raquettes se choisit minutieusement

Choisir le matériel technique pour la randonnée raquettes

La grande diversité dans la pratique de la randonnée raquettes ainsi que la profusion de matériel peut rendre le choix difficile. Voyons ensemble les critères sur lesquels fonder votre avis et comment dénicher facilement l’équipement technique.

Critères de sélection importants pour s’équiper en randonnée raquettes

Malgré quelques différences au niveau des critères de sélection d’un produit à un autre, voici ceux qui seront à prendre en compte pour la grande majorité d’entre eux :

  • L’effet protecteur : alors que la randonnée raquettes se pratique en hiver, l’équipement que vous devrez emporter devra vous protéger contre le froid et l’humidité.
  • La légèreté : si vous pratiquez déjà la randonnée en été, alors vous connaissez déjà ce principe de base. Tout matériel de randonnée doit être aussi léger que possible.
  • Le type de pratique de la randonnée raquettes : eh oui, il en existe plusieurs et chacun d’entre entre eux demande de s’équiper différemment.
  • Votre morphologie : la question de la morphologie est bien entendu essentielle en ce qui concerne le choix des vêtements, mais le poids l’est aussi quand il s’agit de choisir ses raquettes et ses bâtons !

Savoir sélectionner ses raquettes

Saviez-vous qu’il existait plusieurs sortes de raquettes à neige ? Probablement pas, mais ce n’est pas grave car nous allons voir comment adapter les raquettes à vos besoins personnels.

La première règle quand on choisit ses raquettes à neige, c’est de savoir pour quelle pratique on souhaite l’acheter. Autrement dit, dans quel paysage allez-vous devoir les utiliser, car marcher sur une piste, en pleine forêt ou même sur un glacier en haute-altitude sont trois choses bien différentes. Les raquettes à tamis large (le tamis, c’est la partie plate située sous votre pied) sont parfaites pour marcher dans la poudreuse, donc en dehors des pistes balisées. Par contre, pour gravir des glaciers avec un guide chevronné, vous devrez choisir une paire dotée de crochets métalliques, prévus pour s’enfoncer dans la glace à la manière d’un piolet.

Ensuite, pour choisir au mieux votre paire de raquettes à neige, vous allez devoir choisir le modèle en fonction de votre poids. Le vôtre + celui de votre équipement, vêtements et sac à dos de randonnée compris. Alors que la totalité du poids devra être répartie sur l’ensemble des raquettes, vous comprenez que cette donnée est d’une importance cruciale pour la suite de votre réflexion. Normalement, il est écrit, sur l’étiquette de vente de l’article, la portance moyenne d’une paire de raquettes, donc le poids idéal qu’elle peut porter. Ne faites pas l’erreur de ne prendre que votre propre poids en compte, car vous risqueriez d’abimer voire de casser le matériel au beau milieu d’une randonnée !

Beaucoup de randonneurs se demandent si le fait de prendre des raquettes en aluminium plutôt que gonflables ou en acier est une bonne idée. À vrai dire, l’expérience a montré que l’aluminium réagissait mieux aux très basses températures que l’on retrouve au Canada ou en Sibérie. Pour partir à la montagne avec les enfants, les raquettes gonflables ou les modèles en acier suffisent amplement ! Pour résumer, voici quelques critères auxquels prêter attention lors de votre sélection de la paire de raquettes à neige :

  • Votre pointure : élémentaire puisque vous allez devoir en équiper vos chaussures !
  • Votre poids : vérifiez que le modèle que vous appréciez soit bien compatible avec le poids que votre sac à dos et vous faites.
  • La pratique de randonnée : les raquettes sont conçues pour évoluer dans un milieu précis. Demandez conseil auprès du vendeur !
  • Votre budget : les prix s’échelonnent entre 50€ pour les paires juniors à plus de 300 € pour les modèles haut-de-gamme. Si vous ne faites que 2 kms de randonnée raquettes par an, inutile d’acheter des modèles professionnels. Les produits TSL Outdoor sont de bonne qualité, sont prévus pour les débutants comme les profils plus expérimentés et sont abordables par tous les budgets.

Adapter ses chaussures aux raquettes

Les néophytes en matière de randonnée raquettes se demandent souvent s’ils peuvent pratiquer ce loisir avec n’importe quelle paire de chaussures. Bien évidemment, la réponse est négative. Vous ne pourrez pas partir en randonnée raquettes avec des chaussures de ville ou des baskets d’été. Il vous faudra, au minimum, des chaussures de randonnée ! Mais attention, pas n’importe lesquelles : elles doivent être montantes jusqu’à votre cheville et être imperméables. Les chaussures de randonnée en Gore-Tex ou en cuir sont alors des chaussures compatibles avec votre paire de raquettes fraichement achetée.

La raison de choisir des chaussures montantes est simple : les attaches des raquettes, placées sur le dessus, viennent faire le tour du coup de pied. Seules des chaussures montantes, proposant une épaisseur de couture suffisante, permettront de stabiliser les raquettes à vos pieds.

Il est également nécessaire de prendre des chaussures imperméables car vous allez marcher dans la neige pendant plusieurs heures. Des chaussures imperméabilisées à l’aide d’un solvant ne restent pas étanches bien longtemps dans une humidité relative de 100%. C’est pour cela que de nombreuses marques comme Millet, Columbia ou même Salomon, proposent des chaussures de randonnée raquettes ! Elles présentent alors plusieurs avantages : elles sont 100% imperméables, elles montent jusqu’au haut de la cheville et restent respirantes malgré l’imperméabilité du produit.

Figure 2 : avec des chaussures de randonnée non imperméables, vous aurez vite les pieds trempés ; source image : Dieter Telemans/HH

Le choix des bâtons de randonnée

Le choix des bâtons pour la randonnée raquettes est très important car ils vous aideront à garder l’équilibre sur un terrain instable et irrégulier. La base, sur ce point, est de privilégier des bâtons télescopiques pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela vous permet de les régler à votre taille, pour un meilleur confort d’utilisation. En étant télescopiques, les bâtons de marche vous permettront d’adapter la longueur de votre support au dévers, aux bosses et aux crevasses. À vous de trouver la longueur idéale en temps réel !

Mais l’effet télescopique n’est pas le seul critère à prendre en compte pour choisir des bâtons de randonnée raquettes. Vous pourrez emporter vos bâtons de marche d’été si et seulement s’ils possèdent des embouts interchangeables. Je vous explique pourquoi : l’embout d’hiver est bien plus large que celui d’été pour agrandir la surface de pression au sol (voir figure 3 ci-dessous).

Figure 3 : les rondelles d’hiver des bâtons de randonnée sont plus larges que les modèles d’été

Vous n’avez pas de bâtons de randonnée d’été ? Ce n’est pas grave car des fabricants proposent des bâtons de marche spécifiquement conçus pour se mouvoir dans la neige ! Vous avez ici plusieurs modèles intéressants :

  • Decathlon, pour les débutants en quête de bâtons à petits prix
  • TSL Outdoor, le spécialiste mondial de la randonnée raquettes
  • Cimalp, pour des bâtons toutes saisons de qualité

Choix des vêtements pour une randonnée raquettes

Le matériel technique ne fait pas tout pour une randonnée raquettes, les vêtements sont eux aussi à choisir avec le plus grand soin et en fonction de critères précis.

Le bas du corps

Nous avions déjà abordé la question du choix des chaussettes de randonnée dans un précédent article, mais nous n’avions pas précisément développé celle des chaussettes pour la randonnée raquettes. Nous allons donc voir ça ensemble ! Comme pour l’été, les chaussettes d’hiver doivent facilement évacuer l’humidité et limiter les frottements, sources d’apparition des ampoules. Mais elles doivent aussi maintenir vos pieds au chaud alors que la température extérieure est bien souvent négative. Pour cela, des chaussettes fabriquées en laine mérinos sont idéales. Aucun autre tissu ou matériau ne vous procurera autant chaud que la laine mérinos ! Du côté des tailles, préférez les chaussettes montantes afin de ne pas laisser votre cheville à l’air libre et de protéger le bas de votre mollet au maximum. Besoin de chaussettes au prix abordable et adaptées à la randonnée raquettes ? Decathlon propose plusieurs modèles de très bonne facture.

Après les chaussettes de rando vient le choix du pantalon ! Nous l’avions déjà abordé vaguement dans notre précédent article qui traitait de la randonnée raquettes, mais un pantalon de ski imperméable et chaud est tout à fait adapté pour ce loisir. Si vous en possédez déjà un, ne vous embêtez pas à en rechercher un autre car celui-ci sera parfait. Sinon, voici quelques critères de sélection d’un pantalon de ski :

  • Il doit être assez long pour couvrir le haut de vos chaussures, afin d’empêcher la neige d’y entrer.
  • Il doit vous laisser libre de vos mouvements au niveau des jambes. Autrement dit, n’en prenez pas un qui soit trop rembourré entre vos jambes.
  • Il doit être chaud et imperméable tout en gardant une respirabilité minimale.

Vous avez peur que, malgré les chaussures montantes et le pantalon de ski, la neige n’arrive quand même à entrer dans vos chaussures ? Pas de panique, les guêtres de randonnée sont là pour y remédier ! Celles que vous mettiez durant l’été feront très bien l’affaire car elles sont étanches et c’est ce qui importe le plus. Il n’est pas nécessaire de rechercher des modèles rembourrés car le maintien de la chaleur, à ce niveau du corps, est opéré par les chaussettes montantes et le pantalon de ski. Si, vraiment, vous craignez d’avoir froid, vous pouvez également porter des collants de snowboard ou de ski de fond. Là encore, Millet propose des modèles de collants de ski hommes ou femmes d’excellente qualité. Ils augmentent la température ressentie de plus de 10°C.

Figure 4 : avec les guêtres de randonnée, vous êtes sûr de ne pas rentrer de votre balade avec les pieds trempés !

Choix des 3 couches pour le haut du corps

Le système des couches est connu de tous les randonneurs aguerris mais il peut rester nébuleux pour les débutants. Je rappelle donc les bases : il s’agit de superposer 3 couches de vêtements qui apportent, ensemble, l’évacuation de la transpiration, le maintien de la chaleur corporelle et la protection contre le vent/la pluie. Pour obtenir cette respirabilité si importante en hiver, il faut choisir un tee-shirt à manches longues technique. Les tee-shirts de trek en montagne proposés par Decathlon sont particulièrement intéressants pour la pratique de la randonnée raquettes. Chauds et respirants, ils gardent la chaleur corporelle tout en évacuant votre propre transpiration.

Par-dessus, n’oubliez pas l’inévitable polaire, qui vous apportera la chaleur dont vous aurez besoin en hiver en montagne. Le fabricant Patagonia propose de superbes modèles hommes et pour femmes. Par contre, comme la polaire n’est pas connue pour son effet coupe-vent et encore moins imperméable, vous devrez y ajouter une dernière couche qui vous apportera ces deux aspects. Même s’il ne neige pas tous les jours en montagne et que la randonnée raquettes se pratique plutôt par beau temps, la notion d’imperméabilité a son importance, comme vous allez le voir. D’une part, car la météo reste difficile à prévoir à haute-altitude, vous n’êtes donc pas à l’abri d’une averse de neige, mais aussi car le coupe-vent seul est trop juste par température froide. Si vous préférez le confort de port et la liberté de mouvements, les vestes softshell d’hiver sont idéales pour ce genre de pratique. Vous ne connaissez pas ? Jetez un coup d’œil à notre article traitant des avantages et inconvénients des softshells.

Figure 5 : le système des 3 couches est très important pour partir en randonnée raquettes sans crainte

Vêtements de protection

Le vent, le froid, l’humidité et les rayons UV sont autant de facteurs contre lesquels le randonneur doit se protéger. C’est pourquoi les vêtements et les équipements de protection doivent être choisis en fonction de leur efficacité contre ces paramètres. Le bonnet doit être léger, confortable, chaud et très respirant pour que la transpiration que vous allez produire pendant la marche ne reste pas sur votre tête. Pour répondre à ce besoin, des fabricants comme Decathlon ou Millet proposent des bonnets de trekking qui sont parfaitement adaptés à la pratique de la randonnée en raquettes.

Il y a souvent un vent glacial là où pratiquez la randonnée raquettes ? Alors l’écharpe ou le tour de cou d’hiver sont obligatoires. Alors qu’ils maintiennent votre cou au chaud, ils ont souvent tendance à manquer d’efficacité lorsqu’il s’agit d’évacuer la transpiration. Dans ce cas, je vous déconseille les écharpes ou tours de cou en polaire, qui ne sont pas appropriés pour cette pratique. À la place, préférez les tours de cou Decathlon sans couture en polyester qui limitent les irritations et sèchent rapidement. Buff, leader mondial du tour de cou, propose aussi des modèles pour l’hiver en laine mérinos.

Pour ce qui est des lunettes de soleil, voici les différents paramètres à prendre en compte lors de leurs choix en magasin :

  • La catégorie des lunettes : il s’agit d’un numéro visible sur l’étiquette ou l’emballage de vos lunettes. Elle vous donne le niveau de protection contre les rayons du soleil. Pour le ski et à cause de la réverbération des rayons par la neige, ne prenez jamais en-dessous de la catégorie 3. Privilégiez même la catégorie 4, prévue pour protéger vos yeux à haute-altitude, contre un rayonnement solaire intense.
  • Le format : privilégiez une forme allongée, qui protège également les côtés de vos yeux.
  • La matière : évitez les lunettes en métal puisque ce matériau est un conducteur thermique, c’est-à-dire qu’il absorbe le froid et le restitue sur votre peau.
  • Le prix : de très bonnes paires de lunettes de soleil pour le ski se révèlent idéales pour la pratique de la randonnée raquettes. C’est le cas des modèles Decathlon qui sont à la fois protecteurs et abordables financièrement (15€ la paire de catégorie 4 !).

Viennent enfin les gants ! À leur propos, plusieurs questions reviennent souvent : peut-on prendre des gants de ski ? Doivent-ils être imperméables ? La réponse aux deux est évidemment oui ! Ils doivent être imperméables car vous serez en contact avec la neige durant plusieurs heures et oui, vous pouvez prendre vos gants de ski de fond. Ces derniers sont chauds, imperméables et restent pratiques quand il s’agit d’empoigner vos bâtons de marche. Si vous n’avez pas encore ce type de gants, voyons ensemble comment les choisir :

  • Préférez des gants en polyester ou de type polaire
  • Choisissez des gants chauds mais qui restent fins afin de ne pas perdre en capacité de mouvements (10% d’élasthanne minimum)
  • Sélectionnez un modèle avec boucle d’appairage pour ne pas perdre vos bâtons
  • Imperméabilité obligatoire sur l’extérieur
  • Options intéressantes comme la possibilité tactile : pouvoir utiliser votre Smartphone sans avoir à retirer le gant

Voici deux modèles particulièrement efficaces : le Glove U de chez Salomon et le Touch Glove de chez Millet.

En conclusion

Pour résumer la question du choix de l’équipement pour une randonnée raquettes, je dirais qu’il faut qu’il soit pratique, léger, chaud, imperméable et particulièrement respirant. C’est la base pour se protéger du climat froid de la haute-montagne tout en prenant du plaisir lors de la randonnée. L’imperméabilité des vêtements, des chaussures et des gants vous évitera d’avoir les pieds trempés au bout de 5 minutes et de tomber malade quelques jours plus tard. La protection contre le froid, à travers la polaire, les gants ou le bonnet est également une nécessité. Puis, l’évacuation de la transpiration vous sera utile pour éviter d’être trempé dans vos vêtements au bout de plusieurs heures d’effort. En conclusion, la règle des 3 couches est encore une fois indispensable, mais pas suffisante. La protection contre les rayons UV s’avèrera, pour la randonnée raquettes, particulièrement importante pour supporter la réverbération du soleil dans la neige. Prêt à découvrir la beauté de la randonnée en raquettes à neige ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *