• Menu
  • Menu

Comment s’équiper pour une première randonnée en raquettes ?

Une randonnée raquettes est le meilleur moyen de se promener l’hiver et en montagne sans craindre de s’enfoncer dans la neige. Outre les raquettes en elles-mêmes, il est nécessaire d’emporter un équipement spécifique qui vous protègera du froid et de l’humidité. Alors que certains vêtements comme les chaussettes d’hiver ou la polaire sont à mettre par tous temps, certains équipements seront à prendre uniquement par beau temps ou en cas de neige. Vous souhaitez partir pour votre baptême de la randonnée raquettes l’esprit serein ? Suivez le guide !

Figure 1 : pour vivre une première expérience de la randonnée raquettes en toute sérénité, il faut emporter l’équipement adéquat

Équipement obligatoire pour une première randonnée raquettes

L’équipement à emporter lors d’une première expérience de randonnée raquettes est très diversifié. Il peut même se diviser en plusieurs branches pour mieux s’y retrouver : l’équipement léger, le système des 3 couches, la protection de vos pieds et les inévitables bâtons de marche !

Équipement léger

L’équipement léger comprend généralement les petits accessoires que le débutant en matière de randonnée en raquettes oublie facilement. Pourtant, ne pas emporter ce type d’équipement peut vite gâcher une belle journée de promenade en raquettes. Faisons le tour de ce à quoi vous devez absolument penser :

  • Le sac à dos : même si vous partez pour une heure ou deux, il vous faudra emporter de quoi boire et manger, au minimum. Pour qu’ils soient définitivement à l’abri de l’humidité, choisissez un sac à dos imperméable afin de ne pas avoir de mauvaise surprise en cours de chemin !
  • Une paire de gants imperméables : pour éviter d’avoir les mains engourdies après 5 minutes de marche.
  • Une écharpe ou un tour de cou : car le vent peut être une vraie plaie en montagne et en hiver.
  • Un bonnet : il vous permettra de protéger votre tête contre le froid mais aussi vos oreilles.
  • Des lunettes de soleil : La neige, qui reflète les rayons lumineux du soleil, peut vite devenir aveuglante, surtout si vous êtes sensible à la lumière.
  • De la crème solaire et un stick à lèvres : à une telle altitude et à cause des rayons UV réfléchis par la neige, vous pouvez prendre un coup de soleil en une heure à peine à moyenne altitude. N’hésitez donc pas à vous passer de la crème solaire toutes les 2 heures et du stick à lèvres chaque heure afin d’éviter les gerçures.

Système des 3 couches

Figure 2 : le système des 3 couches superposées de vêtements apporte confort, chaleur et imperméabilité ; source image : carl stahl

Nous avons déjà abordé le système des 3 couches dans un précédent article et, si vous êtes un adepte de la randonnée en été, vous devez déjà connaitre le principe. Pour rappel, il s’agit d’une succession de 3 couches de vêtements qui vous apportera une bonne évacuation de la transpiration, qui garde la chaleur corporelle et qui protège du vent et/ou de la pluie.

En ce qui concerne la randonnée en raquettes à neige, les deux premières couches restent les mêmes que pour une randonnée en hiver à basse altitude : un tee-shirt technique qui évacue bien la transpiration et une polaire qui garde la chaleur corporelle. Par contre, la 3e couche peut varier en fonction de la météo que vous allez connaitre lors de votre première randonnée raquettes. S’il fait beau mais froid, préférez un coupe-vent rembourré. Vous vous rendrez vite compte qu’avec l’exercice pratiqué, vous allez rapidement avoir chaud. S’il neige, le manteau imperméable d’hiver sera de mise. C’est à vous d’adapter cette troisième couche au degré d’humidité rencontré lors de la randonnée !

Et pour le bas ? Le pantalon de ski, à la fois imperméable et très respirant, est aussi adapté à la pratique de la randonnée en raquettes. Si vous avez peur d’avoir froid malgré cet équipement spécialisé, vous pouvez ajouter, juste en-dessous, des collants de ski de fond ou de snowboard, qui augmentent la température ressentie de près de 10°C !

Protection des pieds

En contact direct avec les raquettes et surtout la neige, les chaussures doivent être choisies avec soin. Elles sont imperméables, généralement conçues en Gore-Tex afin de supporter les difficiles conditions de la randonnée, et s’adaptent aux morphologies spécifiques des raquettes à neige. Pour en savoir plus sur comment choisir ses chaussures de randonnée raquettes, je vous conseille de consulter l’article dédié au choix de l’équipement de randonnée raquettes.

Mais, pour vous sentir à l’aise dans ces chaussures spécifiques, vous devrez obligatoirement emporter des chaussettes rembourrées d’hiver. Les chaussettes de ski ou à double fond sont toutes indiquées pour ce genre de pratique. Très respirantes et chaudes, elles évacueront la transpiration tout en conservant la chaleur de vos pieds.

Enfin, pour éviter que la neige ne rentre dans vos chaussures au bout de quelques minutes de marche, je vous conseille de porter des guêtres de randonnée. Ces guêtres feront la jonction entre le bas de votre pantalon et le haut de vos chaussures afin d’empêcher la neige ou les cailloux d’entrer. Cela peut paraitre anecdotique, mais cet équipement peut changer la face de votre première randonnée en raquettes ! Ne pas avoir d’eau dans les chaussures alors qu’il gèle dehors peut être une vraie chance !

Figure 3 : envie de ne plus avoir les pieds mouillés après une randonnée raquettes ? Pensez aux guêtres de randonnée !

Bâtons de marche

En été, vous pouvez randonnée avec un seul bâton de marche, même en montagne. Mais en hiver et plus particulièrement en contexte de randonnée en raquettes, il est conseillé de prendre une paire de bâtons : un pour chaque main. Ils vous permettront de prendre un appui supplémentaire lors de votre marche, surtout quand vous êtes en ascension ou en descente. Alors que vos pieds ont une assise moins franche qu’à l’accoutumée, les bâtons seront là pour contrebalancer ce manque d’appui vers vos mains. Sur une journée entière, l’utilisation de bâtons de randonnée diminue sensiblement la fatigue ressentie, ce qui peut être une aide bénéfique lors de votre première expérience.

Figure 4 : les bâtons de marche font partie intégrante de l’équipement à emporter pour une randonnée raquettes

Équipement de sécurité pour une première randonnée raquettes

 

Figure 5 : un équipement de sécurité est obligatoire pour prévenir les dangers de la montagne

En été, déjà, la montagne comporte son lot de risques pour le randonneur. Les accidents y sont plus courants que dans les autres paysages et des problèmes de santé spécifiques, comme le mal aigu des montagnes, en découlent directement. Mais en hiver, de nouveaux risques naturels et météorologiques s’ajoutent à cela. La perte de repères, à cause du manteau neigeux, en fait partie tout comme l’hypothermie qui peut survenir à cause des basses températures d’altitude. Les avalanches peuvent aussi être un danger réel pour tout skieur et randonneur en raquettes. C’est pourquoi un équipement de sécurité adapté fait partie des obligations du randonneur en raquettes. Même si vous ne partez pas pour une randonnée sur un glacier, le risque de tomber dans une crevasse ou dans un lac gelé existe et doit être anticipé. En plus de partir en groupe et avec des guides chevronnés, voici le matériel de sécurité  indispensable à emporter en randonnée raquettes :

  • Une trousse de premiers secours : elle vous permettra de soigner les blessures superficielles comme les coupures.
  • Un sifflet de randonnée : appelé aussi sifflet de secours, il porte à plusieurs centaines de mètres, soit beaucoup plus loin que la voix. Il vous permet d’attirer l’attention de promeneurs ou des secouristes et de lancer un signal de détresse en cas de besoin. Lisez aussi notre article dédié pour tout savoir sur le sifflet de randonnée.
  • Appareil de recherche de victimes d’avalanches : abrégé ARVA, il permet d’émettre et de recevoir un signal radio permettant aux secouristes de retrouver celui ou celle qui le porte, même sous plusieurs mètres de neige. Vous l’aurez compris, le système ARVA peut vous sauver la vie après une avalanche !
  • Une pelle à neige : portative et pliante, elle vous permet de creuser la neige facilement et peut être transportée sur un sac à dos. Elle est très pratique en cas de nécessité de concevoir un abri dans la neige pour la nuit !
  • Une sonde à neige : il s’agit d’un bâton télescopique qui vous aide à détecter la présence d’un objet ou d’un être vivant sous plusieurs mètres de neige. Elle peut aussi vous aider à anticiper la présence de crevasses devant vos pieds, à ne pas négliger si vous vous perdez et que vous vous retrouvez en dehors des pistes habituelles !
  • Corde d’alpinisme et mousquetons : En cas de mauvais temps, quand la visibilité est réduite, il est intéressant de pouvoir relier les membres d’une randonnée raquettes entre eux à l’aide d’une telle corde et de mousquetons. Ainsi, vous restez groupés et vous pouvez même aider un camarade en mauvaise posture.

Bien sûr, il va sans dire que tout ce matériel ne vous sera utile qu’en cas d’extrême urgence. Toutefois, ne pas s’en équiper reviendrait à prendre des risques inconsidérés. Dites-vous que la sécurité est la première chose à laquelle penser quand on part en randonnée en haute-montagne et en plein hiver ! Dans tous les cas, un bref coup d’œil à la météo vous permettra de partir avec la plus grande sécurité. Jetez aussi un œil au risque d’avalanche sur le site de Météo France.

Pour conclure

La randonnée raquettes n’est décidément pas une randonnée comme les autres. En plus de demander un matériel spécifique, elle commande la plus grande vigilance possible. L’équipement à emporter pour partir randonner en raquettes se constitue de matériel de protection contre le soleil et les rayons UV : lunettes de soleil, crème solaire et bonnet. Vous devrez aussi vous habiller chaudement et de manière imperméable. Les gants, chaussures, le pantalon et le manteau vous permettront de supporter l’humidité sans problème. Pensez au système des 3 couches sur le haut et le bas du corps pour garder la chaleur corporelle. Puis, emportez des chaussettes adaptées au contexte, des bâtons de marche solides et des guêtres pour garder les pieds au sec. Dans un sac à dos, emportez de quoi boire et manger ainsi que le matériel de sécurité minimal : ARVA, sonde, pelle à neige, la trousse de premiers secours, une corde d’alpinisme et même une couverture de survie. Parce que la santé et la sécurité sont ce qui compte le plus pour prendre du plaisir, ne manquez pas de partir randonner en raquettes sereinement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *