• Menu
  • Menu

À quoi sert le GPS de randonnée et qui en a besoin ?

 Après avoir lu notre article traitant des différentes manières de trouver un chemin de randonnée autour de soi, vous vous demandez peut-être pourquoi nous n’avons pas abordé le fameux GPS de randonnée ? Tout simplement car ce n’est pas sa fonction ! Assez petit et léger, ce GPS de randonnée a de nombreuses fonctionnalités intéressantes. Précis et efficace, il peut être très utile pour certaines catégories d’utilisateurs ou dans certains contextes spécifiques. Pour tout connaître du GPS de randonnée, de ses applications à ses points faibles, suivez le guide !

GPS de randonnée : qu’est-ce que c’est ?

Figure 1 : exemple de GPS de randonnée de la marque Garmin

Avant de nous lancer dans la compréhension de son utilité et des types de personnes qui peuvent l’utiliser, il est nécessaire de faire le point sur ce qu’est un GPS de randonnée. Tenant dans la main, il se présente sous la forme d’un petit boîtier comme sur la figure 1 la plupart du temps. Il est fabriqué de manière à supporter les températures extrêmes, l’humidité élevée, les chocs et bien souvent une éventuelle chute dans l’eau. Bref, le GPS de randonnée est un système électronique de navigation prévu pour être emporté lors de toutes vos randonnées ! Comme n’importe quel système de navigation, il se connecte aux satellites américains qui servent à se repérer dans l’espace : le fameux système GPS.

Souvent comparé aux GPS cyclistes ou de voiture, il est pourtant assez différent lorsque l’on regarde ses différentes fonctionnalités.

Les différentes fonctions d’un GPS de randonnée

L’un des points forts de ces GPS de randonnée est leur polyvalence, c’est-à-dire qu’ils proposent plusieurs fonctionnalités différentes. Ces fonctions, en plus de vous donner la possibilité de l’utiliser dans de nombreux sports, vous permettent de dénicher le modèle de GPS dont vous avez précisément besoin.

Votre position en direct

La fonctionnalité de base d’un tel dispositif est le positionnement en direct de l’appareil par rapport à son environnement. Autrement dit, dès que vous l’allumez, vous visualisez votre position actuelle. C’est très pratique lorsque vous êtes perdu ou que vous recherchez un chemin proche ! Notez qu’en fonction du modèle de GPS acheté, vous pouvez visualiser votre position directement sur une carte IGN ou simplement les coordonnées Lambert de votre situation. Il y a donc de grandes différences d’utilisation et de fonctionnement entre deux appareils du marché.

Figure 2 : exemple de positionnement visualisé sur une carte IGN sur un appareil du fabricant TwoNav

Enregistrement du parcours effectué

Si vous l’allumez dès le début de la randonnée, le GPS est capable de retenir la totalité de votre parcours. C’est l’une des fonctionnalités intéressantes puisqu’elle vous permet de vérifier que vous n’êtes pas en train de revenir sur vos pas ! Cela peut aussi avoir l’avantage d’enregistrer un parcours qui vous a plu ou que vous venez de découvrir. Vous pourrez alors personnaliser vos propres boucles, dénichant de nouveaux sentiers ou remplaçant certains tronçons par d’autres.

Figure 3 : exemple d’enregistrement des traces GPS sur un appareil de la marque Garmin. Le parcours est mis en exergue par le tracé rose

Possibilité de suivre un itinéraire

Suivre un itinéraire parait bien souvent la fonction première d’un GPS de voiture, mais ce n’est pas forcément le cas d’un GPS de randonnée. Puisque les sentiers sont très souvent balisés et que la précision des systèmes de navigation tourne autour des 10 mètres, la fonction itinéraire n’est pas forcément très utile. D’autant plus si vous avez bien préparé en amont votre randonnée du jour. Les GPS pédestres Garmin sont aujourd’hui connus pour posséder cette fonctionnalité. Toutefois, plusieurs fabricants proposent la fonction création d’itinéraire. À partir de la carte IGN numérisée dans le GPS, vous créez vous-même l’itinéraire du lendemain. Lorsque vous allumerez votre GPS le jour de la randonnée, vous n’aurez plus qu’à suivre le parcours que vous avez imaginé auparavant.

Figure 4 : L’itinéraire se matérialise directement sur une carte IGN numérique afin de bien visualiser le parcours

Fonctions boussole, baromètre et altimètre

Grâce à la position de 4 satellites au minimum, votre GPS de randonnée est tout à fait capable de vous donner la direction du nord et votre altitude à l’instant T. Attention tout de même car ce n’est pas tout à fait une boussole : il s’agit d’un indicateur de cap. Autrement dit, l’aiguille ne pointera pas le nord mais vous indiquera la direction dans laquelle vous vous dirigez. Cela peut être l’est comme le sud… De plus, votre GPS pédestre vous donnera une altitude peu fiable car l’estimation de la hauteur est bien plus difficile à exécuter que la longueur ou la largeur. Notez également que les modèles les plus récents intègrent un baromètre afin de surveiller la pression atmosphérique en direct. Cela permet au GPS de vous prévenir lorsque des évènements météorologiques soudains sont en formation (orages, dépressions, etc).

Qui peut avoir besoin d’un GPS de randonnée ?

C’est certainement la question que tout randonneur se pose : est-ce qu’un GPS de randonnée est mieux qu’une carte ? Est-ce fiable ? Ou bien encore « les GPS sont-ils faits pour tous les randonneurs ? ». Nous allons tenter de répondre à toutes ces problématiques !

Difficultés d’utilisation de l’appareil

Un GPS de randonnée possède en fait les mêmes points forts et points faibles que tout autre appareil électronique. Il peut être un outil formidable à partir du moment où l’on sait bien utiliser toutes ses fonctionnalités. Or, beaucoup de randonneurs peuvent vite se détourner de cet appareil à cause de sa faible ergonomie. Très technique, le GPS pédestre n’est pas fait pour tout un chacun. Il peut être difficile à prendre en main pour celles et ceux qui ne sont déjà pas à l’aise avec l’informatique ou les Smartphones. Ainsi, programmer un nouvel itinéraire demande de bonnes connaissances et l’insertion de nouvelles cartes nécessite de connaitre les bases de l’informatique.

Même lorsque cette étape est faite, il peut être abstrait de lire les cartes proposées par les différents appareils car les positions sont parfois indiquées en coordonnées Lambert. Quelquefois, votre position est indiquée en degrés de latitude et de longitude et il faut alors avoir de solides bases en topographie ou en cartes maritimes pour réussir à interpréter ces données. La très petite taille des écrans, qui varie entre 2 et 4 pouces de diagonale, peut aussi être un frein à l’achat alors que les personnes ne possédant pas une excellente vue de près peuvent être handicapées par cet aspect.

Figure 5 : exemple de données techniques dont il faut se servir pour trouver son chemin ou sa direction

Un outil pour des besoins bien précis 

Finalement, un GPS de randonnée n’a pas vraiment d’intérêt pour les randonneurs, même ceux qui partent sur un GR. Nous l’avons déjà vu mais, les GR sont des sentiers de randonnée très bien balisés, ils ne présentent donc qu’un faible risque de se perdre. La possession d’un tel GPS n’est absolument pas nécessaire, alors même qu’existent déjà les fameux topoguides édités par la FFRandonnée.

Mais alors, pour quels besoins et pour qui le GPS de randonnée est-il utile ? En fait, il peut avoir un intérêt pour les amateurs de survie ou de bushcraft. En effet, en pouvant vérifier votre parcours ou en étant capable de planifier un sentier, vous pourrez enregistrer les points d’intérêt comme une source d’eau ou le lieu du refuge.

Les amateurs de ski ou de randonnées raquettes peuvent aussi en avoir besoin car le GPS de randonnée sera votre meilleur allié pour trouver des chemins sûrs au milieu du blanc immaculé de la neige. Il vous aidera à retrouver un chemin caché par la neige plusieurs jours après votre précédent passage avec une précision comprise entre 5 et 10 mètres. Outre les particuliers et les sportifs, les professionnels de la montagne peuvent alors en avoir l’utilité.

Pour conclure

Le GPS de randonnée fait partie des outils électroniques de navigation les plus fiables. Constamment relié aux satellites du réseau GPS, il vous donne votre position en direct, l’historique de vos parcours, votre altitude moyenne ainsi que l’évolution de la pression atmosphérique sur plusieurs heures. Attention tout de même car contrairement aux idées reçues, il ne vous guide pas sur un itinéraire, à l’inverse des GPS de voiture. Très intéressant pour les amateurs de sports de montagne, comme les randonneurs en raquettes ou les skieurs, il se révèle presque inutile pour les randonnées à la journée ou même les GR. Très technique dans son fonctionnement, le GPS pédestre peut être incroyablement difficile à utiliser pour les personnes qui ne sont déjà pas à l’aise avec un Smartphone ou un ordinateur. En résumé, le GPS de randonnée s’adresse aux personnes qui sortent des sentiers balisés pendant plusieurs jours et qui prennent un risque maximal de se perdre. Mais il s’adresse aussi aux professionnels de la montagne et aux passionnés des outils électroniques efficaces et précis.

Notre sélection des 5 meilleurs GPS de randonnée

FAQ GPS de randonnée

À quoi sert un GPS de randonnée ?

Un GPS portable est très utile pour la randonnée, le trekking et l'alpinisme car il permet de trouver facilement son chemin même si la visibilité est mauvaise ou si la topographie ne présente que peu ou pas de caractéristiques distinctes. Les GPS de poche présentent plusieurs avantages par rapport aux smartphones, qui sont souvent utilisés pour la navigation par les randonneurs. Les appareils GPS sont plus durables et leur batterie a une durée de vie beaucoup plus longue.

Quel est le meilleur GPS de randonnée ?

Le Garmin eTrex 32x est l'un des plus petit et léger GPS pédestre du marché. Il est facile à glisser dans l'une de vos poches et son autonomie est vertigineuse (jusqu'à 25h en mode GPS avec 2 piles). En combinant les deux systèmes de satellites GPS et Glonass, vous êtes certain de trouver votre chemin là où votre téléphone risque bien d'être perdu. De plus, il offre une vision satellite appelée BirdEye si vous n'êtes pas à l'aise avec la carte topographique.

Combien coûte un GPS de randonnée ?

En moyenne, il faut compter entre 150 et 300€ pour se procurer un excellent GPS de randonnée milieu de gamme. Certains modèles coûtent cependant jusqu'à 500€. Notre modèle préféré, le Garmin eTrex 32x coûte quant à lui 230€ actuellement.

Comment utiliser un GPS de randonnée ?

Développez des étapes à suivre chaque fois que vous êtes au départ d'un sentier. La routine variera en fonction des caractéristiques de votre appareil GPS, mais elle devrait comprendre plusieurs des éléments suivants :

  • Acquisition de satellites
  • Réinitialisation des données de voyage
  • Effacer le journal de suivi
  • Fixer un point de repère au départ du sentier
  • Calibrer la boussole
  • Calibrer le baromètre/altimètre

Les instructions de calibrage de la boussole et du baromètre/altimètre se trouvent généralement dans l'appareil lui-même. Une fois ces étapes réalisés, vous serez prêt à suivre l'itinéraire que vous aurez préalablement chargé dans votre appareil ou que vous venez de configurer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *