• Menu
  • Menu

Réchaud à gaz, à bois, à alcool ou à essence pour le camping ?

Si l’utilité du réchaud n’est plus à démontrer lorsqu’on souhaite partir quelques jours en camping, le choix entre les modèles à gaz, bois, alcool ou essence n’est pas toujours facile à opérer. Bien qu’en sachant que chaque option comporte des avantages et des inconvénients, la décision n’en devient pas pour autant aisée à prendre.

Nous allons toutefois tenter de vous donner quelques pistes qui vous aideront à y voir plus clair dans le choix de votre prochain réchaud camping.

Réchaud à gaz

De par sa constitution légère, le réchaud à gaz se révèle simple et pratique d’utilisation. C’est d’ailleurs ce qui constitue l’un de ses principaux atouts. L’avantage d’utiliser ce type de réchaud réside aussi dans la fiabilité de ses composantes : propane, butane ou isobutane. Autre paramètre non négligeable qui motive le choix du modèle à gaz : vous avez la possibilité de régler la flamme à votre guise, avec une bien meilleure précision que les autres types de réchaud.

Toutefois, la contrainte majeure liée à l’utilisation du réchaud à gaz apparait au moment de procéder au changement de la cartouche de gaz. L’approvisionnement en combustible n’est possible que dans le commerce. À ce sujet, il en existe trois sortes sur le marché : les cartouches en aluminium, les cartouches perçables et celles à valve. On recommande l’usage de ces dernières parce que ce sont elles qui respectent le mieux les standards internationaux de sécurité.

Réchaud à bois

Le réchaud à bois est sans aucun doute le modèle qui s’emporte le plus facilement pour des aventures en camping. Il se transporte sans problème et à priori sans combustible, le bois étant le combustible dont on est le plus sûr de n’avoir pas à manquer. Le réchaud à bois apparait donc comme un bon allié, surtout lorsqu’on décide de changer d’avis sur la destination à un moment ou à un autre de la randonnée.

À priori, son utilisation ne souffre donc d’aucune sorte de contrainte liée au lieu. Vous pouvez même y ajouter à défaut de bois, des brindilles, des arbustes rabougris, des branches mortes. Cette liste n’est pas exhaustive.

Cependant, il y a un certain risque d’incendie lorsqu’on utilise le réchaud à bois. Le bois à tendance non seulement à s’évaporer dans l’air, mais aussi à brûler le sol lorsqu’il est en état de combustion. En saison sèche, le risque d’incendie devient alors important. Quoi qu’il en soit, il est fortement conseillé de veiller à ce que le réchaud à bois refroidisse complètement avant de le transporter à nouveau.

Réchaud à alcool

L’avantage principal à disposer d’un réchaud à alcool, c’est qu’il est facile d’utilisation et ne nécessite aucun entretien. Mieux, il lui est techniquement impossible de tomber en panne. Dans ces conditions, on est très vite tenté de s’en offrir un. D’ailleurs, il ne nécessite guère l’utilisation d’un genre particulier d’alcool.

Toutefois, il faut souligner que si le réchaud à gaz a la particularité de répondre rapidement, le réchaud à alcool a besoin de beaucoup plus de temps pour entamer la combustion. De plus, il est presque impossible de percevoir le moindre sifflement pendant son fonctionnement. Ce qui constitue un élément plutôt défavorable quand on a conscience des accidents qui peuvent survenir par manque d’attention.

Réchaud à essence

Son principal attrait est qu’il s’utilise en toutes saisons. En plus de l’essence, vous pouvez également alimenter ce type de réchaud au pétrole ou au gasoil. Il est d’ailleurs très intéressant de posséder un tel réchaud lorsqu’on envisage de partir sur les routes les plus reculées.

Cependant, de tous les types de réchaud, c’est le plus complexe à faire fonctionner, mais aussi à entretenir. Sa taille plus importante constitue en outre un facteur dissuasif quand on ne dispose pas de beaucoup de place. De plus, contrairement au gaz, vous êtes tenu de séparer le combustible du réchaud pendant le transport afin d’éviter tout risque d’incendie.

En définitive, le réchaud à gaz apparait comme le meilleur choix si vous recherchez avant tout la praticité et la simplicité d’utilisation. Toutefois, il convient de mettre dans la balance certains paramètres tels que la température, la destination, mais également le respect des normes de sécurité avant d’opter pour l’un ou l’autre des types de réchaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *