• Menu
  • Menu

Les meilleures chaussures de trail et chaussures de randonnée

Lorsque vous vous préparez pour une randonnée muni(e) de votre sac-à-dos, la paire de chaussure pour laquelle vous allez opter pour votre excursion est l’un des choix d’équipement technique le plus important que vous allez être amené(e) à faire. Ampoules, muscles froissés ou malmenés, claquages, doigts de pieds écrabouillés : autant de petits problèmes qui peuvent résulter d’une paire de chaussures inadaptée et qui peuvent totalement gâcher votre aventure. Aussi quand il s’agit de choisir la paire idéale de chaussures pour randonner, le processus de sélection passera presque inévitablement par bon nombre d’essayages, par une certaine période de rodage, et, par une certaine expérience du terrain (et de la chaussure de randonnée).

Pour ma part, je pars en général en randonnée avec des chaussures de trail légères, pour les excursions que j’entreprends au printemps,  en été ou en automne. Ce type de chaussures permet en effet le maintien d’une bonne souplesse du pied. Elles minimisent les risques d’apparition d’ampoules, sèchent rapidement, démontrent une bonne adhérence au sol, et n’épuisent pas les jambes après de longues journées de marche ou d’ascension. Elles ne nécessitent aucune période de rodage, et peuvent vous accompagner durant un bon millier de kilomètres.

Ceci étant dit, le choix de vos chaussures de marche relève de préférences très personnelles, et je vous recommande par conséquent de trouver le type de chaussure qui est le plus adapté à vos préférences ainsi qu’à vos pieds. J’exposerai dans les sections ci-dessous les points importants à prendre en considération lors de l’achat de vos chaussures pour randonner en sac-à-dos, et je vous recommanderai les meilleurs modèles que j’ai sélectionné.

Les points décisifs dans le choix de chaussures de trail et/ou de randonnée

Le confort et la comptabilité

Il s’agit ici du point le plus important quant au choix de vos chaussures de marche. Chaque personne recherche en effet des caractéristiques techniques différentes dans un paire de chaussures, en fonction de ses besoins propres (une paire étroite / une paire large, un bon support de la voûte plantaire, une inclinaison particulière de la semelle etc.) de sorte qu’il est absolument primordial de trouver ce qui convient à vos pieds en particulier. Si vos chaussures ne sont pas adaptées à votre pied et à vos besoins, vous vous retrouverez à coup sûr à souffrir à chaque pas effectué, et votre randonnée se transformera très rapidement en un véritable cauchemar.

Le poids

Cela peut parfois étonner, mais le poids est une caractéristique essentielle à prendre sérieusement en considération lors du choix d’une paire de chaussure pour randonner, et c’est d’ailleurs la raison qui m’amène personnellement à préférer des chaussures de trail légères à de lourdes chaussures de randonnée ou d’alpinisme pour mes escapades. En effet, le poids supporté au niveau des pieds requiert, à rapport équivalent, le déploiement de 4 à 6 fois plus d’énergie que lorsqu’il est situé dans votre dos. Ainsi, troquer une paire de randonnée de 1,5 kilogrammes pour des chaussures de trail de 500 grammes revient au même, en terme d’énergie dépensée, que si vous retiriez 4 kilos de votre sac-a-dos. Pas besoin de développer davantage pour se rendre compte que cela n’est pas un détail. De plus, une souplesse adéquate au niveau des pieds permet de se fatiguer bien moins musculairement parlant, cela diminue également les chances de trébucher, et, sur le long terme, cela permet encore d’éviter le développement de problèmes articulatoires  au niveau des genoux et des hanches.

Le prix

Je suis, pour ma part, plus enclin à dédier un budget plus important pour mes chaussures de marche, dans la mesure où le plaisir que je prendrai au cours de ma randonnée est une variable directe de la qualité des chaussures que je porte. Confort et comptabilité entrent généralement en équation directe avec le prix de la paire, mais je recommande dans les paragraphes qui suivront des modèles pour différents budgets, parmi mes choix de prédilection.

La pointure

Les pieds ont tendance à enfler au cours des longues journées de marche, de sorte je vous recommande presque systématiquement d’opter pour une demi pointure supplémentaire, par rapport à votre pointure habituelle.

La mise à l’épreuve

Au cours de chaque randonnée, vous allez effectuer des milliers de pas : il est donc indispensable de s’assurer que votre paire de chaussure est à votre taille, que sa forme vous convient, et de fait, qu’elle ne facilitera pas l’apparition d’ampoules. Je vous recommande ainsi d’acheter votre paire de chaussure de randonnée au moins plusieurs semaines avant votre excursion et de les mettre à l’épreuve, d’aller marcher avec autant que possible, afin de vous assurer qu’elles sont bien adaptées à vos pieds, et de vous y habituer.

L’adhérence

L’adhérence est un des éléments primordiaux que vous recherchez dans les chaussures que vous utilisez au cours de vos randonnées. Imaginez-vous en train de marcher au bord d’un précipice, sur un chemin de graviers glissant sous vos semelles… Avoir l’assurance que vos chaussures vont tenir et qu’elles vous éviteront de tomber est absolument essentiel, tout particulièrement sur des sections accidentées, ravinées ou très exposées. L’adhérence est un facteur décisif dans le choix des modèles que j’utilise et que j’ai sélectionnés et qui vous seront présentés plus bas.

L’imperméabilité

Si vous randonnez plusieurs jours durant dans des conditions humides ou pluvieuses, vos pieds finiront inévitablement par se mouiller, quel que soit le type de chaussures qui vous accompagne dans votre excursion. C’est ainsi. L’humidité de l’air rendra quasiment impossible le fait de garder quoique ce soit au sec. La pluie perlera le long de vos jambes pour dégouliner jusque dans vos chaussures. La transpiration et la condensation vont s’accumuler à l’intérieur de vos chaussures, détrempant les contreforts intérieurs. Et puis, quand bien même vous parviendrez (miraculeusement !) à contourner ces facteurs, au fil du temps de petits trous ou encore de petites déchirures viendront se former sur vos chaussure, contrevenant ainsi à l’étanchéité vos chaussures « imperméables ».

Par ailleurs, lorsque des chaussures « waterproof » se retrouvent mouillées, elles deviennent beaucoup plus lourdes, et il leur faut un temps considérable pour sécher. C’est pourquoi je choisis presque systématiquement de randonner en chaussure de trail légères non-imperméables, ce qui leur permet de sécher rapidement, tout du moins lors des excursions entreprises au printemps, en été ou encore en automne. Si la météo s’annonce pluvieuse ou si je prévois de randonner à travers une quantité raisonnable de neige, alors j’emporte en général avec moi une bonne paire de chaussette en laine afin de garder mes pieds au chaud lorsque je marche avec des chaussures mouillées. Durant la nuit, je nettoie mes pieds, leur fait prendre l’air, puis je mets des chaussettes sèches réservées aux nuits au campement, afin de préserver mes extrémités bien au chaud et au sec.

Respirabilité

La respirabilité est également un critère d’une importance clé qu’il vous faudra prendre en considération au moment de choisir votre paire de chaussure de marche, et c’est une des raisons qui, une fois de plus, me fait rester fidèle à la chaussure de trail. Durant vos randonnées, vos pieds vont énormément transpirer, en particulier lors de journées chaudes. Si cette humidité ne peut pas s’échapper facilement de vos chaussures, cela va ramollir la peau de vos pieds et faciliter l’apparition d’ampoules. Les chaussures très respirantes ne sont généralement pas imperméables, et elles se mouilleront par conséquent très facilement en cas de pluie. L’avantage qui découle directement de cette même caractéristique, sera leur capacité à sécher très rapidement.

La durée de vie

Un des inconvénients des chaussures de trail s’avère être leur durée de vie, qui est en moyenne plus faible que celle des chaussures ou bottines de randonnée. En règle général, on peut considérer que des chaussures de trail permettent de parcourir 800 kilomètres, des chaussures de randonnée 1200, pour environ 1600 dans le cas de bottines de randonnée. Si votre choix s’oriente a priori plutôt vers une paire de chaussure capable de vous accompagner pour de très nombreuses années, il sera peut-être plus judicieux de vous tourner vers une bonne paire de chaussure ou de bottine de randonnée, puisque leurs durées de vie seront supérieures à celle de chaussures de trail. Assurez-vous cependant de bien comprendre les pours et les contres d’une telle décision. Enfin, au moment de choisir votre chaussure, qu’il s’agisse de chaussure de trail ou de randonnée, essayez d’éviter les modèles présentant de larges sections de maillage ou de tissus dont le support intérieur paraît insuffisant, ce qui résultera en une usure trop rapide.

Le maintien de la cheville

La question qui touche au maintien de la cheville est un des sujets les plus controversés au sein de la communauté des randonneurs. Ce choix est vraiment très personnel, et par conséquent j’ai moi même mes propres préférences sur le sujet. Selon moi, les revendications d’une nécessité absolue de tel ou tel support pour le pied et / ou pour la cheville sont largement surestimées. Afin d’obtenir un bon support de la cheville, il vous faut une paire montante correctement lacée jusqu’à votre cheville, une caractéristique que la plupart des paires de chaussures ne présentent de toute manière pas. Je suis d’avis que la plupart des athlètes en bonne condition physique, ne souffrant d’aucune faiblesse particulière au niveau des chevilles et ne portant que des sacs dont la charge n’est pas excessivement lourde n’ont pas besoin d’un support de la cheville très sophistiqué pour leurs excursions.

La semelle

Je recherche évidemment des chaussures de trail dont la semelle sera relativement épaisse et qui présentera un bon amorti afin de ne pas sentir les pierres et graviers se présentant sous mes pieds. Les chaussures de trail possèdent en règle général des semelles plus souples, ce qui peut aider à prévenir l’apparition d’ampoules. Les différents types de chaussures de randonnée à proprement parler présentent en général des semelles plus rigides, ce qui augmentera leur durée de vie, mais donnera une sensation un peu plus raide au niveau de la voûte plantaire.

L’inclinaison entre le talon et les doigts de pieds

Les chaussures traditionnelles ont généralement une bonne inclinaison entre le talon et les doigts de pieds, censée augmenter l’efficacité de la foulée. Certains modèles ne présentent aucun dénivelé, de sorte que votre pied se trouve à la même distance du sol, du talon jusqu’aux orteils. Les partisans de la chaussure sans le moindre dénivelé avancent que cela diminue la pression sur musculaire sur le reste du corps, et permet d’imiter un style de course plus naturel.

Les meilleures et les plus légères chaussures de trail

J’ai parcouru des milliers de kilomètres avec des chaussures de trail aux pieds, sur les terrains les plus difficiles au monde, tels que les chaînes de l’Himalaya, des Andes, des Rocheuse, et le chemin des crêtes du Pacifique dans sa totalité. Les chaussures de trail sont de loin mon choix favori, et je les utilise pour presque toutes les excursions que j’entreprends durant les 3 saisons printemps-été-automne. De plus, les chaussures de trail sont également les chaussures les plus couramment utilisées par les randonneurs de haut niveau se confrontant à des excursions sur de très longues distances, tels que le sentier des Appalaches, le chemin des crêtes du Pacifique et le Continental Divide Trail.

Selon moi, les chaussures de trail offrent l’équilibre le plus parfait entre poids, durée de vie, confort et respirabilité. Si elles se retrouvent mouillées, elles sèchent rapidement, et elles sont de fait moins propices à générer l’apparition d’ampoules. Dans certaines conditions cependant, comme par exemple lors de sorties hivernales impliquant une marche dans de la neige épaisse, j’opte pour une chaussure plus adaptée, plus robuste, mais les chaussures de trail restent, hors de ces conditions, mon choix de prédilection.

Si je trouve que les chaussures de trail me procurent un confort optimal tout en offrant d’autres caractéristiques avantageuses, il faut garder en tête que le choix final doit être fait selon vos préférences personnelles : gardez en tête que chaque marcheur, chaque pied sont différents. Vous trouverez ci-dessous mes recommandations concernant les meilleures chaussures de trail légères, mais je reviendrai ensuite sur les meilleures options pour le choix de chaussures et bottines de randonnée.

Saucony Peregrine 8

Poids : 540 g (la paire).

Saucony a récemment sorti un tout nouveau modèle de Peregrine 8, et son nouveau design me ravi déjà.  J’ai randonné durant de très nombreuses années chaussé de modèles antérieurs de Peregrine et je suis complètement fan de leur adhérence parfaite au sol, de leur rembourrage et amorti confortables, de la place parfaite pensée pour les oreilles ainsi que de la souplesse de leur semelle. Elles sèchent rapidement et n’ont pas besoin d’une période de rodage : vous pouvez les chausser directement après achat, directement sorties de la boîte, en toute confiance. L’atout phare du nouveau design de 2018 est la semelle renforcée offrant une tenue sans précédent, laquelle était déjà selon moi absolument parfaite sur les modèles antérieurs. La Peregrine Saucony est un modèle de chaussure de trail idéalement conçu, dont les détails ont été pensés de A à Z, et qui devrait pouvoir maintenir vos pieds dans un état de pur bonheur tout au long de votre parcours.  

Altra Lone Peak 3.5

Poids: 595 g (la paire)

L’Altra Lone Peak 3.5 est un modèle de trail incroyablement populaire auprès des randonneurs pratiquant le trekking sur de très longues distances, et ce pour de très bonnes raisons.  Les Altra Lone Peak 3.5 sont légères, confortables, et offrent un espace spacieux et moelleux pour les orteils. Elles présentent une semelle généreuse, sèchent très rapidement, et ont une très bonne adhérence sur les terrains de montagnes accidentés. Elles sont conçues sans dénivelé entre le talon et les orteils, qui se trouvent donc respectivement à la même distance du sol (référez-vous aux paragraphes précédents pour plus de détails sur cet aspect technique de la chaussure de marche). Leur allure peut paraître quelque peu étrange du fait de l’espace large qui a été dessiné pour les orteils, mais si on les juge à leur fonctionnalité, on les positionnera d’office en tête de liste des chaussures de trail.

Brooks Cascadia 12

Poids : 680 g (la paire).

Le modèle de trail Brooks Cascadia 12 est très populaire auprès de la communauté des randonneurs de longues et très longues distances. Leur semelle est confortable et la section supérieure en tissu s’avère plus solide que celle des modèles précédents, mais elles sont légèrement plus lourdes que les chaussures avec lesquelles je préfère personnellement partir randonner. La partie réservée aux orteils est plutôt spacieuse, la tenue est adéquate, et elles sont assez confortables. La protection anti-roches dont la semelle est équipée vous évitera de ressentir les aspérités du terrain sur lequel vous évoluez, quant au système de point de pivot, il permet d’affronter les irrégularités du terrain dans l’équilibre et la stabilité. Un des points forts de la Brooks Cascadia 12 est sa durée de vie. Le point le plus décevant est le temps qu’il leur faut pour sécher : trop long à mon goût.

La Sportiva Bushido

Poids : 595 g (la paire)

La Sportiva Bushido est une véritable institution au sein de la communauté des chaussures de trail, et ce depuis déjà bien longtemps. Leur adhérence est parfaite, le ressenti étant véritablement stable sur les terrains accidentés et elles offrent une ténacité ainsi qu’une durée de vie que l’on ne retrouve chez quasiment aucun autre modèle. Ma plus grande déception avec la Bushido reste la semelle, que je trouve un peu raide. Cela rend ce modèle cependant plus attrayant pour les marcheurs qui recherchent une meilleure protection sous le pied, mais pour ma part, je la trouve moins confortables, du moins jusqu’à ce qu’elles atteignent une certaine période de rodage, qui les assouplit. La Sportiva Wildcat de trail est également une option très populaire.

Les meilleures et les plus légères chaussures de randonnée

Pour ceux qui n’auraient toujours pas été convaincus par le choix d’une chaussure de trail pour leur randonnée, et qui ne veulent pas s’encombrer du poids de chaussures d’alpinisme à chaque pas, un juste milieu pourra sans doute être trouvé dans le choix d’une chaussure de randonnée. En règle général, les chaussures de randonnée ont une construction plus solide et plus durable que celle des chaussures de trail. Avec moins de mailles ou de tissus sans renforcement, et déclinant souvent une combinaison de cuir et de tissu pour leur revêtement extérieur, leur durée de vie sera de façon générale supérieure à celle des chaussures de trail. Leur semelle ne se compressant que très légèrement, on notera presque systématiquement une semelle plus rigide qu’avec des modèles de trail. Si vous voulez absolument éviter de sentir les cailloux et autres roches sous votre pied, alors elles représenteront une option plus satisfaisante pour vous, mais cela n’ira pas sans sacrifier un peu de confort, tout en vous exposant à des risques plus élevés d’apparitions d’ampoules.

En fonction du modèle que vous choisissez, vous trouverez des modèles assez imperméables, ou résistants à l’eau. Comme je l’ai mentionné plus tôt, cela signifie en revanche qu’il faudra plus de temps à la chaussure pour sécher, une fois mouillée. Ci-dessous j’ai listé mes modèles de chaussures de randonnées favoris, présentant un bon équilibre entre leur poids, leur confort et leur fonctionnalité.

Salomon X Ultra 3, Tige basse

Poids : 735 g (la paire).

La Salomon X Ultra 3 est un modèle robuste, au design confortable, présentant une adhérence parfaite et une durée de vie bien supérieure à leur modèle équivalent en chaussure de trail. La signature de l’Ultra 3, c’est sont système de laçage rapide en une seule traction, qui peut cependant demander un peu de temps pour s’y habituer : en général, on l’aime ou on le déteste. Selon moi il faut un peu plus de temps pour bien roder ce modèle, en comparaison avec d’autres chaussures. En addition, l’espace consacré aux orteils est plus étroit, par conséquent les marcheurs ayant besoin de plus d’espace à ce niveau devront renoncer à l’achat de ce modèle. Salomon propose une option Goretex pour ce modèle. Bien que définitivement plus lourde que les chaussures avec lesquels je préfère aller randonner, la Salomon X Ultra 3 est une chaussure robuste, solide et bien construite. Enfin, si vous recherchez un plus grand support au niveau des chevilles, le modèle existe également en tige moyenne.

Merrell Moab 2 Ventilator, Tige basse

Poids : 880 g (la paire).

Si vous n’êtes toujours pas convaincu du bien fondé de la randonnée en chaussure de trail, et que vous êtes plutôt séduit par la durée de vie supplémentaire que présente une paire de chaussures de randonnée, je vous recommande de jeter un œil à la Merrell Moab 2 Vent à tige basse. Merrell a vraiment perfectionné le confort sur ce modèle. Directement sortie de la boîte, cette chaussure s’ajuste parfaitement au pied, et sa semelle amortie ainsi que sa languette sont vraiment agréables. Son alliage de daim et de tissu permet une bonne respiration du pied tout en augmentant la durée de vie de la chaussure, et la protection apportée aux pieds. La Moab 2 possède des semelles Vibram qui offrent une adhérence raisonnable, même si selon moi certains modèles de chaussures de trail la surpassent sur ce point. Le modèle existe également en version imperméable, pour quelques centaines de grammes supplémentaires.

La North Face Ultra 110 GTX

Poids : 880 g (la paire).

La chaussure North Face Ultra 110 GTX offre un confort instantané, immédiatement sortie de sa boîte. Elle est doublée de matériaux waterproof et de Goretex, ce qui fait d’elle un choix parfait pour les journées de randonnée dans des conditions humides et / ou sur des terrains boueux. La combinaison de cuir et de mailles serrées fait de cette chaussure une option plus durable que n’importe lequel des modèles listés précédemment dans la section des chaussures de trail. L’Ultra 110 présente une semelle aux crans variés et solides, offrant une bonne adhérence sur des terrains variés. La semelle de ce modèle ne se positionne cependant pas parmi les plus souples de sa catégorie. Si elle offre une bonne protection, elle peut cependant demander un peu de temps pour s’assouplir. La Hedgehog Fastpack GTX est une chaussure de randonnée équivalente proposée par North Face, dont le poids et les caractéristiques sont très similaires.

Les meilleures et les plus légères bottines de randonnée

Bien que de très nombreux aventuriers en sac-à-dos aient adopté la chaussure de trail ou la chaussure de randonnée légère aux cours des dernières années, nombreux sont encore ceux qui préfèrent à ces deux options la plus grande durée de vie, la protection et le support de la cheville offerts par les bottines de randonnée seulement.

Pour ma part, l’une des seules conditions qui me pousse à chausser des bottines de randonnée est la présence de neige sur les sentiers sur lesquelles je m’aventure, ou encore des conditions météorologiques froides. Je peux également y avoir recourt sur des terrains extrêmement glissants ou encore instables, comme les rivages rocheux.

Il faut garder à l’esprit que maintenir un poids optimal au niveau des pieds reste une priorité. Si vous  préférez une paire imperméable, assurez-vous de bien connaître tous les tenants et les aboutissants (que j’ai précédemment évoqués) d’un tel choix, car nombreux sont les marcheurs qui s’avèrent déçus par les performance de modèles résistants à l’eau lors d’excursions s’étalant sur plusieurs jours. Le poids des bottines de randonnée s’est nettement optimisé au fil des années, de fait, si vous avez besoin d’un véritable support au niveau des chevilles, vous trouverez ci-dessous une liste répertoriant les meilleures options dans cette catégorie, qui vous permettront également de maintenir le poids de vos chaussures à un minimum.

Merrell Moab 2 Mid Ventilator

Poids : 965 g (la paire)

Les Moab 2 Mid Ventilator comptent parmi les bottines de randonnée les plus populaires, et cela à très juste titre. Pour des bottines de randonnée, elles sont relativement légères, bon marché, et durables. Tout comme de nombreux produits de la marque Merrell, elles sont confortables immédiatement, dès la sortie de leur boîte. Conçues dans un mélange de daim et de tissu respirant, ce modèle vous accompagnera des années durant sur vos sentiers de randonnée. Ce modèle existe également dans une version imperméable, bien que je sois plutôt partisan de la respirabilité offerte par les Ventilators. Si vous avez d’ordinaire besoin de plus d’espace au niveau des orteils, Merrell a également décliné la Moab 2 dans une version plus large.

Salomon Quest 4D 3 GTX

Poids : 1,275kg (la paire).

La Salomon Quest 4D 3 GTX, dont la mise à l’épreuve a été opérée minutieusement, présente à la fois la solidité d’une chaussure capable de s’aventurer sur n’importe quel type de terrain, et l’aspect extérieur d’une chaussure de running, ce qui la rend à la fois stable et confortable. Je peux difficilement catégoriser cette chaussure parmi les « plus légères » avec son poids avoisinant les un kilo et demi – et je ne l’emporterai certainement pas dans mes excursions en sac-à-dos durant les trois saisons printemps/été/automne – mais pour une bottine de randonnée qu’il est possible d’embarquer dans une excursion hivernale ou encore sur des sentiers hors-pistes sur terrains accidentés, la Quest 4D 3 GTX est une bonne option. Dans la nouvelle réplique de cette chaussure populaire, Salomon s’est appliqué à rendre les crans de la semelle encore plus agressifs afin d’assurer une adhérence hors-norme. La doublure en Goretex aide à maintenir le pied bien au sec dans des conditions humides ou mouillées ainsi que sur des terrains boueux. Cependant, comme tous les matériaux imperméables, gardez en tête que le Goretex s’estompera au fil du temps, et que ce matériau impliquera un temps de séchage plus long, une fois la chaussure mouillée. Si vous cherchez à vous alléger des quelques centaines de grammes et que vous n’avez pas besoin d’un support renforcé de la cheville, Salomon offre également ce modèle Quest 4D 3 GTX en tige moyenne.

Lowa Renegade GTX Mid

Poids : 1,105 kg.

La Lowa Renegade GTX tige moyenne est une option très populaire qui offre une grande stabilité et une protection élevée pour une bottine de tige moyenne. Pour son niveau de support, le haut de la tige reste confortable et bien moelleux. La doublure en Goretex maintient le pied bien au sec, même si, encore une fois, une fois l’eau infiltrée dans le cuir, la chaussure se retrouvera considérablement alourdie. Comme pour la majeure partie des bottines de randonnée, je les chausserai pour ma part que lors de journées pluvieuses avec un chargement moyen, mais cela demanderait un effort supplémentaire considérable de les chausser lors d’excursions en sac-à-dos s’étalant sur plusieurs jours (dans ce cas, je préfère, en ce qui me concerne, me revêtir de chaussures de trail). Lowa décline la Renegate GTX tige moyenne en régulière, étroite et large, ce qui les rend hautement personnalisables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *