• Menu
  • Menu

5 raisons de vous débarrasser de vos chaussures de randonnée à tige haute

On me pose souvent des questions sur les chaussures de randonnée et une question revient inlassablement. Les randonneurs veulent savoir si c’est vraiment bien de mettre des chaussures de randonnée à tige basse dans leur sac à dos et à quel point leurs sacs doivent être légers avant de pouvoir prévoir tout changement.

« Si vous voulez oublier tous vos autres ennuis, portez des chaussures trop serrées. » ~ The Houghton Line.

Pour beaucoup d’entre nous, nous avons inscrit dans nos têtes depuis le premier jour que les randonneurs portent des chaussures à tige haute. Et c’est bien ce que vous faites. Vous avez besoin à la fois de solidité, de soutien pour vos chevilles et de vous protéger contre l’eau, n’est-ce pas ?

C’est pourquoi j’ai été impressionné il y a quelques années quand j’ai appris que des randonneurs parcouraient des milliers de kilomètres chaque année en chaussures à tige basse!

Tige haute vs tige basse

Quand on me pose cette question maintenant, et d’après ma propre expérience après de nombreuses années et des milliers de kilomètres de piste (avec et sans chaussures à tige haute), je peux vous affirmer avec certitude : jetez vos chaussures à tige haute et ne regardez pas en arrière.

Une fois que vous vous serez essayé à la randonnée avec des chaussures légères et respirantes, il y a peu de chance que vous reveniez en arrière !

1. Alourdir vos pieds a un coût

Plus vous portez un poids lourd, plus vous dépensez d’énergie à cela. Cette affirmation peut paraître simpliste, mais supporter un poids supplémentaire sur vos pieds l’est beaucoup moins.

Le poids sur vos pieds va vous faire dépenser de 4 à 6 fois plus d’énergie que celui que vous portez sur votre dos. Et donc échanger cette paire de chaussure qui pèse 1,4 kg contre une paire qui pèse 450 g. va vous permettre d’économiser l’énergie que vous auriez dépensée pour transporter entre 3,6 et 5,4 kg d’équipement. Sérieux ? Sérieux! C’est scientifique.

2. Les cloques, c’est l’enfer

Les semelles de vos chaussures hautes sont rigides et ne fléchissent pas avec vos pieds. Elles ne laisseront pas vos orteils respirer. Vos pieds vont donc ramollir et vont macérer dans des bottes moites toute la journée, ce qui les rend plus vulnérables aux cloques.

C’est pourquoi même des chaussures déjà bien faites à vos pieds peuvent causer des cloques à la fin d’une longue journée de trail. Et si vous avez déjà fait l’expérience de cloques sévères, vous le savez, ces cloques, c’est l’enfer.

3. Waterproof est un terme trompeur

La plupart des chaussures dissent être waterproof et la plupart des randonneurs pensent que c’est une bonne chose. Mais des chaussures waterproof ne font pas garder vos pieds au sec. C’est aussi simple que ça.

  1. Vos pieds seront humides à cause de la transpiration, parce qu’ils ne peuvent pas respire.
  2. Les chaussures waterproof n’offrent qu’une protection de courte durée contre la pluie. Quand il pleut, l’eau qui ruissèle de vos jambes pénètre dans vos chaussures.
  3. Même les chaussures waterproof de grande qualité laissent apparaître de petits trous avec le temps, ce qui va laisser progressivement l’eau s’infiltrer en cas de pluie prolongée.

Les guêtres et pantalons de pluie peuvent aider à retarder l’inondation de vos chaussures hautes, mais en cas de pluie persistante, il est inévitable que vos pieds soient finalement mouillés. Et quand les chaussures deviennent humides, elles deviennent lourdes. Très lourdes. Elles mettent aussi un temps infini à sécher. Donc ne cédez pas à la mode du waterproof

4. Le soutien de la cheville est un mythe

Bon, d’accord, peut-être que le mot mythe n’est pas bien choisi. Mais le soutien de la cheville n’est pas tout à fait ce qu’il prétend être. Il est surtout un argument de vente.

Nous avons tous à l’esprit que les chaussures à tige haute apportent du soutien à la cheville et que c’est ce qui va nous éviter des blessures – ce qui est, entre nous, la peur la plus fréquente chez les randonneurs. Mais il n’y a pas vraiment de preuve pour soutenir cet argument.

La plupart des recherches montre que si vous voulez éviter des blessures à la cheville, le mieux est de se concentrer sur le renforcement et l’étirement de vos chevilles. Si vous êtes vraiment une personne en pleine forme, active et sans problème récurrent de cheville, vous n’avez pas vraiment besoin de soutien supplémentaire pour vos chevilles pendant la randonnée

De plus, les chaussures hautes vont fatiguer vos jambes plus vite et rendre votre marche plus maladroite. Ces deux arguments vont plutôt augmenter vos risques de vous faire d’autres blessures.

5. Les chaussures à tige hautes sont exigeantes

Ces chaussures sont chères, elles prennent du temps à se faire et elles nécessitent d’être entretenues pour conserver leur forme. Cela fait beaucoup d’ennuis pour un accessoire qui va faire souffrir vos pieds et gaspiller votre énergie.

N’existe-t-il pas une alternative moins couteuse que vous pouvez porter tout de suite ? Je crois bien qu’il en existe une.

Comprenez-moi bien. Je possède une paire de chaussures à tige haute que j’utilise depuis des années. Je les utilise pour des randonnées hivernales en terrain neigeux et c’est un excellent équipement. Seulement, je n’utilise plus ces chaussures pour mes trois autres saisons de randonnée et je ne pense pas que je le ferai un jour à nouveau.

Sautez le pas!

Quand vous serez prêt à sauter le pas, choisissez une paire de chaussures de randonnée à tige basse qui soit légère ou faite pour le trail. Pour plus d’information, visitez notre Guide des chaussures où nous passons en revue les meilleures chaussures légères de randonnée.

Préférez des chaussures confortables que vous pourrez porter sans période de rodage. Choisissez des chaussures qui offrent une bonne adhérence et une semelle souple, flexible qui propose une épaisseur suffisante pour éviter aux pierres de rouler sous vos pieds.

Optez pour des chaussures qui respirent facilement et qui sèchent rapidement après avoir été mouillées. Evitez les chaussures qui proposent des sections tissées sans soutien car celles-ci peuvent s’user facilement sur les pistes.

Il est également recommandé de prendre une demi-taille au-dessus de votre taille habituelle car les pieds ont tendance à gonfler au cours d’une randonnée. Les semelles des chaussures de randonnées se tassent avec le temps, mais elles durent normalement 800 km, parfois beaucoup plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *