• Menu
  • Menu

Les randonnées les plus dangereuses au monde

En France, les randonnées pédestres sont souvent balisées et ne représentent qu’un risque mineur. Les dangers possibles sont bien souvent le fait de moments d’inattention de la part des randonneurs eux-mêmes. Mais saviez-vous qu’ailleurs, sur tous les Continents, il existait des randonnées classées comme « très dangereuses » ? Elles sont souvent situées en Asie et en Amérique, mais il y en a aussi quelques-unes en Europe qui peuvent comporter certains dangers. Extraordinaires, époustouflantes et même folles, voici les randonnées les plus dangereuses du monde !

L’Amérique : randonnées de tous les dangers

En Amérique du Nord comme du Sud, les randonnées classées comme étant dangereuses foisonnent. Donnant sur des paysages sublimes, elles sont pourtant mal balisées et recèlent de nombreux passages très risqués, comme nous allons le voir.

L’ascension du Longs Peak

Ascension du Longs Peak / Crédits : rei.co-op

Le Longs Peak et la montagne la plus élevée en altitude de tout le massif des Rocheuses. Située aux États-Unis et plus précisément dans l’État du Colorado, cette randonnée est connue de tous les alpinistes pour la montée quasi-verticale du sommet ! La randonnée ne fait que 24 kilomètres de long mais les sportifs expérimentés mettent tout de même 3 jours pour la terminer, lorsqu’ils y arrivent !

Huayna Picchu, le second versant

La montée du Huayna Picchu au Pérou / Crédits : Journey Machu Picchu

Vous avez certainement déjà entendu parler du village abandonné du Machu Picchu, au Pérou ? Mais si, il s’agit bien de cette cité Inca perchée dans les Andes à 2440 mètres d’altitude ! Eh bien, le sommet du Huayna Picchu est situé à une centaine de mètres à vol d’oiseau de cette cité classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Son sommet donne même directement sur les ruines, vous offrant par-là l’un des plus beaux panoramas archéologiques de toute l’Amérique du Sud. Mais pour l’atteindre, vous devrez grimper des escaliers vertigineux où seule une corde vous permettra de vous retenir de tomber. Si vous avez le vertige, ne la tentez même pas, même si la vue vaut clairement le coup !

Vers le sommet du Half Dome

Sentier de randonnée pour atteindre le sommet du Half Dome / Crédits : NYTimes

Connaissez-vous le Parc Naturel de Yosemite, en Californie ? C’est une terre appartenant à la Sierra Nevada où l’homme ne s’est jamais installé. Aujourd’hui, ce parc fait même partie des régions naturelles les plus belles d’Amérique du Nord, notamment grâce aux différents dômes granitiques qui surplombent la vallée fertile. Le Half Dome, qui culmine à 2693 mètres d’altitude, en est d’ailleurs l’exemple parfait. En gravissant ce sommet de granit, vous vous situerez 1440m plus haut que la vallée, vous donnant accès à un paysage d’exception ! Mais, pour profiter d’un tel spectacle, vous devrez gravir le fameux sentier de randonnée du Half Dome, l’un des plus dangereux des États-Unis. Un itinéraire balisé long de 13,5 kilomètres vous permet de partir du fond de vallée et de passer par la fameuse « voie avec les câbles ». Il s’agit ni plus ni moins que d’un escalier en acier tenu par des câbles métalliques d’une longueur de 200 mètres. C’est la partie la plus ardue du chemin puisque la pente fait 30° à cet endroit !

Les randonnées périlleuses de l’Asie

Les randonnées sur le Continent asiatique sont assez peu connues en France, mais elles valent pourtant le coup d’œil ! Certaines d’entre elles sont même catégorisées « randonnées très dangereuses » par les autorités locales. Parmi celles-ci, voici les 3 plus à risque !

La piste de Kokoda – Papouasie Nouvelle-Guinée

96 kilomètres de jungle et de montagnes

Notre périple en Asie commence par la fameuse piste de Kokoda, en Papouasie Nouvelle-Guinée ! Au cœur de la forêt tropicale, ce sont 96 kilomètres de piste à travers ruisseaux, jungle et montagnes qui vous attendent. Uniquement praticable à pied, la piste de Kokoda fut le théâtre d’affrontements entre les Australiens et les Japonais durant la Seconde Guerre Mondiale. Le sentier n’a d’ailleurs pas bougé d’un iota depuis lors et c’est avec étonnement que vous croiserez des tombes de soldats morts au combat durant tout le parcours ! À forte valeur historique, la piste de Kokoda n’en reste pas moins dangereuse à cause des serpents, scorpions et autres rivières en crues que vous rencontrerez en chemin !

Le sentier de Pu’u Manamana à Hawaii

Sentier à pic du Pu’u Manamana / Crédits image : matadornetwork

Alors, bien sûr, Hawaii n’est pas à proprement parler en Asie, puisque l’archipel fait partie intégrante des États-Unis d’Amérique, mais il est pourtant situé géographiquement dans l’océan Pacifique. Cette randonnée du Pu’u Manamana ne fait que 6 kilomètres de long mais propose un dénivelé de positif de 660 mètres ! Comme vous le voyez sur cette photo du sentier, elle compte parmi les plus dangereuses de la planète à cause de l’absence de protections contre les éventuelles chutes ! Si vous perdez pied, vous ne pourrez pas vous rattraper ! Prêt à tenter l’impossible ?

Randonnée folle au mont Hua Shan

Randonnée à flanc de ravin sans aucun harnachement / Crédits : travelden

Autant être honnête, la randonnée du mont Hua Shan, en Chine, est officiellement considérée comme la plus dangereuse du monde ! D’ailleurs, les autorités chinoises comptent plusieurs dizaines de morts par an sur ce sentier… Véritablement sacrée en Chine, cette randonnée à flanc de montagne amène directement vers un temple. Les Chinois sont donc des milliers chaque année à emprunter cette voie hallucinante ! Tout au long du parcours, vous marcherez sur de simples barres de fer au-dessus d’un ravin, emprunterez un escalier creusé dans la roche ou marcherez sur des planches de bois clouées au-dessus d’un vide de 1000 mètres ! Envie d’en savoir plus ? Cette vidéo vous donnera déjà des sueurs froides :

L’Europe : les randonnées les plus dangereuses

Pas besoin de vous rendre à l’autre bout de la planète pour découvrir des sentiers de randonnée à la fois magnifiques et incroyablement dangereux. L’Europe réserve à ce niveau quelques surprises !

Le Crib Goch au Pays de Galles

Chemin de la crête du mont Snowdon, ou Crib Goch / Crédits : explore-share

Avec son paysage de collines et de moyenne montagne, le Pays de Galles n’a rien à envier à l’Écosse ou à la Norvège du point de vue des paysages d’exception ! C’est aussi le cas avec cette randonnée à faire le long de la crête du mont Snowdon, ou Crib Goch en Gallois. Sur plusieurs kilomètres, vous grimpez petit à petit jusqu’à 923m d’altitude, au sommet du « peigne rouge » comme le nomment les locaux. Plus qu’une randonnée, cette escapade tient plutôt de l’alpinisme ! Puisque après l’effort vient le réconfort, la vue depuis le sommet est considérée comme la plus belle de tout le Royaume-Uni !

Randonnée de Liathach, Écosse

Sentier des crêtes de Liathach, en Écosse / Crédits : Abacus Mountain Guide

Partons maintenant un peu plus au nord et plus particulièrement en Écosse, au sein des fameuses Torridon Hills ! Là-bas, la randonnée de Liathach vous permettra de gravir la crête des Torridon Hills, les montagnes de grès les plus anciennes d’Europe. Le grès qui les compose se serait formé il y a environ 4 milliards d’années ! Plus que pour cette incroyable géologie, la randonnée du Liathach est connue pour sa difficulté et sa majesté. Lorsque vous arrivez au sommet, à 1055 mètres d’altitude, vous aurez un panorama sur le Loch Torridon, en contrebas, mais aussi sur l’océan Atlantique Nord par beau temps ! Mais son parcours, fait de sentiers larges d’à peine 30 centimètres, fait aussi sa réputation. De chaque côté de ce sentier, vous trouverez une pente à plus de 60% !

Le Caminito del Rey près de Malaga

Caminito del Rey / Crédits : Novo-monde

Vous avez le vertige ? Alors vous ne pourrez pas vous lancer sur le Caminito del Rey, près de Malaga en Espagne. Au cœur de la belle Andalousie, partez pour un périple hors du commun ! Comme suspendue dans le vide, vous arpenterez cette passerelle de bois et de fer qui fut placée à flanc de montagne pour relier deux villages entre eux. Le sentier fut construit entre 1901 et 1905 puis il fut abandonné durant plusieurs décennies à cause de sa grande dangerosité. Aujourd’hui, il peut à nouveau être emprunté avec un casque de protection et le matériel d’alpinisme adapté. Sur la photo ci-dessus, vous apercevez les zones les plus critiques du Caminito, celles où le bois a disparu ! Vous devrez donc marcher sur les barres d’acier à moitié rouillées qui résistent tant bien que mal à l’érosion du temps.

En conclusion

Vous trouverez des randonnées très dangereuses dans le monde entier. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de sentiers désaffectés ou interdits mais bien de véritables sentiers de randonnée considérés comme tels ! Tous dangereux, ils doivent être appréhendés par des randonneurs très sportifs et qui n’ont pas le vertige. Tous requièrent de s’informer avant de partir sur les routes, sous peine de trouver la mort sur ces randonnées classées parmi les plus dangereuses du monde. Nous l’avons déjà vu, les accidents sont courants en montagne, mais ils le sont bien plus dans ce contexte-ci ! De plus en plus surveillés et balisés, ces chemins de randonnée présentent de grands risques mais sont aussi source de souvenirs impérissables pour les randonneurs qui arrivent au bout du chemin. En Europe, en Amérique ou en Asie, les randonnées les plus dangereuses paraissent également les plus enchanteresses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *