• Menu
  • Menu

La paracorde : un essentiel du bushcraft ?

Pratiquer le bushcraft revient à vivre dans la nature et être en parfaite symbiose avec elle. Il faut pouvoir vivre avec le minimum et veiller à préserver la nature sauvage. C’est donc une activité adaptée aux amateurs d’outdoor. Pratiquer le bushcraft nécessite d’utiliser un matériel spécifique, dont de la paracorde. Plus qu’une simple corde, la paracorde a un rôle important lorsque vous partez en aventure dans la nature. Focus sur ce matériel incontournable du bushcraft.

Qu’est-ce que la paracorde 550 BCB Bushcraft ?

Encore nommée « parachute corde », la paracorde 550 est une corde légère et solide conçue à base de nylon, qui était utilisée auparavant dans les suspentes de parachutes de l’armée américaine au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Parmi les différents types spécifiés par l’armée militaire (I, IA, II, IIA, III, IV), seul le troisième type de paracorde s’utilise fréquemment. Son appellation de paracorde 550 provient de sa résistance à toute rupture d’au moins 550 livres, soit 250 kg.

En effet, elle se compose de nombreux fils entrelacés qui lui donnent une texture lisse. Cependant, sa qualité première, et sans doute la plus importante, réside dans sa combinaison mêlant intelligemment robustesse et élasticité. C’est pour cette raison que, désormais, cet équipement est utilisé comme une corde utilitaire au service des militaires et des civils.

La paracorde : un matériel indispensable du bushcraft

En général, la paracorde s’apparente à un rouleau ou bracelet de fil tressé. C’est un accessoire incontournable dans un kit de survie, qui permet de réaliser beaucoup d’ouvrages.

Que faire avec de la paracorde ?

Une paracorde peut être utilisée comme équipement de survie quand on fait du bushcraft ou de l’outdoor. Ainsi, vous pouvez vous en servir comme fil de pêche, pour réaliser un piège à collet, mais aussi pour faire du feu grâce à la technique de l’arc ou encore comme étui pour un couteau. La paracorde est un multi-outil qui peut aider à sortir d’une situation complexe. Avec cet accessoire, il est aisé de consolider un abri, transporter des objets lourds en raison de sa résistance jusqu’à 250 kg de port et même fabriquer des objets.

En faisant l’acquisition d’une paracorde, vous aurez toujours à portée de main un accessoire très résistant, mais aussi maniable et surtout polyvalent. Grâce à elle, vous serez en mesure de construire un radeau, remplacer un lacet de chaussure, faire de ses fibres internes du fil dentaire ou de suture. Certains aventuriers l’utilisent aussi comme corde à linge, ceinture de pantalon, câble de remorque, etc.

Apprendre à utiliser de la paracorde : tressage de la paracorde

La popularisation de la paracorde a permis de faire connaître au public son utilisation et surtout ses méthodes de tressage. De ce fait, il existe un grand nombre de méthodes de tressage qui facilitent son « Quick deploy » (« déploiement rapide » en français).

Elles permettent son détachement (en 2 secondes maximum) et utilisent le plus souvent une manille (textile/métallique) comme fermoir pour faciliter le démontage. Parmi ses nombreuses techniques de tressages, les plus courantes sont :

Le nœud plat

Il s’agit du nœud classique concernant les nouages de paracorde. Du coup, il peut être utilisé seul ou combiné à d’autres types de nœuds.

Le Blaze Bar

Il est généralement réalisé avec une manille constituée de 2 âmes. Les brins sont ensuite noués autour des âmes, selon une méthode dérivée du nœud cobra. Les brins du Blaze Bar ne s’entrecroisent qu’une seule fois, ce qui le rend aisément démontable. En outre, ce nouage peut être plus rapidement exécuté si les 2 âmes possèdent 2 chevrons fabriqués en un seul tenant semblable à un Π. Il suffit de tirer sur l’extrémité opposée au nœud tout en le retenant pour le détacher.

Le Solomon Bar ou nœud Cobra

Aussi appelé « Portuguese Sinnet », c’est le nouage phare du macramé. Il est le plus pratique pour les débutants, car on le réalise avec une âme. Il peut s’exécuter en double brin (droit et gauche) voire 3, à condition d’utiliser une âme via une autre corde. Le nouage Cobra se défait plus facilement si l’on emploie une ganse à la place d’une âme.

Par contre, le modèle classique ne facilite pas le déploiement rapide, car il faut défaire chaque nœud. Grâce à lui, plusieurs tressages sont nés, comme le King Cobra.

Le nouage Genoese

Ce nouage est réalisé via une âme, avec une série de demi-clés effectuées autour de celle-ci. Les demi-clés sont alternées du brin droit au brin gauche. Vu que les demi-clés sont réalisées de manière identique, on obtient une spirale. Ce tressage peut rapidement être défait si vous utilisez une bride à la place l’âme.

Quel type de paracorde choisir pour le bushcraft ?

L’activité de bushcraft nécessite un matériel de survie de pointe. Cependant, il est important de bien le choisir, notamment en ce qui concerne votre paracorde.

Paracorde 550

Ce modèle de paracorde est une référence pour le Bushcraft. C’est le plus sollicité du marché, car il s’agit d’une cordelette de parachute avec de grandes capacités de résistance. Les annotations ’’Type III’’, ou 550 sont en réalité le diamètre (généralement 4 mm) de mesure de ses cordes. De plus, elles ont pour propriété de résister à la moisissure, elles ne se décomposent pas et sèchent vite. D’où leur présentation sous forme de bobine.

Paracorde bracelet

Il s’agit en réalité fil de paracorde noué à un bracelet de secours ou de survie, de manière à faciliter le transport de la corde et à la rendre disponible en toute situation. Cet accessoire d’origine militaire s’est rapidement popularisé, car il limite totalement les risques de perte de la corde. Bien que son but premier consiste à mettre à votre disposition la paracorde, vous devez néanmoins savoir que la longueur de la corde dépendra en grande partie du nouage réalisé pour faire le bracelet. Ainsi, avec un modèle 550, on peut ainsi obtenir entre 2 à 5 m de fil pour un bracelet (20 cm). De plus, il est possible d’y insérer des auxiliaires comme une mini boussole, un hameçon, un allume feu, etc.

Quel matériau choisir pour sa paracorde : nylon ou polyester ?

Les paracordes sont souvent conçues à l’aide de deux types de matériaux : polyester ou nylon. Ces deux composants sont tous les deux fiables et disposent d’une bonne malléabilité.

En réalité, la différence reste sur le fait que le nylon est le matériau initial avec lequel la paracorde était conçue à la base, contrairement au polyester qui est tout récent. En plus, les paracordes en polyester octroient plus de fermeté et sont moins glissantes. À l’inverse, le nylon chauffé vous concède une pâte collante qui peut s’avérer très utile.

Où acheter de la paracorde en France ?

Vous pouvez acheter votre paracorde dans les magasins et les boutiques dédiés à l’outdoor et aux sports de montagne. De même, vous pouvez en trouver sur les plateformes d’e-commerce comme Amazon, mais aussi les boutiques en ligne spécialisées en bushcraft. Les sites suivants vendent du matériel de survie en ligne : materiel-bushcraft.com, paracord.fr, franceparacord.com, etc.

Quelles sont les marques de références en paracorde ?

Il existe plusieurs marques de paracorde de référence sur le marché parmi lesquelles nous pouvons citer The Friendly Swede. Ce fabricant propose des bobines de paracorde à tresser soi-même ou des bracelets déjà tressés. Brotree, concurrent sérieux de The Friendly Swede, propose quant à lui des paracordes avec des brins en nylon. Enfin, les marques Peak paracord et X-plore Gear sont spécialisées dans les bracelets de survie.

La paracorde : à quel prix ?

La paracorde est un accessoire accessible à toutes les bourses. Pour un bracelet, tout comme pour une bobine de corde, les prix peuvent varier entre 4 et 50 euros. Tout dépend des caractéristiques de la corde souhaitée (longueur, matières, couleur…) et de la surface de vente qui la propose. Par contre, il existe des modèles low cost, uniquement à caractère décoratif, qu’il faut éviter si vous voulez un matériel de survie adéquat.

La paracorde est d’une grande utilité pour la pratique du bushcraft

Compte tenu de ses nombreuses utilisations, de sa maniabilité et de son amplitude de fonctionnalités (fil de pêche, colle, manche de couteau, etc.), la paracorde est un outil indispensable pour la pratique du bushcraft. Comme nous l’avons détaillé précédemment, sa grande polyvalence n’est pas nécessairement synonyme d’encombrement. En effet, il est possible de garder une paracorde à portée de main, sans risquer de la perdre, en la portant sous forme de bracelet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *