• Menu
  • Menu

L’hygiène en randonnée : ce que vous devez savoir

L’hygiène en randonnée ou en bivouac est un enjeu de taille : il faut pouvoir maintenir de bonnes conditions sanitaires tout en impactant au minimum la nature environnante. Voici l’essentiel à savoir afin de rester propre tout en prenant soin de l’environnement lors d’un trek !

Comment faire ses besoins en pleine nature ?

Faire pipi lors d’une randonnée est assez facile, surtout pour les hommes. Néanmoins la grosse commission peut s’avérer plus handicapante. Voici nos conseils :

  • Dans les zones de camping aménagées : utilisez les sanitaires mis à votre disposition.
  • Lors d’un bivouac ou pendant votre trek : prenez soin de respecter les indications du programme Leave No Trace.

Le programme sans Trace vise à protéger l’environnement en prodiguant des conseils aux baroudeurs amateurs du grand air. Concernant les besoins en pleine nature, notamment les défections, il est encouragé de :

  • Ne jamais faire ses besoins au même endroit et s’éloigner d’au moins 70 pas de tous campements ou points d’eau.
  • Déféquer dans un trou creusé au préalable (environ 15cm de profondeur) et le recouvrir une fois les besoins faits.
  • Cacher l’endroit où vos défections ont été réalisées avec des brindilles et feuilles mortes trouvées par terre.
  • Ne pas brûler ou jeter le papier toilette en pleine nature. Mettez-le dans un sac plastique spécialement emporté pour vos déchets.
  • Utiliser un moyen pour se laver les mains comme des lingettes, de l’eau et du savon ou encore une solution hydroalcoolique.
  • Petite astuce pour le pipi : si en général faire pipi dans la nature n’est pas dérangeant, vous pouvez diluer votre urine avec un petit peu d’eau afin de limiter les odeurs et la concentration en sel afin que la faune microscopique ne soit pas attirée.
Pour vous laver, pensez aux rivières.

Comment maintenir une bonne hygiène corporelle en randonnée ?

Quand vous faites une randonnée, surtout sur plusieurs jours, vous aurez sans doute l’envie et la nécessité de vous laver. En effet, en plus de vous permettre de maintenir une hygiène corporelle correcte, se laver en randonnée permet d’éviter la gêne occasionnée par la transpiration de toute une journée de marche. Il existe plusieurs solutions :

  • La lingette : cet indispensable vous aidera à garder une propreté convenable. Elle est très utilisée dans les lieux où aucun point d’eau n’est à proximité. Mieux vaut toutefois opter pour des lingettes biodégradables afin de limiter son impact sur l’environnement. Dans tous les cas, jetez les lingettes usagées dans un lieu approprié et non en pleine nature.
  • La rivière ou lac : souvent apprécié pour son côté pittoresque, le bain dans une rivière ou un lac doit cependant se faire en respectant les réglementations indiquées par le parc et avec un savon biodégradable et 100% naturel. Aussi, privilégiez les cours d’eau et rivières avec du courant pour ainsi moins perturber l’environnement.
  • Les infrastructures adaptées : quand cela est proposé, préférez utiliser les installations à disposition pour vous laver.
  • Pour se laver les dents : utilisez un dentifrice adapté comme des pastilles de dentifrice à croquer. Ensuite, ne recrachez pas le mélange dans un point d’eau. Préférez alors un lieu mis à disposition par le parc naturel ou par terre, loin du point d’eau (en prenant soin de diluer votre crachat avec de l’eau afin de diminuer l’impact du dentifrice sur l’environnement).

Ma petite astuce pour me sécher : j’utilise une serviette en microfibres qui absorbe mieux les gouttes d’eau et sèche plus vite qu’une serviette classique ! 

Comment laver ses vêtements en bivouac ?

Lors d’une excursion sur plusieurs jours, surtout dans le cadre d’une randonnée en bivouac, il peut s’avérer crucial de laver ses vêtements. Mais alors, comment faire quand on ne dispose pas d’infrastructures à disposition ?

  • Préférez les vêtements conçus avec des matières neutralisant les odeurs comme la laine mérinos. Cela réduira grandement la taille de vos lessives.
  • Quand cela est possible, prévoyez de rester quelques jours en refuge où vous pourrez y faire votre lessive.
  • Optez toujours pour un savon biodégradable et adapté.
  • Quand vous n’avez pas d’autres options, nettoyer vos vêtements sales dans un cours d’eau, de préférence avec du courant pour que les pathogènes ne s’agglomèrent pas.
  • La meilleure option reste d’utiliser un récipient comme une casserole afin de ne pas contaminer les points d’eau environnants. Il existe d’ailleurs des réceptacles pliables, plus facile à transporter. Jetez par la suite l’eau salle à 70 pas de tous points d’eau, sur le sol.
  • Pensez à faire votre lessive dès que vous arrivez sur votre camp, de préférence en début d’après-midi ou fin de matinée afin que vos vêtements aient le temps de sécher.
  • Utilisez de la corde pour étendre vos affaires en choisissant consciencieusement la manière de l’attacher (voir les noeuds indispensables à connaître en survie ou en randonnée).

Côté fille, comment faire en cas de règles ?

Pour faire face aux menstruations tout en respectant l’environnement et en maintenant une bonne hygiène, voici les options envisageables :

  • La cup : si elle fonctionne extrêmement bien au quotidien, elle est plus difficile à utiliser en randonnée tout en gardant une hygiène irréprochable. Pour la stériliser, vous devrez avoir à disposition une casserole et un réchaud. Pensez au gel hydro-alcoolique afin de la manipuler avec des mains désinfectées.
  • Les serviettes lavables : celles-ci sont une solution largement envisagée par les femmes en randonnée. Il vous faut par contre choisir une marque de qualité afin d’éviter les mauvaises surprises.
  • Les culottes menstruelles : c’est ce que j’utilise le plus. On ne sent aucune gène, pas d’odeur et elles ont une durée de protection effective assez longue (pour certaines 12 heures). Il vous faudra cependant en apporter plusieurs avec vous et avoir à disposition un lieu pour les laver.
Si vous portez des lentilles, ayez toujours une paire de lunettes avec vous.

Comment changer ses lentilles lors d’une excursion en pleine nature ?

Si vous préférez utiliser des lentilles au lieu de lunettes en randonnée, il vous faudra être extrêmement prudent pour éviter toute contamination pouvant engendrer une conjonctivite ou pire, une grosse infection oculaire. Pour ce faire :

  • Partez avec un flacon contenant votre produit pour lentilles.
  • Lavez-vous les mains avec une petite réserve d’eau afin de retirer ou mettre vos lentilles dans un environnement propre.
  • Prévoyez un miroir de poche pour vous aider dans vos manipulations.
  • Préférez un endroit à l’abri du vent comme sous la tente.
  • Prévoyez des gouttes ophtalmiques comme des collyres antiseptiques en cas d’infections.
  • Prenez toujours une ou plusieurs solutions de remplacement comme une autre paire de lentilles et une paire de lunettes.

Les indispensables pour maintenir son hygiène lors d’une randonnée

Pour maintenir une bonne hygiène en randonnée, il vous faudra prévoir certains indispensables.

Pour les premiers soins

En cas de blessure, il vous faudra pouvoir vous soigner dans un environnement propre. Pour cela, mieux vaut bien préparer son kit de premiers soins. Nous vous avons déjà concocté un guide afin de choisir et d’élaborer votre trousse de secours de randonnée.

La trousse de toilette idéale

Pour maintenir une hygiène irréprochable en randonnée tout en limitant les poids additionnels et respectant l’environnement, le casse-tête est inévitable. Pour éviter des heures de recherche et plusieurs excursions tests en vain, voici ce que pour ma part, j’emporte toujours :

  • Savon multi-usage (corps, cheveux, vaisselle, lessive et même brossage de dent) : mon préféré est celui du Dr Bronner qui est bio, vegan et biodégradable.
  • Un dentifrice bio et biodégradable : moi je préfère les pastilles à croquer. J’ai testé celles de Sloe-nature et j’ai beaucoup apprécié.
  • Un déodorant solide : il prend moins de place et est souvent entièrement bio.
  • Du gel hydroalcoolique : pour se désinfecter les mains avant de manger ou après avoir fait ses besoins.
  • Des lingettes biodégradables : pour se laver dans des zones sans point d’eau où s’il fait trop froid.
  • Du papier toilette biodégradable.
  • De l’anti moustique naturel.
  • Une gourde filtrante (voir notre guide pour choisir la meilleure gourde filtrante).
  • Une serviette en microfibres.
  • Un récipient pliable.
  • De la corde : pour étendre ses vêtements mouillés.

J’espère que cet article sur l’hygiène en randonnée vous aura été utile et que vous pourrez appliquer ces conseils pendant vos prochaines escapades dans la nature !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *