• Menu
  • Menu
Avatar

Comment essayer des chaussures de randonnée

Avoir le bon équipement et s’assurer qu’il s’adapte bien à votre morphologie est le moyen les plus facile d’améliorer votre plaisir de sorties en plein air. Il est important que vos chaussures et chaussettes de randonnées soient confortables et adaptées au type de marche que vous aimez pratiquer.

Considérations générales sur l’essayage

Pieds larges

Pour vous mesdames, qui avez des pieds larges, pensez à essayer une chaussure de randonnée pour homme. Les chaussures de marche pour hommes ont tendance à être un peu plus généreuses en place et vous apporteront plus de confort.

Talon étroit

Si vous êtes un homme avec un talon étroit et que la taille de votre pied vous le permet, essayez une chaussure de marche pour femme. Celles-ci ont tendance à avoir un talon légèrement plus étroit qui peut offrir plus de confort.

Cou-de-pied haut

Des empeignes hautes peuvent être crées par un soutien supplémentaire qui changera l’assise plantaire à l’intérieur de la chaussure.

Pieds étroits

Changez l’assise plantaire pour un type plus épais ou utilisez un réducteur de volume en liège pour que la chaussure soit plus ajustée.

Avant d’essayer des chaussures de randonnée

Choisissez le bon moment de la journée

Lorsque vous essayez des chaussures, l’heure de la journée est très importante. Si vous les essayez trop tard dans la journée, vos pieds sont susceptibles d’avoir enflé et seront alors plus gros.

Porter une paire de chaussettes de marche

Lorsque vous essayez des chaussures de marche, il est important de porter les mêmes chaussettes que celles que vous porterez en marchant véritablement. Une bonne paire de chaussettes de marche augmentera le confort de vos chaussures et avoir une paire à porter lors de leur essayage vous assurera un bon ajustement.

Semelles

Si vous utilisez des semelles orthopédiques, vous devrez peut-être les utiliser et les mettre dans les chaussures pour l’essayage.

Coupez vos ongles

C’est un détail souvent négligé, mais couper vos ongles vous assurera le meilleur ajustement possible !

Comment essayer les chaussures de randonnée

Points clés

Une chaussure doit vous aller dès le moment où vous l’enfilez, si elle vous fait mal ou si elle vous pince, elle ne vous conviendra pas.

Essayez les deux chaussures en même temps, en commençant par votre plus gros pied si l’un est légèrement plus grand que l’autre (ce qui est plus répandu que ne le pensent les gens) car cela dictera la taille de la chaussure dont vous avez besoin.

Étape 1

Une fois que vous avez déterminé votre taille (si un pied est plus grand que l’autre), mettez les deux chaussures. Avant de les lacer, levez-vous et laissez vos pieds prendre leur place dans la chaussure aidés du poids de votre corps. Si les chaussures vous semblent inconfortables avant même qu’elles ne soient lacées, c’est généralement un bon indicateur que vous ne vous sentirez pas plus à l’aise une fois que vous les aurez attaché.

Étape 2

L’étape suivante consiste à déterminer si la longueur des chaussures est suffisante. Asseyez-vous et bougez vos pieds en avant dans les chaussures jusqu’à ce que vos orteils touchent le bout des chaussures. Ne vous faites pas mal aux orteils ! Puis pliez la jambe vers l’avant au niveau de la cheville sans lever le talon de la semelle de la chaussure et insérez votre index à l’intérieur de celle-ci.

Vous devriez avoir assez de place au niveau de votre talon pour que votre doigt ne soit pas écrasé, et vous devez être capable de le déplacer d’avant en arrière de quelques millimètres. S’il y a trop de jeu, la chaussure se détachera de votre pied, quelle que soit l’épaisseur de vos chaussettes, ou quelque soit la force avec laquelle vous les avez lacées !

S’il n’y a pas assez de place pour faire glisser votre doigt jusqu’au talon, la chaussure est trop petite. Rappelez-vous qu’il doit y avoir assez de place pour permettre à vos pieds d’enfler.

Si l’un des scénarios ci-dessus se produit, essayez de choisir une taille plus grande ou plus petite en conséquence puis répétez ces étapes.

Étape 3

Une fois que vous êtes satisfait, que l’ajustement général est bon et que la chaussure est de la bonne longueur, continuez à les lacer. Assurez-vous que votre talon remonte bien dans le contrefort du talon et resserrez les lacets comme vous le feriez normalement pour la marche (ne les nouez pas de façon trop lâches ou l’étape suivante ne fonctionnera pas correctement !)

Avec les chaussures lacées correctement, levez-vous. Les chaussures vous sembleront très différentes de ce qu’elles vous ont fait ressentir dans la première étape, elles donneront l’impression de soutenir vos pieds (cela peut sembler un peu inhabituel selon le type de chaussures que vous aviez avant d’enfiler des chaussures de randonnée). Vous devriez avoir suffisamment d’espace à l’avant de la chaussure pour faire bouger vos orteils et ne pas vous sentir gêné quant à la largeur de votre pied.

Astuce : la façon dont vous lacez vos chaussures affectera l’ajustement. Essayez de lacer vos chaussures de bas en haut s’il y a plus d’un œillet. Passez le lacet autour de la boucle bloquante du talon puis lacez comme vous le feriez normalement, mais en commençant par le haut, cela bloquera le talon à l’arrière de la chaussure et l’empêchera de se soulever. Essayez de lacer les chaussures comme vous le feriez normalement et de haut en bas afin de voir si vous ressentez la différence.

Étape 4

Déroulez le pied vers l’avant sur les bouts de vos pieds, puis déroulez le pied dans le sens inverse, vers vos talons plusieurs fois. Le talon ne doit pas sortir de sa gouttière. Si vous observez un léger mouvement, vérifiez que les lacets sont bien serrés et ajustez-les au besoin. Vous pouvez également vous accroupir et vous pencher en avant pour voir si le talon se soulève à l’arrière de la chaussure.

Étape 5

Promenez-vous dans le magasin pour avoir une bonne idée de la façon dont la chaussure bouge avec votre pied. La base de vos orteils doit prendre sa place au point de courbure naturel de la chaussure (sauf si vous essayez une paire à semelle rigide, adaptée à l’utilisation de crampons – où la semelle ne doit alors avoir que très peu ou pas de flexibilité). Les orteils doivent pouvoir bouger librement et le talon ne doit pas se soulever dans le soulier.

Étape 6

À ce stade, vous pourriez être très satisfait d’avoir trouvé une paire de chaussures de randonnée qui vous vont bien, mais n’achetez jamais la première paire que vous essayez. Un bon magasin vous encouragera à essayer au moins un ou deux autres styles de chaussures, pour la comparaison, alors répétez ce processus avec deux autres modèles différents. Il se peut que vous reveniez aux premières chaussures que vous avez essayées, mais il vaut toujours mieux prendre le temps de s’assurer que vous avez les chaussures les plus confortables possible. Ne précipitez pas votre choix, vous pourriez le regretter plus tard… à des kilomètres de tout magasin !

Étape 7

Une fois que vous avez essayé plusieurs styles différents et choisi ceux qui vous plaisent le mieux, la chose la plus importante à faire est de vous assurer que vous achetez la paire exacte que vous avez essayé, car ce sont les chaussures qui vous conviennent le mieux ! Emmenez-les à la maison et essayez-les à nouveau, et cette fois, gardez-les aux pieds pendant quelques heures. Cela vous donnera un indicateur raisonnable de la façon dont vous vous sentirez sur les sentiers. Marchez autour de la maison, montez et descendez les escaliers. Si vous n’êtes pas satisfait pour quelque raison que ce soit, retournez-les au magasin avant d’atteindre les collines. Jamais portées, vous pouvez les échanger pour une taille différente ou changer de style.

Améliorer l’ajustement de chaussures de marche que vous possédez déjà

Il existe une variété d’accessoires de chaussures qui, avec de petits changements, peuvent augmenter le confort de vos chaussures de marche actuelles.

Remplacer la semelle

Changer la semelle peut modifier considérablement les caractéristiques de vos chaussures. Il existe différents styles disponibles du plus simple et accessibles (qui sont à peu près les mêmes que celles montées en usine à l’intérieur des chaussures à l’état neuf) jusqu’aux semelles moulées avec absorption des chocs qui offrent un soutien et un confort supplémentaires. L’ajustement d’une semelle plus épaisse à une vieille paire de bottes peut améliorer le soutien qu’elles procurent à vos pieds en offrant un ajustement plus serré.

Changer les lacets

La plupart des gens les changeront uniquement lorsqu’ils se casseront. Les changer tôt permettra d’améliorer l’ajustement de vos bottes. Les lacets s’étirent au fil du temps et la cordelette extérieure devient lisse à force de passer à travers les œillets. De nouveaux lacets apporteront une meilleure accroche afin qu’ils ne glissent pas dans les œillets et gardent donc vos chaussures plus ajustées à vos pieds.

Changer les chaussettes

Comme les chaussures, vos « vieilles chaussettes fidèles » pourraient bien avoir fait leur temps. La plupart des gens ne regardent pas l’intérieur de leurs chaussettes (même si la plupart des chaussettes de marche doivent être lavées à l’envers !). Lorsqu’elle est neuve, le tricot à l’intérieur de la chaussette offre un grand confort, mais au fil du temps, il s’aplatit et procure moins de soutien et de confort. Investir dans une nouvelle paire de chaussettes de marche est un excellent moyen d’améliorer le confort de vos chaussures actuelles sans trop dépenser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *