• Menu
  • Menu

Comment bien choisir son sac de couchage randonnée ?

S’il vous est déjà arrivé, ne serait-ce qu’une seule fois, de passer une mauvaise nuit dans l’arrière pays ou en montagne, à grelotter de façon incontrôlable et à attendre désespérément le levé du soleil et les rayons de chaleur allant avec, alors vous êtes en mesure de comprendre l’importance d’un bon sac de couchage. Si vous n’avez pas encore fait une telle expérience, tant mieux ! Faîtes en sorte que cela continue ainsi.

Un bon sac de couchage est un des équipements les plus importants pour n’importe quelle randonnée en sac-à-dos. Il vous gardera bien au chaud, vous maintiendra en sécurité et vous procurera le confort nécessaire à une bonne nuit de sommeil, primordiale pour une bonne récupération physique et psychologique après une journée de marche. Cependant, il faut garder en tête que votre duvet sera l’un des objets les plus lourds qu’il vous faudra transporter dans votre sac-à-dos (les autres équipements au poids conséquent étant : votre tente, votre matelas de camping et votre sac lui-même), ainsi il n’est donc pas anodin d’essayer d’économiser sur le poids de cet équipement.

Lorsque vous vous mettrez à la recherche du sac-à-dos parfait, présentant un bon équilibre entre la chaleur procurée, son poids, son confort et sa fonctionnalité, vous vous rendrez vite compte que les options présentes sur le marché des équipements de sports d’extérieurs sont presque infinies. C’est pourquoi j’ai mis au point ce petit guide, qui vous présentera une sélection des meilleurs sacs de couchage et duvets.

Les points importants à prendre en considérations au moment de choisir votre sac de couchage

Le « mieux »

Il est important de garder à l’esprit ce qui sera « le mieux » pour vous, le plus adapté à vous et à vos besoins. J’ai travaillé méticuleusement afin de mettre au point une liste détaillant les forces et les faiblesses de chaque modèle que j’ai mis à l’épreuve, avec comme objectif de vous permettre d’opérer le choix final en toute connaissance de cause. Il n’y a presque pas de règle universelle quant au « meilleur » sac de couchage, mais j’espère qu’après la lecture de mon article, vous trouverez l’équipement qui sera le plus adapté à vos besoins propres.

Le prix

Votre sac de couchage sera probablement l’un des articles les plus coûteux dans lequel il vous faudra investir avant vos excursions, mais il pourra très vite devenir votre équipement fétiche. Des sacs de couchage d’entrée de gamme pourront être dénichés pour un budget avoisinant les 125 euros, alors que les articles les plus haut de gamme atteindront facilement les 400 euros. J’ai pris en considération les tarifs de chaque modèle dans ma sélection, afin de vous proposer des articles présentant les meilleurs rapports qualité/prix.

Le poids

Votre sac de couchage sera l’un des articles les plus lourds qu’il vous faudra transporter dans votre sac (aux côtés de votre tente, de votre sac de randonnée lui-même et de votre matelas de camping). C’est pourquoi il est important d’essayer de viser un équilibre aussi parfait que possible entre le poids, la cote de chaleur et le niveau de confort recherché. Cela ne durera guère avant que vous perdiez votre patience et votre énergie à transporter un article lourd et encombrant ; cependant votre quête de légèreté ne doit pas vous amener à sacrifier la chaleur du sac que vous choisirez. Dans un monde parfait, vous pourriez posséder 2 ou 3 sacs de couchage, que vous choisiriez en fonction des différents types d’excursion pour lesquels vous vous évadez, mais la plupart des randonneurs se focalisent sur un modèle qui leur permettra de rester au chaud dans les températures les plus froides dans lesquelles ils prévoient de s’aventurer.

La chaleur

Les sacs de couchage ne créent pas de la chaleur, seul votre corps la génère. En réalité, la chaleur que vous ressentez lorsque vous vous trouvez dans votre sac de couchage est celle de votre corps, qui est redistribuée dans l’espace clos dans lequel il se retrouve confiné. Les sacs de couchage au niveau d’isolation plus élevé piège la chaleur de votre corps plus efficacement, et c’est de cette manière qu’ils vous maintiennent bien au chaud. Les modèles plus spacieux sont de fait moins efficaces d’un point de vue thermique, puisqu’il faudra que votre corps créé plus de chaleur afin de réchauffer l’ensemble de l’espace inoccupé.

Cote de température

Les sacs de couchage sont classés en fonction d’une cote de température, vous aidant ainsi à choisir le modèle le plus adapté aux conditions dans lesquelles vous vous aventurerez au cours de vos randonnées. La norme européenne (norme EN 13537) est un système de notation standardisé qui offre une cohérence d’ensemble dans le système de notation des différents modèles dans toute l’industrie, mais toutes les marques ne recourent cependant pas à cette référence.  Les chiffres attribués à la plupart des sacs de couchage (par exemple : Magma 10) correspondent à la température limite (ou température confort extrême) définie par la norme EN, qui se situe en générale entre 9 et 12 degrés Celsius en dessous de la norme de température de confort définie elle aussi par la norme EN, et que je trouve pour ma part plus réaliste. En règle générale, les sacs de couchage affichant une notation selon la norme EN de température limite entre -12°C et -1°C sont considérés comme étant capables de vous garder au chaud durant les 3 saisons printemps/été/automne, mais cela dépendra en grande partie de chaque personne et des conditions de randonnée dans lesquelles vous évoluerez (reportez-vous à la section ci-dessous « Choisir la bonne cote température »).

Duvet VS syntéhtique

En ce qui concerne l’isolation de votre sac de couchage, deux options existent : le duvet ou le synthétique. Le duvet est plus onéreux, mais il présente un meilleur rapport chaleur/poids, et se compacte bien plus facilement. Les sacs de couchage dont l’isolation est en synthétique sont en général moins onéreux, et ils retiennent également la chaleur plus aisément une fois mouillés. Cependant le choix du synthétique signifie que votre sac de couchage sera plus encombrant et plus lourd que si vous faîtes le choix du duvet. Selon moi, les performances d’un sac de couchage en duvet sont de très loin supérieures à celle d’un sac de couchage en synthétique, et c’est pourquoi la plupart des modèles présents sur ma liste sont conçus dans cette matière.

Chaleur retenue une fois mouillé

Les sacs de couchage dont l’isolation est en synthétique (et, dans une moindre mesure, les sacs de couchage en duvet traité) maintiendront plus efficacement la chaleur une fois mouillés, et sécheront également plus rapidement. Cependant, il est important de garder à l’esprit qu’aucun sac de couchage ne s’avérera confortable une fois mouillé. Si votre sac de couchage n’est pas sec une fois le moment de vous endormir, vous allez très probablement passer une (très) mauvaise nuit, quelque soit la manière dont vous essayez de retourner le problème. Ainsi, je vous conseille de ne pas prendre en considération les performances qu’un sac de couchage sera capable de vous procurer une fois mouillé au moment de faire votre choix. À la place, je vous conseille vivement de faire de votre mieux pour toujours garder votre duvet bien au sec à tout moment au cours de vos randonnées.

Capacité de remplissage

La capacité de remplissage (qui se mesure en Cuin, c’est-à-dire en « pouce cube », en anglais, Cubic Inch/Cuin) d’un sac en duvet mesure la qualité de l’isolation du sac de couchage. Une haute capacité de remplissage pèse moins et se compacte plus qu’un sac à faible capacité de remplissage. Comme vous pouvez l’imaginez, les sacs de couchage avec une haute capacité de remplissage sont plus coûteux. En règle générale, une valeur de 800 Cuin assure de la grande qualité d’un sac de couchage. En dessous de cette valeur, vous vous trouverez des prix plus attractifs, mais ces modèles offriront des paramètres poids/cote de chaleur bien moins intéressants.

Sac sarcophage ou couverture ?

Les  couverture en duvet ont vu leur côte de popularité augmenter considérablement au cours des dernières années, en particulier au sein de la communauté des randonneurs qui partent avec le moins de poids possible. Le raisonnement est simple : les sacs couvertures prodiguent le meilleur rapport poids/cote de chaleur. Cela s’explique par le fait que tout le poids « inutile » des matériaux qui se retrouvent traditionnellement sous votre corps avec un modèle de sac sarcophage est supprimé. En effet, avec un sac couverture, vous dormez à même votre matelas de camping, et vous retrouvez ainsi avec un équipement qui vous procure une sensation similaire à celle de votre couette en plume. Les couvertures ne sont pas munies de capuches, et de fait il est essentiel d’emporter avec vous un bonnet bien chaud, ou des habits munis de capuches pour les nuits les plus froides. La plupart de ces couvertures sont munies d’attaches latérales, qui vous permettent de les attacher à votre matelas afin de maximiser l’emprisonnement de votre chaleur corporelle, mais dans des conditions météorologiques froides ou venteuses, les sacs de couchage sarcophages sont plus efficace, laissant passer beaucoup moins d’air. Lorsque les températures nocturnes se maintiennent au dessus de zéro degrés Celsius, je préfère la flexibilité, la poids et le confort prodigués par les couvertures, et j’opte plutôt pour un sac sarcophage lorsque les températures chutent en dessous de zéro.

La longueur

Vérifiez l’adéquation de la taille de votre matériel en fonction de votre taille avec la charte du fabriquant du modèle choisi. Si vous êtes entre deux tailles, optez plutôt pour l’option la plus longue. Si vous choisissez une couverture, prenez alors une taille au dessus de la vôtre afin de pouvoir la tirez jusqu’en haut de votre tête lors de nuits froides.

La largeur

Les sacs sarcophages se déclinent en général en taille unique en largeur, de sorte que si celle-ci vous semble trop étriquée, il vous faudra alors carrément vous tourner vers un modèle différent. Les sacs de couchage étroitement coupés offrent un meilleur maintien et une meilleure distribution de votre chaleur corporelle, mais ils ont tendance à restreindre les mouvements. Dans la plupart des cas, les marques de couvertures offrent la possibilité de choisir entre différentes dimensions de largeur : choisir un petit peu plus large n’est en général pas une mauvaise idée, puisque cela vous évitera de vous découvrir si vous avez tendance à bouger dans votre sommeil. Cela peut encore s’avérer extrêmement audacieux si vous pensez devoir vous revêtir d’une veste très volumineuse au cours de nuits vraiment fraîches.

La longueur de la fermeture

Les sacs de couchage présentent souvent différentes options pour la longueur de leurs fermetures. Les fermetures éclaires allant du haut jusqu’au bas des sacs de couchage sont idéales car elles permettent d’ouvrir votre sac dans toute sa longueur pour l’aérer. Certains modèles offrent des fermetures raccourcies afin d’économiser sur le poids de l’équipement. Si le fait d’avoir les pieds bien bordés ne vous dérange pas, cela ne devrait pas vous poser de problème d’opter pour des modèles ainsi faits, mais pour une grande majorité de randonneurs, le confort d’une fermeture éclaire permettant d’ouvrir le sac dans son intégralité reste l’option la plus confortable.

Finition déperlante durable (DWR)

La finition déperlante durable est un traitement qui permet à l’eau de s’écouler le long de la coquille extérieure de votre duvet ou couverture, au lieu de venir s’absorber dans les fibres, lorsqu’il est exposé à la pluie. Ce traitement déperlant s’estompera avec le temps, et devra par conséquent être réappliqué régulièrement, mais il n’en demeure pas moins, malgré cela, un atout optionnel très attrayant. Cela ne rendra en aucun cas votre sac ou duvet imperméable, mais cela rajoute bel et bien une petite protection supplémentaire pour lutter contre l’infiltration de l’humidité dans votre équipement.

Choisir la bonne cote de température

Malheureusement, le choix de la bonne cote de température n’est pas une science exacte. Les hommes ont par exemple tendance à avoir plus chaud durant leur sommeil, ou encore, certaines personnes ont naturellement un sommeil plus chaud ou plus froid. De nombreux autres facteurs entre encore en considération dans le maintien de la chaleur corporelle, tels que l’isolation procurée par votre matelas de camping, votre habillement, votre niveau d’hydratation, votre apport nutritionnel, l’altitude à laquelle vous vous trouvez, etc., compliquant les choses encore un peu plus. Pour élaborer ma liste, j’ai choisi des sacs de couchage qui devraient remplir leurs promesses pour la plupart des randonneurs au cours des 3 saisons printemps/été/automne. La plupart des duvets sur cette liste devraient en effet être en mesure de garder un randonneur lambda au chaud lorsque les températures avoisinent les zéro degrés, ou encore lorsqu’elles descendent légèrement en dessous de zéro. Si vous savez que vous avez tendance à avoir trop chaud ou bien trop froid durant votre sommeil, il vous faudra adapter votre choix en conséquence.

Augmenter la cote de température

Un autre facteur à garder en tête au moment de choisir votre sac de couchage, c’est qu’il vous sera toujours possible d’augmenter votre chaleur corporelle en vous revêtant de diverses couches de vêtements. Par exemple, si vous portez une veste en duvet avec une capuche lorsque vous êtes à l’intérieur de votre sac de couchage, cela vous apportera immédiatement beaucoup plus de chaleur. Il est également possible de dormir avec des sous-vêtements en laine, un bonnet, des gants, voire même avec votre veste et votre pantalon de pluie si les températures venaient à chuter considérablement. D’autres astuces consistent encore à manger juste avant de vous coucher, à vous maintenir bien hydraté, à glisser une bouillotte près de vos pieds dans votre sac de couchage, ou à utiliser des isolants naturels (comme par exemple les épines de pin) que vous pouvez glisser sous votre matelas de camping.

Achat en ligne

Vérifiez les conditions de renvoie du site sur lequel vous effectuez votre commande. Il est cependant possible, dans la plupart des cas, de renvoyer votre sac ou votre couverture, en respectant certains délais fixés par les conditions d’achat. Je vous conseille d’acheter votre sac ou duvet, de l’essayer à la maison, puis de l’échanger s’il ne vous convient pas. J’achète mes sacs et mes couvertures en ligne depuis des années et je n’ai pas encore eu matière à me plaindre.

Rangement

Ne stockez jamais votre sac ou votre couverture enroulés sur eux-mêmes, compactement. Sortez-les toujours de leur sac de protection, et rangez-les dans des endroits secs. Vous pouvez également les suspendre, ou les rangez dans des grands sacs qui ne les compresseront pas. Gardez vos équipement enroulés peut endommager leur isolation de façon définitive et par conséquent diminuer leur capacité à retenir la chaleur sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *